Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 18:07

Alain Pochat, l'entraîneur bayonnais, saura t-il trouver la recette gagnante pour faire chuter les Chamois Niortais et atteindre ainsi le stade tant convoité des 1/32 de finale de la Coupe de France ? Réponse samedi soir.

 

Alain, bonjour, dans quel état d’esprit êtes-vous avant ce second voyage vers Niort en 15 jours ?

Nous ne sommes pas dans une bonne dynamique actuellement. Après le 4-0 encaissé chez vous, nous avons été défaits à domicile face à Besançon (0-1) alors que le match était à notre portée. Nous avons eu beaucoup d’occasions et nos adversaires ont marqué sur la seule qu’ils ont eue. Ce manque d’efficacité est notre problème récurrent.

Espérez-vous un sursaut en Coupe de France ?

De nombreux cadres seront absents ce week-end. Ce n’est déjà pas simple avec tout le monde… On s’attend à souffrir, qui plus est avec de jeunes joueurs inexpérimentés. Mais nous tenterons de porter fièrement nos couleurs et pourquoi pas nous qualifier ?

Quel discours tenez-vous cette semaine pour motiver votre équipe ?

Je vais garder cela pour mes joueurs… Simplement, nous avons revu le match de Niort en championnat à la vidéo. Menés 2-0, nous avons eu les occasions pour réduire la marque. Malheureusement nous avons galvaudé la fin de la partie et le score s’est alourdi. En tout cas, ils ont pu vérifier ce que je leur avais dit avant la rencontre ; à savoir de se méfier notamment de l’efficacité des Niortais sur coups de pied arrêtés. Ils savent maintenant à quoi s’en tenir. Un homme averti en vaut deux.

Votre club bénéficie t-il, de près ou de loin, de la restructuration actuelle de votre voisin de l’Aviron Bayonnais rugby avec l’arrivée de Jean-Pierre Elissalde et la nomination d’Alain Afflelou à la présidence ?

Pas le moins du monde. Nous sommes dans deux mondes parfaitement étanches. Le rugby ici est professionnel. Nous sommes simplement spectateurs, comme vous, de ce qui se passe. Ça ne change strictement rien pour nous.

Propos recueillis par Karl Duquesnoy

Repost 0
9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 10:31

joueur-vincent-durand

Interview du capitaine Niortais, Vincent Durand, avant le match de Coupe

 

Vincent, est-il facile de se motiver quand on doit rencontrer le même adversaire à seulement 15 jours d’intervalle ? 

La motivation vient surtout du fait qu’il s’agit de la Coupe de France et qu’au prochain tour il y aura l’entrée en lice de la Ligue 1. Après, qu’il s’agisse de Bayonne ou d’une autre équipe c’est la même chose pour nous. Une chose est sûre : le match de samedi sera très différent de celui disputé pour le compte du championnat.
Le fait d’avoir battu largement Bayonne en championnat vous procure-t-il un avantage ?

Les ayant déjà battus, c’est sûr que nous savons comment faire pour recommencer. Cela dit ils vont sans doute être très revanchards et vouloir nous prouver que sur un match ils peuvent nous mettre en difficulté et créer l’exploit.
Dans quel état d’esprit abordez-vous aujourd’hui votre parcours en Coupe de France ?

Avec l’envie d’aller le plus loin possible, même si à un moment donné la priorité sera bien sûr accordée au championnat. Nous voulons nous qualifier pour le prochain tour afin de ne pas avoir à regretter le tirage des 32èmes de finale en nous disant que ça aurait pu être nous…
Existe t-il un risque de relâchement dû à votre position en championnat qui reste évidemment prioritaire ?

Je ne pense pas. Tout le groupe se sent très concerné par la coupe, on le voit à l’entraînement. En plus ça va être l’occasion pour certains d’avoir un peu plus de temps de jeu et pour d’autres de se reposer. Tous ceux qui seront sur le terrain samedi auront envie de gagner et feront tout ce qu’il faut pour y parvenir.
Quelles erreurs faudra t-il éviter pour décrocher la qualification ?

La principale erreur serait de penser qu’il nous suffit de rentrer sur le terrain pour que le match soit gagné. Tous les matchs sont difficiles si on n’y met pas ce qu’il faut. Donc il nous faudra être à 100%  et tout donner comme à chaque fois pour obtenir le gain du match.

Repost 0
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 23:58

 

Repost 0
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 18:31

Comme pour les précédents tours de Coupe de France, l'Aviron Bayonnais Football Club organise le déplacement à Niort dans les Deux-Sèvres le samedi 10 décembre ... Pour continuer l'aventure, l'Aviron aura besoin du soutien de toutes ses forces vives dans l'antre du stade René Gaillard où les Chamois sont quasiment invincibles ... La tâche ne sera donc pas simple mais impossible n'est peut-être pas bayonnais. En route pour l'exploit ... car l'histoire s'écrit maintenant !!!

Renseignements et inscriptions au siège de l'Aviron ou par téléphone au 05.59.58.20.19 ou encore par mail à contact@avironbayonnaisfc.fr  (n'oubliez pas de préciser votre n° de tel) ... Mardi 6 Décembre, dernier délai.

 TOUS A NIORT !

 

Repost 0
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 23:33

Photo F.F.F.

Ce jeudi, le siège de la FFF a accueilli le tirage au sort du 1er tour fédéral de la Coupe Gambardella-Crédit Agricole, l'équivalent des 1/128 de finale de la Coupe de France des 19 ans. Ce dernier a été effectué par Denis Trossat, Trésorier Général de la FFF, et Patrick Gonfalone, sélectionneur des U16 tricolores. Les rencontres se disputeront le dimanche 11 décembre. Après avoir éliminé au tour précédent St Médard en Jalles sur le score de 4 buts à 3, les Bayonnais se déplaceront chez les Charentais du FC Périgny, un tirage plutôt clément pour les Ciel et Blanc.

Repost 0
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 23:06

logo-coupe-de-france

chamois-bayonne

Le sort en a décidé ainsi. Pour le 8ème tour de la Coupe de France, l'Aviron Bayonnais se déplacera chez les Chamois Niortais, l'un des cadors du National puisqu'ils occupent actuellement la seconde place du classement. Ironie du sort, les joueurs de Pochat se déplaceront deux fois à Niort en l'espace de 15 jours. Dès samedi, pour le compte de la 16ème journée de championnat National et donc le 10 ou 11 décembre prochain pour ce tour de Coupe de France pas vraiment clément au premier abord. Pour la petite histoire, rappelons que l'Aviron Bayonnais alors en CFA en 2003, s'était déplacé au même stade de la compétition chez les Chamois Niortais leader de Ligue 2 à l'époque et les avait éliminés, avant de connaître la fabuleuse épopée les menant jusqu'en 1/8 de finale. L'histoire se répètera t-elle ? A chaque match, à chaque compétition son histoire. L'aventure continuera ...

Repost 0
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 17:52

Organisé au siège de la Fédération à Paris, le tirage au sort du 8ème tour de la Coupe de France 2011-2012 a été effectué ce midi par Luis Fernandez (photo) et Laurent Robert. Les 88 clubs encore en lice connaîssent désormais le nom de leur adversaire pour cet ultime tour, avant l'entrée en lice des vingt clubs de Ligue 1 dans la compétition. Les matches auront lieu les samedi 10 et dimanche 11 décembre 2011. 

Le tirage intégral

  • Bourg de Péage (9) - Lyon Duchère AS (4)
  • Ajaccio GFCO (3) - Calvi FC (4)
  • Louhans-Cuiseaux 71 CS (5) - Bastia SC (2)
  • La Tour Saint-Clair FC (6) - Monaco AS FC (2)
  • Fréjus-Saint-Raphaël EFC (3) - Perpignan Canet (6)
  • Valence AS (4) - Grenoble Foot (5)
  • Montceau-Bourgogne FC (5) - Uzès-Pont-du-Gard ES (4)
  • Lyon Décines UGA (6)- Istres FC OP (2)
     
  • Luçon VF (4) - Trélissac FC (5)
  • Thiers SA (5) - Fontenay LCVF (4)
  • Brive ESA (6) - Tours FC (2)
  • Chamois Niortais (3) - Bayonne Aviron (3)
  • Chamalières FC (6) - La Bérrichonne de Châteauroux (2)
  • Toulouse Rodéo (7) - Limoges FC (5)
  • Mont-de-Marsan (4) - Clermont Foot Auvergne (2)
     
  • Rennes Tour d'Auvergne (6) - Nantes FC (2)
  • Le Mans FC (2) - EA Guingamp (2)
  • Les Sables d'Olonnes TVC 85 (6) - AS Vitré (5)
  • Sablé-sur-Sarthe FC (5) - La Vitréenne FC (4)
  • US Avranches (4) - Les Herbiers VF (4)
  • Locminé Saint-Colomban (5) - Vannes OC (3)
  • US Changé (6) - La Montagnarde Inzinzac US (5)
     
  • Calais RUFC (5) - Angers SCO (2)
  • US Orléans 45 (3) - Ivry US Football (4)
  • Evry Essonne AS (6) - Jeanne d'Arc Drancy (4)
  • US Gravelines (5) - Le Havre AC (2)
  • Saran US Municipal (6) - AS Cherbourg (3)
  • Entente SSG (5) - Laval Stade (2)
  • FC Versailles 78 (6) - UJA Alfortville (4)
     
  • Feignies FC (5) - US Quevilly (3)
  • Compiègne AFC (4) - USL Dunkerque (4)
  • US Chantilly (6) - Le Portel Stade (6)
  • AS Marck (5) - Stade de Reims (2)
  • Villers-Outréaux ES (11) - US Créteil-Lusitanos (3)
  • Arras FA (5) - Chambly Thelle FC (5)
  • Paris FC (3) - US Boulogne CO (2) 
     
  • CS Orne Amneville (4) - FC Metz (2)
  • AS Prix-lès-Mézières (6) - Schiltigheim SC (5)
  • Jarville JSF (5) - CS Sedan Ardennes (2)
  • Saint-Vit US (6) - Bourg-Péronnas FC (4)
  • US Forbach (5) - Red Star FC 93 (3)
  • Pontarlier CA (5) - Strasbourg ARC (5)
  • FC Beaune (6) - Mulhouse FC (4)
  • Raon-l'Etape US (4) - ESTAC (2)
Niveaux
  • (2) Ligue 2
  • (3) National
  • (4) CFA
  • (5) CFA2
  • (6) Division Honneur de Ligue
  • (7) 2ème niveau de Ligue
  • (8) 3ème niveau de Ligue
  • (9) 4ème niveau de Ligue
Repost 0
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 12:38

Photo F.F.F.

Mercredi, le tirage à partir de 12h00 !

Le tirage au sort du 8ème tour de la Coupe de France 2011-2012 se déroulera le mercredi 23 novembre prochain à partir de 12h00 au siège de la FFF, à Paris, en présence de Luis Fernandez. Les 88 clubs encore en lice connaîtront le nom de leur adversaire pour cet ultime tour avant l'entrée en lice des vingt clubs de Ligue 1 dans la compétition. Les matches auront lieu les samedi 10 et dimanche 11 décembre 2011. 

Repost 0
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 23:54

 Duffo et ses partenaires ont eu droit à une haie d'honneur à leur sortie du terrain. photo philippe bataille

Les Auscitains étaient partagés entre la déception d'être passés près d'un exploit et la satisfaction d'avoir fait jeu égal pendant 90 minutes.

Verre à moitié plein ou à vide, tout est une question de point de vue, comme souvent… Le camp auscitain balançait entre deux sentiments hier après-midi après cette élimination par la plus petite des marges. « Je suis fier des garçons, qui ont fait le match qu'il fallait, lance Frédéric Coustures. Je suis très satisfait du contenu, on a vu que l'on était capable de rivaliser avec une équipe de National, qui ne nous a pas dominés de la tête et des épaules, mais en tant que compétiteur, on est forcément déçus », avoue aussi le coach auscitain.

Pendant 90 minutes, la différence de niveau entre le 18e de National et le deuxième de DH n'a en effet pas sauté aux yeux. « On peut sortir la tête haute, mais on est aussi très déçus parce que je pense qu'il y avait la place de mettre un but et qu'il y avait peut-être un penalty pour nous », regrette Jérémy Dazzan. Lannes a été très actif sur le front de l'attaque auscitaine. photo Philippe bataille

« Penalty litigieux »

Puisque les Basques, bien gênés par des Auscitains bien en place, ont été incapables de reproduire la prestation qui leur avait permis de faire chuter le leader du National la semaine dernière (Épinal, 2-1), le match d'hier a basculé « sur des détails », comme le souligne Laurent Cerruti, l'adjoint auscitain.

Ses hommes regretteront en effet peut-être longtemps cette 52e minute, où sur une action au départ anodine, les Basques ont réussi à créer un décalage obligeant Duc, par ailleurs excellent hier, à pousser le ballon au fond de ses propres filets. « Sur le centre, un Bayonnais touche le ballon avant moi, je pense qu'il va déjà dans le but. J'ai essayé de le sortir mais je n'ai vraiment pas pu », regrettait le héros malheureux du jour.

Le deuxième tournant arrivait vingt minutes plus tard, quand Lannes, sur un ballon en profondeur, était balancé de l'épaule par son défenseur. Faute, signalait bien l'arbitre, mais à l'extérieur de la surface, contrairement à l'avis de tout un stade, et notamment de Frédéric Coustures, exclu sur le coup pour avoir donné son avis avec un peu trop de conviction… « Moi je le vois la faute à l'intérieur de la surface, c'est ce que j'ai dit aux arbitres », souffle le coach auscitain.

Qui sait ce qui aurait pu se passer si ses hommes avaient pu égaliser sur le coup ? On ne le saura jamais, mais reste au moins le sentiment que les Auscitains ont joué le coup à fond, contrairement à l'an dernier, quand ils avaient été battus par Aurillac (0-3). « Ce match montre que l'on a franchi une marche », se réjouit Laurent Cerruti. « Je pense que c'est un match référence sur lequel on va pouvoir s'appuyer pour le championnat », espère de son côté Jérémy Dazzan. Les Auscitains vont en effet devoir digérer ce premier échec de la saison pour se reconcentrer sur l'objectif principal de la saison, la montée en CFA 2. « Mais je ne pense pas que cette défaite laissera de traces, assure Arnaud Juillet. On a un groupe solide, on va rebondir. »

Kevin Leroy - Sud-Ouest (Lundi 21 Novembre)

Repost 0
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 23:30

« On va dire que c'est le charme de la coupe… »

 Alain Pochat : « Certains de mes joueurs étaient peut-être encore en train de faire la sieste en début de match. » archives « so »

Forcément, passer du leader du National au deuxième… de DH Midi-Pyrénées, cela peut faire bizarre. Et ça a d'ailleurs fait bizarre aux partenaires de Michel Bidegain hier à Auch. Peut-être est-ce d'ailleurs le fait de jouer l'après-midi, contre en début de soirée en championnat, qui a déréglé la belle machine aperçue la semaine dernière face aux Spinaliens.

« Certains de mes joueurs étaient peut-être encore en train de faire la sieste en début de match, souriait Alain Pochat au coup de sifflet final. Je n'étais pas satisfait du tout de la première période, il a fallu les secouer un peu. ».

Il faut croire que ses paroles ont eu de l'effet, puisque ses hommes ont entamé le second acte avec un peu plus d'intensité et de concentration, ce qui leur a permis, suite à un bon décalage côté droit et à un centre de Jonathan Famery, de loin le meilleur Bayonnais hier, d'ouvrir le score grâce à la complicité d'un défenseur gersois. « Heureusement que l'on a ouvert le score. Cela a été un peu mieux par la suite », notait le technicien basque.

« Un peu de pression »

Son équipe a alors pu globalement gérer les affaires courantes, malgré quelques frayeurs (lire par ailleurs). Mais le technicien bayonnais ne se satisfera sûrement pas de ce qu'il a vu hier dans le Gers : une équipe incapable de tenir le ballon, parfois fébrile techniquement, et ne tuant jamais vraiment les espoirs d'une équipe de Division Honneur.

« C'est vrai que ce sont deux prestations très différentes d'une semaine sur l'autre. On va dire que c'est le charme de la coupe… C'est toujours pareil : on se met un peu de pression par rapport au fait que l'on doit tenir notre rang, l'adversaire prend confiance et nous, on s'agace. On a donc souffert face à une équipe qui a joué le coup à fond, mais il y a eu tellement de surprises, hier encore (NDLR : samedi), que l'on va retenir la qualification. »

C'était en effet l'essentiel, et les bruyants cris de joie qui ont émané du vestiaire basque traduisaient bien le soulagement ressenti par tout un groupe, qui va pouvoir se reconcentrer sur le championnat, tout en attendant le tirage au sort de la coupe, prévu mercredi.

« Un gros ou un petit peu importe, ce qu'on veut, c'est passer les tours », concluait d'ailleurs Jonathan Famery. Un signe que tous les Bayonnais espèrent que l'aventure ne fait encore que commencer…

Kevin Leroy - Sud Ouest (Lundi 21 Novembre 2011)

Repost 0