Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 11:30

L'Aviron est qualifié

Bayonne (en bleu) a profité d'un but contre son camp du Auch Football pour valider son billet au 8e tour de la Coupe de France (Photo Philippe Bataille) 

Les bonnes intentions auscitaines n'ont pas suffi pour venir à bout d'une formation bayonnaise peu inspirée. L'essentiel pour les Basques est atteint : la qualification.

Trois divisions d'écart sur le papier entre Auch Football, pensionnaire de Division Honneur, et l'Aviron Bayonnais, qui évolue en National, mais beaucoup moins dans les faits au coup de sifflet final, même si la hiérarchie a laborieusement été respectée.

Les Auscitains n'ont en effet pas à rougir de cette élimination, concédée de la plus cruelle des manières. Présents dès l'entame à l'image de Lannes qui se bat sur tous les ballons, les joueurs de Frédéric Coustures quadrillent parfaitement le terrain et font fi du round d'observation en essayant de se projeter rapidement vers l'avant. Dazzan et Delpech sur coups de pieds arrêtés se chargent de maintenir la pression sur une équipe visiteuse qui ne respire pas la sérénité, et s'en remet à ses valeurs athlétiques plus qu'à sa capacité à développer du jeu pour se maintenir à flot.

Gersois orphelins

Peu sollicité de son côté, Saint-Martin a heureusement un bon réflexe du bout du pied pour détourner la première tentative pertinente des visiteurs, matérialisée par une frappe de Famery (30e). Ce sera le seul véritable éclair des Basques dans cette première mi-temps, tandis que les essais de Delpech, de loin (31e), puis sur coup franc (34e), méritaient probablement un meilleur sort, et laissent les Gersois orphelins d'une ouverture du score amplement méritée. Au vu de la prestation plus que moyenne de leurs adversaires, elle aurait peut-être même pu se révéler décisive pour la suite des événements. Quoi qu'il en soit le repos est atteint sur le score de parité.

Coup du sort

Si dès le retour sur le terrain, les locaux se procurent une première occasion par Lannes (48e), c'est du côté bayonnais que va se faire la différence. Un premier centre à ras de terre de Famery fait frissonner le Moulias, mais Diafutiua et Matutu sont trop courts pour concrétiser (49e). L'excellent n° 10 de l'Aviron récidive hélas quelques minutes plus tard et sous la pression de Sarrabère, Duc, contre le cuir dans son propre but (52e, 0-1). Un bien mauvais coup du destin pour le jeune défenseur auteur par ailleurs d'un match irréprochable.

Malgré ce but qui sape forcément le moral, les coéquipiers de Saint-Martin n'abdiquent pas, même s'ils doivent rapidement se réorganiser en défense, consécutivement à la sortie sur blessure de Ducuing (63e).

Ils ne doivent cependant qu'à un nouveau réflexe de leur portier sur sa ligne de ne pas s'incliner une seconde fois sur une tête puissante de Degoul monté sur un corner (72e). Dazzan a ensuite la balle d'égalisation au bout du pied, consécutivement à une faute grossière de Soubervie à l'extrême limite de sa surface de réparation, mais le gaucher se fait contrer par le mur (75e).

Expulsé pour contestation sur cette action litigieuse, c'est de derrière la main courante que le coach auscitain voit son équipe faire le forcing dans le dernier quart d'heure. Trop désordonné pour être efficace, le baroud d'honneur de ses joueurs reste vain et Auch quitte la compétition aux portes d'un 64e de finale qui n'aurait pas été immérité.

Frédéric Mittelberger - Sud Ouest  (Lundi 21 Novembre 2011)

Repost 0
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 12:03

Tous derrière les "Ciel et Blanc"

Repost 0
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 20:38

Ils ont le droit de rêver

 Les Auscitains sont deuxièmes de DH. photo m. amat  

Malgré les trois divisions d'écart, les hommes de Frédéric Coustures, toujours invaincus cette saison, ont les moyens de faire douter cette équipe basque.

Il aura fallu attendre un peu plus de dix ans pour offrir aux supporters auscitains une telle affiche. Fin septembre 2001, c'est le Toulouse Football Club, à l'époque leader du championnat de National, qui était venu chercher sur la plus petite des marges sa qualification au Moulias (2-1). Même s'ils sont moins bien classés que leurs prestigieux prédécesseurs, les joueurs de l'Aviron Bayonnais, eux aussi pensionnaires de National (19e), vont également tenter de décrocher leur sésame sur le pré gersois demain après-midi.

