Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 15:40

Rouen n'a plus de joker
Image

Tout autre résultat qu'une victoire ce soir à domicile face à Bayonne amenuiserait grandement les chances du FC Rouen d'évoluer en Ligue 2 l'an prochain.

Tenus en échec par Cherbourg (3-3) mardi soir au stade Diochon, Zahir Zerdab et les Rouennais doivent s'imposer ce soir face à Bayonne.
L'heure est venue pour le FC Rouen de reprendre la main. S'il veut vraiment encore avoir un avenir en Ligue 2, le club haut-normand n'a plus le choix. Il a déjà usé tous ses jokers et il ne lui reste plus beaucoup d'atouts en main. En quelques mois, les Diables rouges ont déjà perdu leur 21, Rémy Dugimont, meilleur buteur du club (7 réalisations), absent à cause d'une blessure au genou, et leur Excuse, les blessures et le contexte extra-sportif. S'il s'agissait de tarot, il ne leur resterait plus guère que le Petit à jouer et auquel se raccrocher. En l'occurrence l'espoir. Celui d'enfin sortir d'une spirale négative étouffante et de profiter du surplace salvateur auquel se livrent les équipes de tête et qui permet aux Rouennais, malgré leur mauvaise passe, de rester dans la course à la Ligue 2. Encore faut-il désormais marquer des points et ne plus seulement compter sur les faux pas des adversaires.
Face à Bayonne, ce soir, le FC Rouen s'apprête donc à abattre l'une de ses toutes dernières cartes. « Le championnat n'est pas fini mais, désormais, il faut gagner, reconnaît Eric Garcin, l'entraîneur des Diables rouges. Il faut prendre des points. C'est une évidence. » Les trois du match face à Niort que Rouen pourrait récupérer sur tapis vert (NDLR : la décision a été mise en délibéré) dans les prochains jours ne suffiront pas. Le FCR, qui a laissé échapper deux points mardi à domicile face à Cherbourg (3-3), doit absolument faire le plein ce soir contre Bayonne. En cas de résultat positif, tout resterait en effet possible pour des Haut-Normands qui, au pire, seraient alors au pied du podium, au mieux, dessus.
« On aurait signé pour 7 points sur 9 »
« Si on récupère les trois points contre Niort et qu'on bat Bayonne après le nul contre Cherbourg, on aura pris 7 points sur 9 en une semaine, calcule Alain Cantareil, le latéral gauche rouennais. Honnêtement, on aurait signé pour un tel bilan. » Après n'en avoir pris que 3 sur 18 les semaines précédentes, la récolte serait en effet appréciable. Elle laisserait surtout au FCR toutes ses chances, au moins mathématiques, pour accéder à la division supérieure.
Si Rouen n'est actuellement pas le mieux placé pour jouer en L2 l'an prochain, rien ne lui interdit d'en rêver encore malgré ses 8 défaites au compteur. Sur les dix dernières années, 13 des 30 promus, soit près de la moitié, sont montés avec 8 revers ou plus (voir infographie). La marge de manœuvre des Rouennais est certes ténue mais elle existe toujours. Sauf que, comme le dit Alan Mermillod, qui prendra place sur le banc ce soir puisque Jean-François Verger est remis de sa contracture à la cuisse, « il faut engranger un maximum. On s'est battu contre Cherbourg pour ne pas perdre et on continuera à se battre pour gagner des matches. » La première victoire étant sans doute la plus dure à décrocher. « Quand vous gagnez, cela sécurise, cela redonne confiance, affirme Eric Garcin. En ce moment, c'est ce qui nous manque. » Ça et des points. Face à l'avant-dernier, le FC Rouen a une occasion en or de combler tous ces manques. Il ne faut surtout pas la manquer.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires