Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 12:14

L'Aviron (B) fauché en plein vol

Adoue s'échappe entre Claverie et Hérisson 

Le match, sans enjeu pour les deux équipes, a été partiellement faussé par l'homme en noir qui a dégainé le rouge pour Audinet en première période. Les Bayonnais quittent la DH par une défaite contre Libourne (4-2).

Le contexte

Depuis la veille au soir et les résultats finalement catastrophiques des équipes aquitaines dans le groupe F de CFA2 (quatre descentes vers la DH), l'Aviron B connaît son sort et ne peut échapper à la relégation vers la DSR quoiqu'il se passe lors de cette dernière journée contre Libourne et ailleurs. Les joueurs de Dragan Keserovic sont eux, relégués depuis belle lurette et travaillent déjà pour la saison prochaine. Le coach bayonnais Cédric Pardeilhan aligne lui aussi une équipe finalement très jeune encadrée par les trois pensionnaires du National, Lalanne, Degoul et Audinet. Il faut attendre la sortie des joueurs du tunnel des vestiaires pour se rendre compte que la couleur blanche est dominante sur les tenues des joueurs. Finalement, Libourne va évoluer en rouge avec un jeu de maillot bayonnais.
Le match
On aurait pu assister à une belle rencontre, ouverte, avec un peu de rythme et des joueurs qui évoluent sans arrière-pensées. C'est un peu ce qu'il va se passer pendant plus de vingt minutes, sans que le rythme ne soit effréné avec des occasions de part et d'autre. Et puis, Mr De Castro va décider de faire basculer la rencontre sur une décision fâcheuse. Le Bayonnais Audinet veut jouer un coup franc rapidement et le Libournais Julian l'en empêche. Audinet lui montre qu'il n'a rien à faire là sans montrer, non plus, trop de véhémence. Mais l'homme en noir sort un carton rouge au lieu de calmer la situation qui, en plus, est loin d'être électrique. Un manque de psychologie flagrant pour un match sans enjeu. Du coup, le déséquilibre numérique se fera sentir au cours du second acte malgré l'ouverture du score par Lalanne pour les Bayonnais. Derrière, l'entrée en jeu du virevoltant Giulani à l'heure de jeu fera oublier les échecs initiaux du plus prolifique des buteurs en Gironde, Plana. Les Libournais retrouveront les Bayonnais l'an prochain en DSR. L'Aviron quitte le plus haut niveau aquitain après six années passées entre la DH et le CFA2.
                                                 Foot64

L'instant fatidique du match, le jaune puis le rouge...

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors DH
commenter cet article
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 14:35

L'épée de Damoclès au-dessus des Bayonnais

L'avant dernière journée dans le championnat phare de la région se déroule ce samedi 19 et dimanche 20 mai 2012 sur les terrains aquitains. Dernières cartes à jouer pour les relégables qui tenteront de ramener 4 points plus précieux que jamais. Coup d'œil sur les affiches de cette 25ème journée.

 

 

F.C. B.A.S. – Sarlat Marcillac
Match sans enjeux entre deux équipes assurées de concourir dans le championnat de D.H. la saison prochaine. Le F.C. B.A.S. tentera tout de même de commencer à préparer dans les meilleures conditions la dernière échéance de la saison : la finale de la Coupe d'Aquitaine qui aura lieu le 9 juin 2012 à Lège Cap-Ferret.

Villenave – F.C. Langon
Match crucial pour le devenir de ces deux clubs dans le championnat. D'un côté, Villenave qui accueille le 13ème du championnat pour glaner 4 points qui lui permettraient de rester dans la course à la montée. De l'autre, Langon, avant dernier pour qui la victoire est impérative si le club ne veut pas valider sa rétrogradation en D.S.R.

Libourne – Mérignac Arlac
Même enjeu pour ces deux formations. Une victoire pour Mérignac leur assurerait quasi-certainement le maintien alors que les 4 points sont vitaux pour des pingouins toujours derniers de ce championnat. Les Bleu et Blanc sont condamnés à un double exploit, en espérant un scénario idéal sur les autres pelouses pour se sauver.