Un émissaire à Bayonne

Une affiche que le groupe de Frédéric Coustures a préparé avec la sérénité et le sérieux habituels. Trois séances d'entraînement au programme de la semaine, et si un petit réveil musculaire n'est pas forcément d'actualité dimanche matin, il est sûr que les joueurs se retrouveront de bonne heure pour partager le repas en commun.

Habitués à plus s'occuper de son groupe que de ses adversaires, le staff a cette fois pris pas mal de renseignements sur les Basques. « Nous avions un émissaire lors de leur dernière rencontre de championnat, explique le coach d'Auch Football, et nous avons récupéré des séquences vidéos. » Intéressant quand on sait que les Pyrénéens ont battu le leader Épinal ce soir-là (2-1). « C'est une équipe qui ne se crée pas beaucoup d'occasions, reprend Frédéric Coustures, mais elle est très habile sur les coups de pieds arrêtés, il faudra donc être extrêmement vigilants dans ce secteur. » On sait que ce n'est pas le point fort de son groupe, mais le technicien est persuadé que ses joueurs sont capables de réaliser un exploit. « Les Bayonnais restent sur un match référence et viennent à Auch avec des ambitions. De notre côté, nous sommes en confiance, mais il nous faut rester humbles et être capables d'élever notre niveau de jeu sans commettre d'erreur pendant quatre-vingt-quinze minutes pour pouvoir rivaliser, en espérant que l'issue de la rencontre nous soit favorable. »

Presque au complet

Décimé à Cugnaux le week-end dernier en championnat, l'effectif s'étoffe de nouveau pour ce rendez-vous incontournable de la saison, avec les retours de Ducuing, Lannes (suspension) et Klepczareck (blessure). Breuils, qui purge son dernier match de suspension, et Claverie, toujours blessé, ne seront en revanche pas sur la feuille de match. L'incertitude plane enfin sur la participation d'Arnaud Juillet, dont l'expérience serait pourtant un plus non négligeable dans ce genre de confrontation. Malgré les absences, la jeune équipe de la préfecture a montré lors des derniers matchs qu'elle était parfaitement capable de maintenir le bon cap. Demain, elle devra faire encore mieux.

Frédéric Mittelberger - Sud-Ouest (Samedi 19 Décembre)

Repost 0
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 14:02

«Vivre une belle épopée»

 Le Luzien Ximun Duhour est à l'aise à Bayonne. photo « sud ouest »

Ximun Duhour, le gardien de l'Aviron, comme la plupart de ses coéquipiers, n'a pas encore connu l'ivresse d'une belle aventure en coupe.

La Coupe de France est magique. Elle permet à tout un chacun de connaître sa petite heure de gloire, que vous soyez professionnels ou en bas de l'échelle. À l'Aviron Bayonnais, ils sont peu nombreux à avoir connu pareille aventure : « Il n'y a plus que Nimo, Mitch et Manu Degoul qui ont connu l'épopée de 2004 ou la réception de Lyon en 2007 » explique Ximun Duhour, le gardien de but de l'Aviron Bayonnais.

« On est un bon nombre de joueurs à vouloir connaître ça nous aussi. » Et il y a trois semaines, la qualification au Stade Bordelais (CFA2) s'est jouée sur un coup de dés.

Décisif contre Bordeaux

Et dans la terrible séance des tirs au but. Une épreuve que le garçon natif de Saint-Jean-de-Luz a quelque peu survolé (deux arrêts dans ses buts et un penalty marqué !) même s'il ne souhaite pas tirer la couverture à lui : « On savait que ce serait dur, sur un terrain difficile et contre un adversaire compliqué. On n'a pas réussi à prendre le jeu à notre compte et on a dû batailler » se rappelle-t-il, « mais on a su rester solide, on n'a pas fait n'importe quoi. » Déjà vainqueur dans la prolongation à Anglet lors de leur entrée en lice, « mais ce match-là, on l'avait mieux maîtrisé » assure Ximun, l'Aviron Bayonnais a cette fois-ci dû patienter jusqu'aux tirs au but.

Sereinement pour certains, un peu moins pour d'autres : « Les deux gardiens savent qu'un seul sortira vainqueur de l'épreuve » admet le gardien Basque, « c'est le moment où il faut essayer de déstabiliser le tireur, il faut provoquer la chance, implorer les dieux. Bref, il faut faire un peu de théâtre » ajoute-t-il en plaisantant.

Le dernier acte de la scène au Stade Bordelais s'est plutôt bien conclu et mine de rien, les Bayonnais n'ont pas encaissé le moindre but dans la compétition sur les deux matchs joués (240 minutes). Et le prochain adversaire qu'il faudra éliminer, c'est Auch, pensionnaire de Division Honneur en Midi-Pyrénées.

Auch est invaincu !

« On a parlé d'eux dans la semaine. Ils sont encore invaincus cette année (sept matchs de DH et quatre matchs de coupe de France, NDLR). Ce sera un bon terrain mais un peu petit.

Le porteur du ballon aura très rapidement du monde sur le dos » avoue le portier Basque. « On va devoir mettre du rythme, de la vitesse et essayer de faire le break rapidement car on sait déjà quelle ambiance il y aura autour du terrain. Si on peut reproduire le même match que contre Épinal… »

Car le dernier match de National est un peu la référence cette année pour les Bayonnais : « On ne faisait pas de mauvais matchs en début de saison mais on n'était pas décisif, on a juste bataillé le temps que tout le monde se mette en place. On a rectifié le tir depuis » estime Ximun, « on fait bien circuler le ballon, on propose du joli jeu et l'infirmerie se vide petit à petit. À nous de rester toujours concentré. »

Et il faudra l'être ce dimanche en terres Gersoises. Les joueurs Basques pourront quand même compter sur le soutien d'une bonne quarantaine de conditionnels qui effectueront le déplacement : « C'est très important pour nous de se sentir soutenus, qu'il y a du monde derrière. On essaye de donner du plaisir aux gens au stade. Si on peut susciter de l'engouement, on prend volontiers » conclut le gardien Bayonnais.

Jakes Debounco - Sud Ouest (Samedi 19 Novembre 2011)

Repost 0
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 22:31

Sud Ouest

Pour continuer l'aventure, les partenaires de Manu Degoul devront conserver face à Auch, les mêmes ingrédients qui leur ont permis de faire chuter le leader Epinal samedi dernier.

L'Aviron Bayonnais va mieux en ce moment et compte sur la Coupe de France pour confirmer son embellie. Au programme ce week-end de notre unique représentant dans le championnat National, un déplacement du côté de Auch (DH). Nous vous présentons cette rencontre, au cours de laquelle les hommes d'Alain Pochat devront être vigilants pour ne pas se faire surprendre.

 

Après un début de saison compliqué les Bayonnais remontent petit à petit au classement. Pour preuve, leur belle victoire ce week-end face au leader Epinal (2 à 1) qui leur permet d'occuper la 18e place du championnat National. Opposés à Auch, club de DH pour le compte du 7e tour de la Coupe de France, les hommes d'Alain Pochat devront confirmer l'embellie pour conserver leur dynamique.

Relégués à l'issue du dernier championnat, puis repêchés au dernier moment, les Bayonnais n'ont pas pu préparer leur saison dans les meilleures conditions. Longtemps calés à une place de lanterne rouge qui leur semblait destinée, les Basques ont su redresser la barre ces dernières semaines. Si la 18e place occupée par l'Aviron ne permet aucun relâchement, la confiance est peu à peu revenue sur les bords de la Nive.

A ce titre, la rencontre de dimanche (coup d'envoi à 15h), sur le terrain d'Auch, deuxième de la Division Honneur de la Ligue Midi-Pyrénées, est à double tranchant. Si une victoire permettrait de valider la belle victoire acquise face à Epinal, une défait pourrait mettre à mal une confiance encore fragile.

Rien d'insurmontable cependant pour un club du championnat National, mais les Bayonnais devront se méfier d'un match qui sera piège par définition. Sur leurs terres pour la première fois lors de cette édition 2011-2012, les Auscitains, à leur aise en championnat, n'auront rien à perdre et rêvent surement déjà de s'offrir le scalp des bleus et blancs.  Un match que l'on peut deviner accroché, au regard des parcours respectifs des deux adversaires.
S'il fut large vainqueur de son adversaire lors de ses deux premiers matchs, Auch a du passer par les tirs au but pour se défaire respectivement de Labarthe AS puis de Castanet (2-2 à l'issue du temps réglementaire à chaque fois). Bayonne, pour sa part, a également connu les tirs au but pour se qualifier face au Stade Bordelais (0-0), avant de s'imposer lors du derby basque sur le terrain des Genêts d'Anglet (1 à 0 après la prolongation).

A Bayonne de faire parler sa supériorité supposée pour entamer de la plus belle des manières la dernière ligne droite de cette année 2011, et confirmer ainsi le redressement entrevu ces dernières semaines.

Nicolas Montjalet - Ligue de Football d'Aquitaine

 

Repost 0
15 novembre 2011 2 15 /11 /novembre /2011 23:26

 

Repost 0
15 novembre 2011 2 15 /11 /novembre /2011 17:51

Tout savoir sur Dame Coupe

Cliquez sur l'affiche pour lire le dossier

Repost 0
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 19:27

AUCH (DH) RECEVRA L'AVIRON

 

Bien sûr, ce n'est pas Nantes ou Châteauroux, deux formations de Ligue 2, mais le tirage au sort du septième tour de la Coupe de France, effectué hier midi à Paris, a tout de même désigné un joli adversaire aux Auscitains, qui recevront l'Aviron Bayonnais, pensionnaire de National, dans deux semaines.

C'est un tirage plus que compliqué sur le plan sportif donc (il y a trois divisions d'écart entre les deux équipes), mais un beau coup de projecteur pour le football auscitain, qui sera la vedette de ce week-end du 20 novembre au cours duquel les rugbymens du FCAG seront en vacances.

« Difficilement rêver mieux »

« C'est une belle affiche pour moi, parce que je suis du Pays basque », glissait hier soir dans un sourire Guy Glaria, le président d'Auch Football, qui a également de bons souvenirs des matchs contre Bayonne en Coupe de France : « Quand j'étais joueur et que l'on avait joué un 32e de finale contre Niort (1968/1969), on avait éliminé Pau et Bayonne les tours précédents. »

Plus sérieusement, le dirigeant auscitain se réjouissait de voir son équipe recevoir pour la première fois depuis le début de la compétition. « C'est vraiment le point positif. Jouer à domicile, contre un club de National, on pouvait difficilement rêver mieux, c'est un vrai bonheur et un challenge pour nous. Ça me plaît beaucoup, mais entre plaisir et réussir, il y a un écart. Normalement, nous avons zéro chance, mais nous avons un groupe compétitif et compétiteur, alors on ne sait jamais… »

Même si les Bayonnais sont en difficulté dans leur championnat (18e de National sur 20), une victoire des hommes de Frédéric Coustures, leaders de DH, serait en effet l'un des plus grands exploits de l'histoire du club auscitain.

K. L. - Sud Ouest (Vendredi 4 Novembre 2011)

--------------

Guy Glaria : "Il me tarde d'y être"

 

Le Président auscitain, Guy Glaria, ravi du tirage au sort

Le tirage au sort du 7ème tour de Coupe de France a réservé un client de choix pour les Auscitains : c'est l'Aviron Bayonnais, club de National, qui viendra défier les Gersois au Moulias, dimanche 20 novembre.

Positionnés dans le dernier chapeau, les Gersois héritent d'un tirage difficile même s'ils ont évité les clubs de ligue 2 tels que Nantes ou Châteauroux. Mais, côté gersois, même si on sait la partie très compliquée face à un club classé trois niveaux au-dessus, on s'avoue satisfait d'un tel coup du sort. Comme l'expliquait Guy Glaria à l'issue du tirage : « Il me tarde d'y être. »

En effet, ses origines basques ne laissent pas le président indifférent au fait de recevoir les Bayonnais à la maison. C'est une affiche vraiment régionale qui devrait amener un public nombreux au stade, tout en convoquant les souvenirs. Comme Guy Glaria a lui aussi été joueur avec le Sporting-Club auscitain, il se souvient d'un magnifique parcours qui avait mené les Gersois aux portes des 32es de finale, grâce notamment à une victoire au tour précédent face à Bayonne. Et si l'histoire venait à se répéter au prix d'une incroyable performance réalisée ce 20 novembre par les hommes de Coustures et de Ceruti ?

L'histoire de la Coupe de France est faite d'exploits et, comme l'assure le président auscitain, « Bayonne est une cible difficile à atteindre, il n'en demeure pas moins que notre équipe est compétitive ». En attendant ce grand match de gala, priorité est donnée au championnat, à commencer par la réception de Revel. Auch a un statut à défendre : celui de leader de DH. Il sera ensuite temps de se projeter sur la Coupe de France. Un véritable cadeau pour tous les amateurs de ballon rond.

La Dépêche du Midi (Samedi 5 Novembre)

Repost 0
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 14:56

Le tirage au sort effectué Photo F.F.F.

Le tirage au sort du 7ème tour de la Coupe de France 2011-2012, marqué par l'entrée en lice des clubs de Ligue 2, s'est déroulé ce jeudi midi au siège du CNOSF (Maison du Sport Français, 1 avenue de Pierre de Coubertin, Paris XIII). Les matches auront lieu les samedi 19 et dimanche 20 novembre. Grégory Coupet, vainqueur des éditions de 2008 et 2010 avec l'Olympique Lyonnais et le Paris Saint-Germain, Willy Sagnol (photo), ancien international (58 sélections), et Elise Bussaglia, joueuse du Paris Saint-Germain et internationale (90 sélections), ont effectué ce tirage au côté d'Olivier Dacourt et de Xavier Gravelaine.

Photo F.F.F.

  • Vallée de la Gresse FC (8) - Chamalières FC (6)
  • Feurs US (5) - Clermont Foot Auvergne (2)
  • L'Etrat La Tour Sportif (8) - Grenoble Foot 38 (5)
  • Annecy FC (7) - Lyon-Duchère AS (4)
  • La Tronches ES Rachais (7) - Thiers SA (5)
  • Domerat AS (6) - Lyon Décines UGA (6)
  • Gieres US (8) - Ajaccio GFCO (3)
  • Ales en Cevennes O. (6) - Monaco AS FC (2)
  • Gravelines US (5) - Deville Maromme AL (6)
  • Dunkerque USL (4) - Rouen FC 1899 (3)
  • Longuenesse JS (9) - Calais RUFC (5)
  • Amiens AC (4) - Le Havre AC (2)
  • Sannois Saint-Gratien Entente (5) - RC Lens (2)
  • La Gorgue CS (8) - Chantilly US (6)
  • Le Portel ST (6) - Dieppe FC (5)
  • Aire sur la Lys OM. (6) - Marck AS (5)
  • Marseille E UGA AS Ardziv (6) - Calvi FC (4)
  • La Grand Motte Pyramid (7) - La Tour Saint Clair FC (6)
  • Aubagne FC (5) - Fréjus Saint-Raphaël EFC (3)
  • Bourg de Péage FC (9) - Castelnau le Cres FC (7)
  • La Seyne sur Mer Entente FC (8) - Bastia SC (2)
  • Montélimar US (6) - Bourg Péronnas FC (4)
  • Marseille ASCJ Félix Pyat (8) - Uzès Pont du Gard ES (4)
  • Valence AS (4) - Arles-Avignon AC (2)

Photo F.F.F.

  • Sundhoffen AS (7) - Montceau Bourgogne FC (5)
  • Saint Vit US (6) - Dinsheim SC (7)
  • Belfort Sud AS (5) - Mulhouse FC (4)
  • Beaune FC (6) - Saverne FC (7)
  • Mâcon UF (5) - Sedan Ardennes CS (2)
  • Holtzwihr Racing 96 (7) - Louhans Cuiseaux 71 CS (5)
  • Ornans AS (6) - Créteil Lusitanos US (3)
  • Pontarlier CA (5) - Amiens SC Picardie (2)
  • Haguenau FCSR (6) - Forbach US (5)
  • Saint Avold et Naborienne (7) - Prix les Mezières AS (6)
  • Adamswiller AV ASI (8) - Reims Stade (2)
  • Yutz FC (6) - Paris FC (3)
  • FC Metz (2) - Beauvais Oise AS (3)
  • Verdun Belleville SF (7) - Strasbourg ARC (5)
  • Schiltigheim SC (5) - Saint Dié SR (5)
  • Magny Renaissance S. (6) - Jarville J. Section F. (5)
  • Montagnard Inzinzac L. US (5) - Mondeville USO Normandie (5)
  • Fougère AGL D. Football (7) - Vannes OC (3)
  • Alençon 61 US (6) - Changé US (6)
  • Tregunc US (8) - Rennes Tour d'Auvergne (6)
  • Cesson F. OC (6) - AS Vitré (5)
  • Plouhinec AS (8) - Le Mans FC (2)
  • St Malo US (5) - Guingamp EA (2)
  • Les Sables d'Olonne TVC 85 (6) - Pontivy Garde St Ivy (4)

Photo F.F.F.

  • La Flèche RC (6) - Limoges Football Club (5)
  • Evry Essonne AS (6) - Moulins AS (4)
  • Nouaille ES (7) - Troyes AAC (2)
  • Feytiat CS (7) - Orléans 45 US (3)
  • Versailles 78 FC (6) - Romorantin SO (4)
  • Lilas FC (6) - Alfortville UJA (4)
  • Saran US Municipal (6) - Brétigny Foot CS (7)
  • Bourges 18 (5) - Istres FCOP (2)
  • Aulnoye AS (6) - Chambly Thelle FC (5)
  • Clermont RC (7) - Quevilly US (3)
  • Villers Outreaux ES (11) - La Chapelle St Luc RC (6)
  • Feignies SC (5) - Saint Quentin O. (6)
  • Wasquehal (5) - Boulogne USCO (2)
  • Drancy JA (4) - Sézanne SA (5)
  • Arras FA (5) - Saint Dizier CO (5)
  • Avion CS (4) - Tours FC (2) 
  • Olonne sur Mer Stade (9) - Locmine St Colomban (5)
  • Avrille AS (9) - Fontenay LC VF (4)
  • La Guerche-Drouges RC (6) - Angers SCO (2)
  • La Suze-sur-Sarthe FC (5) - Laval Stade FC (2)
  • Sablé-sur-Sarthe FC (5) - Le Poiré-sur-Vie VF (3)
  • Larmor Plage Goélands (7) - Les Herbiers VF (4)
  • Chauray FC (6) - Cherbourg AS (3)
  • La Chataigneraie AMS (6) - Luçon VF (4)

Photo F.F.F.

  • Le Bouscat US (8) - Nantes FC (2)
  • Tarbes Pyrénées Football (4) - Niort Chamois FC (3)
  • Trélissac FC (5) - Balma SC (5)
  • Brives ES Aiglons (6) - Luzenac US (3)
  • Toulouse Rodéo FC (7) - Aurillac F. Auvergne (5)
  • Cugnaux JS (6) - Perpignan Canet FC (6)
  • Sarlat Marcillac FC (6) - Mont de Marsan Stade (4)
  • Ytrac F. (8) - Châteauroux Berrichone (2)
  • Auch Football (6) - Bayonne Aviron (3)
Repost 0
31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 17:45

 L'Aviron s'impose d'extrême justesse 

Sans être extraordinaire, l'Aviron a obtenu son ticket pour le 7e tour de la coupe.

Il vaut mieux dans ces cas-là ne retenir que l'essentiel. Pourtant pas dans un grand soir, l'Aviron a décroché son ticket pour le septième tour de la Coupe de France samedi soir en Gironde, contre le Stade Bordelais. Un succès obtenu lors de la séance des tirs au but, après que les deux équipes n'aient pu se départager en 120 minutes de jeu (0-0). « Ça a été pénible à vivre comme match, mais on a coutume de dire que seule la qualification compte en Coupe de France », a déclaré l'entraîneur bayonnais, qui dès les premières minutes du match a senti que ses joueurs « manquaient de peps. »

Face à des Girondins rapidement réduits à dix au retour de la pause, Bayonne n'a jamais trouvé la solution dans le jeu. Seules les tentatives de Guillou (45e) et de Teixeira Barbosa en prolongation (105e+2) ont alerté Ardouin, le portier adverse. « Même après l'expulsion de leur joueur, ça ne nous a pas facilité la tâche. Le match s'est transformé en attaque défense. On a buté contre un mur et on s'est même fait peur par moments. Autant contre Anglet, au tour précédent, on sentait qu'on avait la main mise sur le match autant sur celui-ci, on était à l'envers dans tous les domaines. On n'a pas produit un contenu digne de ce nom. Heureusement, notre gardien a fait ce qu'il fallait pour qu'on se qualifie », a analysé Pochat.

« Pourquoi pas Bastia ? »

Côté girondin, les tentatives de Moussa Dia (3e), Baïdy Dia (49e) et Bottazzini sur coup franc (97e et 100e), n'ont pas connu meilleur sort. « Cela fait désormais trois matchs qu'on n'encaisse pas de but, c'est bon pour la confiance », a fait remarquer le défenseur Degoul. Invaincus en octobre, les joueurs de l'Aviron vont désormais se recentrer sur le championnat. Dix-huitième du National, le club du président Bertrand Petit se déplacera en terre parisienne pour y affronter le Paris FC samedi soir. La Coupe fera, elle, son retour les 19 et 20 novembre, avec l'entrée en lice des clubs de Ligue 2. « Pourquoi pas retrouver Bastia au prochain tour », a souri Pochat. Son président préfère attendre : « J'aimerais rencontrer une autre équipe de Régionale ou dans ce genre, pour après tiré une Ligue 1, en 32e de finale pour fêter la nouvelle année. Ce serait à domicile, ce serait plus intéressant. »

Kévin Laborde - Sud Ouest (Lundi 31 Octobre 2011)

Repost 0