F.C. Prigonrieux – Genêts d'Anglet
Duel de relégables entre le 12ème et le 11ème. En effet, 3 clubs aquitains se trouvent dans une position de relégables dans le championnat de C.F.A. 2. En cas de descente, les 4 derniers de D.H. seraient rétrogradés. Ces deux formations au bilan comptable similaire se disputeront alors ce samedi 4 points qui pourraient faire toute la différence.

St Médard en Jalles – Biscarrosse
Fort de sa victoire contre Prigonrieux le week-end dernier, St Médard tentera d'enchainer une deuxième victoire consécutive face à une équipe landaise qui elle, n'a plus rien à jouer dans cette compétition. Un deuxième succès qui serait la meilleure des préparations avant la dernière affiche du championnat contre les basques d'Anglet.

Blanquefort – Bayonne 2
Le leader Blanquefort accueille la réserve basque pour confirmer leur première place et être sacré champion en cas de défaite des deux équipes poursuivantes. Les hommes de Jean-Luc Gautier affronteront Bayonne, pas encore maintenu et pour qui les 4 points sont une obligation.

Trélissac 2 – Stade Montois 2
Si les landais de Mont de Marsan, assurés du maintien, aborderont ce match sans pression, le dauphin de Blanquefort, Trélissac est contraint à la victoire. Dans la course à la monté dans laquelle se mêlent Villenave et Blanquefort, les périgourdins ont leur mot à dire en cas de victoire puisqu'ils resteraient au contact du leader.

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors DH
commenter cet article
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 16:25

Sarrabére aux prises avec Makengo

Il y avait la place de prendre les quatre points dimanche après-midi mais l'Aviron B n'en a pris que la moitié (1-1). Suffisant pour sortir de la zone rouge, pas assez pour s'éloigner du danger.

Le contexte 

En tenant compte des trois descentes de CFA2 actuellement (en espérant également qu'il n'y en ait pas une quatrième), les équipes de bas de tableau de DH doivent éviter l'une des quatre dernières places au classement. Pour vraiment être certain de ne pas dépendre des résultats du CFA2, il faut terminer neuvième. Le FC Bas est actuellement serein (finaliste de la Coupe d'Aquitaine le mois prochain) mais effectue le déplacement en terre basque sans son défenseur axial Fleming ni ses milieux Saint-Ramon et Despaux. Les deux meilleurs buteurs Arake et Sonkey sont bien présents.
Côté Bayonnais, les « Nationaux » Duhour, Degoul et Serra encadrent une équipe encore jeune mais qui se doit de l'emporter pour rester maître de son destin lors des deux dernières journées. Haramboure est absent, Potin associé dans l'axe défensif avec Degoul, le jeune Baptiste Darrieussecq incorporé aux avant-postes aux côtés de Serra, Sarrabère et Haidara. Les quatre points sont capitaux même si le coach Cédric Pardeilhan a indiqué qu'avec deux victoires sur les trois derniers matches, son équipe s'en sortirait.

Serra n'a pu mener ses jeunes coéquipiers à la victoire

Le match 
Il faisait beau, la pelouse était souple et les deux équipes prêtes à en découdre. Malheureusement pour l'Aviron Bayonnais, les joueurs Basques ont eu du mal à entrer dans la partie. Notamment dans l'engagement physique, la bataille dans les duels. Les relances ne sont pas folichonnes non plus, ce qui a le don d'énerver quelque peu Cédric Pardeilhan dans le premier quart d'heure. Pourtant, l'Aviron ne sera pas réellement mis en danger au cours de ces vingt premières minutes et la seule véritable occasion de cette première demi-heure à mettre à l'actif des locaux sur un enchaînement quasi parfait, la reprise de Claverie échouant de peu à côté du montant droit de Klein. La seule grosse erreur d'inattention coûtera quand même l'ouverture du score par le FC Bas, trop content de l'aubaine (26e, 0-1). Ce sera la dernière occasion Arcachonnaise de la rencontre. Derrière, les Bayonnais vont pousser, de façon désordonnée, pour au moins arracher l'égalisation. A l'heure de jeu, les deux équipes se retrouvent à dix (exclusions d' El Meliani, qui venait de rentrer pour l'Aviron et qui manquera offensivement et de l'autre de Deheegher, le latéral gauche du Bassin) et l'Aviron parvient enfin à égaliser par l'homme en forme de cette fin de saison, Mendes Da Costa (trois buts en deux matches). Les Bayonnais pousseront en vain dans les dernières minutes. Ils sortent provisoirement de la zone rouge (au bénéfice du goal-average particulier) mais auront un déplacement délicat à gérer en fin de semaine, chez le leader Blanquefort !

 L'attaque bayonnaise trop imprécise face au BAS
---------------------

Championnat, DH, 24ème journée
A Bayonne (stade Didier Deschamps)
Temps ensoleillé, pelouse souple.
BAYONNE B - ARCACHON 1-1 (MT : 0-1)
Arbitres : MM. Schmitt, Deram et Fey.
Avertissements : Jé.Hérisson (83e) à Bayonne. Mesple-Dufour (44e) à Arcachon.
Exclusions: El Méliani (57e) à Bayonne; Deheegher (57e) à Arcachon

BAYONNE B: Duhour, Alazet, Brayon (Haidara 82e), Degoul, Potin (Brayon 87e), Claverie, Jé.Hérisson, Sarrabère (El Meliani 48e), Haidara (Girard 75e), Serra (Mendes Da Costa 48e), B.Darrieussecq (Sarrabère 78e). Entraîneur : Cédric Pardeilhan.
ARCACHON : Klein , Gregoire, Deheegher, Massengo, De Kermadec, Mesple-Dufour, Belbaz – Morlighem (Leimacher 63e), Gaillard (De Caro 63e), Arake, Sonkey. Entraîneur : David Baltase.

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors DH
commenter cet article
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 08:13

La réserve en danger

Jordi Hérisson a fait ses débuts en séniors

Les deux réserves basques sont en danger et risquent de quitter le plus haut niveau régional. Sur ce match il n'y aurait rien à redire, mais les Angloys ont été un peu plus réalistes.

Le contexte 

L'équipe de National de Bayonne partie pour quelques jours en déplacement sans les gars qui ont une activité en dehors du football, Cédric Pardeilhan présente les Lalanne, Degoul et Sanz aux côtés des 18 ans Jordi Hérisson et Adrien Pardeilhan. Le reste de l'équipe est bien jeune aussi mis à part les expérimentés Potin et Hirigoyen qui fêtait son retour de suspension. Du côté des voisins d'Anglet, plus à leurs aises loin de leur base, le duo Belleau – Cazes présente son équipe type, seul Comets est suspendu. Camiade poursuit son retour à la compétition, Placé est remonté au milieu de terrain et Archidoit est au soutien de Barsacq devant.

Le match 

Décevant, voilà le qualificatif de ce match. Mais où sont donc les derbys d’antan ? Disons que ce match s'est joué dans un excellent esprit, pour ne pas dire amical même. Le jeu fut loin de l'enjeu, la première période fut dominée par les Bayonnais aux points, avec deux duels remportés par Gruel face à Potin qui ont sans doute décidé de l'issue de cette partie. Juste avant la pause, le capitaine Moulia va inscrire un but sur une reprise de la tête mais même là le ballon a hésité à entrer dans les buts. A l'image du match... rien de bien net. La seconde mi-temps sera pire, c'est peu dire. Juste à se demander si les joueurs se rappelaient qu'il y avait des cages dans lesquelles il faut tenter de mettre le ballon. Les deux gardiens ont passé une fin d'après midi plutôt tranquille et le score n'a pu évoluer. Les coachs angloys se sont permis de préserver l'entrée en jeu de Guillemot pour que l'équipe C puisse l'utiliser le lendemain. Maintenant ni l'une ni l'autre des deux équipes n'est à l’abri de descendre.

Les réactions

Laurent MOULIA, capitaine des Genêts d'Anglet : « ce que je retiens c'est notre état d'esprit, ce qui nous a manqué dans nos derniers matchs, sans doute un peu de réussite aussi. On fait une bonne prestation, on est heureux. »
Mathieu HIRIGOYEN, joueur de Bayonne : « cette défaite nous fait très mal. Dans notre situation on comptait sur ce derby pour se relancer et finir en beauté. Un déplacement difficile nous attend à Prigonrieux. Tout s'est joué sur un petit détail, pas beaucoup d'occasions de chaque côté. Un match très, très pauvre, trop de déchets techniques. Comme quoi il ne suffit pas de mettre des noms sur une feuille de match pour l'emporter. »

---------------------

Placé domine Sanz et Lalanne

A Bayonne, stade Didier Deschamps
Temps frais, Bon terrain
BAYONNE (B) – ANGLET (B) 0-1 (MT : 0-1)
Arbitre : Samir Zolota assisté de Aimé Bray et Eric Larquey
But : Moulia (45') pour Anglet
Avertissements : Haramboure (33'), Potin (78'), Degoul (84') à Bayonne ; Barsacq (93') à Anglet

BAYONNE (B) : Lesca, Herisson Jordi, Alazet, Haramboure, Degoul, Herisson Jérémy (cap), Sarrabere, Lalanne, Potin, Sanz, Girard. Sont entrés : Hirigoyen, Pardeilhan Adrien, Darrieussecq; Entraineur : Cédric Pardeilhan
ANGLET (B) : Gruel Mathieu, Arostéguy, Camiade, Bonalair, Moulia (cap), Placé, Lachau, Behety, Barsacq, Archidoit, Junqua. Sont entrés : Duvignau, Labat; non entré : Guillemot; Entraineur : Jean Louis Cazes

www.foot64.fr 

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors DH
commenter cet article
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 21:15

Malheur au vaincu

          

Samedi 21 Avril - 17h00

Stade Didier Deschamps

En Division Honneur, la réserve de l'Aviron, tout comme celle d'Anglet, n'aura pas le droit à l'erreur en fin d'après-midi. Même si le championnat de CFA2 n'a pas encore rendu son verdict, il faudra au moins éviter les 4 dernières places pour rester au plus haut niveau aquitain l'an prochain. Le manque de réalisme a plombé les deux réserves basques tout au long de la saison et a conduit les 2 formations dans la zone rouge à 5 journées de la fin. Et demain soir, un partage des points, comme ce fut le cas au match aller, n'arrangerait personne. Les joueurs de Cédric Pardeilhan ont 3 réceptions sur les 5 dernières rencontres, dont 3 classées dans la zone rouge (Anglet, Prigonrieux, Libourne). Même si la situation semble critique, il reste encore un certain espoir de sauver la saison.

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors DH
commenter cet article
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 14:31

La réserve rate le coche

Serra au four et au moulin (photo peio)

Le manque de réalisme, notamment au cours du second acte, ne pouvait laisser envisager un meilleur résultat pour l'Aviron, contraint au nul face au Stade Montois B (0-0).

Le contexte

Six équipes mettaient leur calendrier à jour ce week-end en DH. Avec une grosse opportunité, notamment pour l'Aviron Bayonnais de se dépêtrer de sa situation dans la seconde moitié de classement.
Cédric Pardeilhan doit encore composer avec sept changements par rapport au dernier match contre Saint-Médard en Jalles. Dargelos remplace Duhour dans les buts, le jeune Jordy Hérisson et l'expérimenté Potin prennent place en défense, le quatuor offensif est bouleversé avec les titularisations de Karam, Tharradin, Sarrabère et Brayon. La feuille de match est plutôt jeune avec deux moins de 18 ans (Hérisson et Pardeilhan) et un moins de 19 ans (Claverie). Côté Montois, beaucoup de changements également : des habituels titulaires (l'ex-Bayonnais Boulay en tête, Urolategui, Cegielski et Capdeville ont notamment été appelés en CFA), il n'en reste que quatre à évoluer régulièrement en DH. Là aussi, l'accent est mis sur la jeunesse avec un moins de 18 ans (Ducournau) et trois moins de 19 ans (Cottebrune, Pilati et Lamothe). Les joueurs Landais sont un peu plus à l'aise au classement et jouent sans pression. Les Bayonnais ont un besoin plus urgent de prendre des points pour éviter l'une des quatre dernières places du classement. Au minimum.
Le match

L'Aviron Bayonnais a dominé son homologue du Stade Montois hier soir. Pourtant, jamais les joueurs de Cédric Pardeilhan ne sont parvenus à trouver la faille dans les buts Landais. Ce n'est pas faute d'avoir essayé : il y eût de nombreuses occasions, notamment au cours du second acte, pour faire la différence, mais en vain. Sarrabère et Tharradin furent les plus dangereux dans la finition mais au final, le manque de réalisme sera à l'origine de ces deux points de perdus. Car c'est bien de cela qu'il s'agit malgré une bonne volonté évidente de marquer ce fameux but. L'apport de Karam au milieu de terrain n'aura pas été assez significative pour faire la différence. Serra aura été au four et au moulin mais ces centres ne trouvèrent que très rarement preneurs. Tharradin ne parvint jamais à déséquilibrer le onze Landais. Les visiteurs n'auront eu que deux véritables occasions dans le match (une par période) mais se contenteront finalement de ces deux points qui sont quasiment synonymes de maintien. L'Aviron, de son côté, va devoir cravacher encore sur les six dernières journées pour se maintenir mais il garde toutes les cartes en main pour réaliser son objectif. Les équipes Aquitaine de CFA2 se réveillant quelque peu, il n'y aura peut-être pas tant de descentes que cela en DH. Pourvu que cela dure.

Foot64.fr

-------------------

BAYONNE B - STADE MONTOIS B : 0-0 (MT : 0-0)
Arbitres : MM. Le Goff, Meinder et Joiris.

 

Avertissements :

Lamothe (25e), Brayon (68e), Haramboure (86e) à Bayonne.

Tabardel (53e), Labbe (70e) au Stade Montois.

BAYONNE B : Dargelos, Jo.Hérisson, Lamothe, Haramboure, Potin, Claverie, Karam (Girard 72e), Serra , Brayon (Pardeilhan 70e), Tharradin (Gourgues 86e), Sarrabère. Entraîneur : Cédric Pardeilhan.
STADE MONTOIS B : Fernand, Tabardel (Gardenal 70e), Roldan (Labbe 41e), Jauffroy, Gaugain, Serrano, Lamothe, Pilati, Cottebrune, Lacouture, Leuge (Ducournau 73e) Entraîneur : Yannick Gaucher. 

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors DH
commenter cet article
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 10:01

La réserve passe au travers

Sale après midi pour Ximun Duhour avec la réserve de l'Aviron

Le contexte

L'Aviron Bayonnais et Saint-Médard en Jalles sont embarqués dans une fin de saison stressante. Il leur faut éviter, tout comme cinq autres équipes (Libourne, Prigonrieux, Anglet B, Langon et Arlac), les dernières places du classement sans savoir combien de descentes il y aura vers la DSR. C'est donc un match crucial que les deux équipes doivent délivrer en gardant en tête le goal average particulier (l'Aviron B s'était imposé à l'aller 3-0). Les joueurs de Christophe Vignaux restent sur quatre défaites d'affilée en championnat et ont petit à petit plongé vers la zone rouge. De leur côté, les joueurs de Cédric Pardeilhan fonctionnent par séries. En 2012, après un succès contre Prigonrieux, l'Aviron B a perdu deux fois de suite (Arcachon et Blanquefort), fait deux fois match nul en suivant (Sarlat et Langon) puis gagné deux fois (Biscarrosse et Arlac) avant de s'incliner à Trélissac B la semaine dernière. Le coach Bayonnais peut bénéficier de certains renforts du groupe National : Ximun Duhour dans les buts, Yoann Lamothe latéral droit, Rémi Elissalde en récupérateur et un trio offensif de marque (Olivier Serra, Guillaume Sanz et Steven Giron), sans oublier Pierre Sarrabère sur le banc.

Le match

Il y a quinze jours, les Bayonnais concédaient l'ouverture du score contre le BO après à peine dix minutes de jeu. Dimanche après-midi, avant même la fin du premier quart d'heure, c'est encore le cas avec une grosse faute en défense dans la surface de réparation et un joueur Bordelais isolé au second poteau pour crucifier le portier Basque. Les joueurs Bayonnais traversent d'ailleurs ce premier acte de façon incompréhensible malgré dix premières minutes plutôt bonnes. Il manque de la présence dans les duels, de la vitesse dans les transmissions, de l'intensité dans les prises de décision, bref, l'Aviron n'est pas assez incisif sur l'ensemble de ses actions. Le pire de tout est également la fin du premier acte où le meneur de jeu Basque se fait avertir deux fois en trois minutes et quittent ses partenaires avant la pause.
En infériorité numérique, les Bayonnais ne vont jamais trouver les solutions pour renverser la vapeur au cours du second acte. Là aussi, le pire est que l'équipe en face, Saint-Médard, n'a même pas besoin d'élever son niveau de jeu pour faire la différence. A l'heure de jeu, les Bayonnais encaissent deux buts coup sur coup, sur deux corners, en oubliant complètement les principes de base, notamment en matière de marquage. Un match à vite oublier donc pour la bande à Pardeilhan. La mise à jour du calendrier samedi soir contre le Stade Montois B prend une importance capitale désormais.

Le fait du match

On ne saura jamais si les Bayonnais seraient revenus au score en seconde période s'ils avaient joué à égalité de joueurs. Guillaume Sanz a fait les frais d'un arbitrage pointilleux juste avant la pause mais peut-on en tenir rigueur à l'arbitre pour autant ? Le meneur de jeu basque prend d'abord un avertissement pour contestation (37e). Rappelons toutefois que Mr Schmitt a mis le même avertissement au Saint-Médardais Bibard vingt minutes plus tôt. Le souci, c'est le second avertissement qui, s'il se comprend sur le fond (faute offensive dans la surface visiteuse), se comprend un peu moins sur la forme puisque Mr Schmitt ne signale pas la faute initiale de Sanz mais revient pour avertir le joueur basque après avoir vu les marques de crampons sur Cédric Pelanne. A onze contre onze, que serait-il advenu ? On ne le saura jamais.

                             www.foot64.fr 
                                    ------------------------------
BAYONNE B - SAINT-MEDARD EN JALLES 0-3 (MT : 0-1)
Arbitres : MM. Schmitt, Deram et Leite.
Buts : C.Pelanne (13e), Muola Abessolo (61e), Marques (62e) pour Saint-Médard.
Avertissements : Sanz (37e, 40e) à Bayonne. Bibard (17e) à Saint-Médard.
Exclusion : Sanz (40e) à Bayonne.

BAYONNE B: Duhour, Lamothe, Gourgues, Haramboure, Bombi, Claverie (Girard 72e), R.Elissalde (Graciet 69e), Serra (Haidara 82e), Giron (Serra 88e), Sanz, Haidara (Sarrabère 63e). Entraîneur : Cédric Pardeilhan.
SAINT-MEDARD-EN-JALLES: Duffie, S.Pelanne, Marmouri, Romuale (Hubert 33e), Prevot, C.Pelanne, Marques, Omer, Jarabo (Navarro 68e), Bibard (Muola Abessolo 56e), Barrot (Bibard 73e). Entraîneur : Christophe Vignaux.  

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors DH
commenter cet article
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 19:46

Bayonne (B) et Sarlat stériles ...

La défense bayonnaise à la relance. 

Pour le compte de la 16ème journée de DH, la réserve de Bayonne et Sarlat n'ont pu se départager samedi soir (0-0). Un moindre mal pour les Sarladais en quête de CFA2. Les Basques se sont bien battus, en vain.

Disputer la course à la montée le plus longtemps possible, c'est l'objectif avoué du club de Sarlat en début de saison. Plus vieux pensionnaire à cet étage (près de vingt ans) sans jamais avoir réussi à franchir le cap d'une montée, les Sarladais sont moins en danger que l'an dernier. Les joueurs de David Burrows (nouveau coach et ancien joueur champion d'Angleterre avec Liverpool dans les années 90) sont même en course pour enfin accéder au CFA2. Ils restent sur trois matches sans défaite en 2012 (un nul et deux victoires). De son côté, Bayonne B n'est pas sur la même dynamique et va se battre jusqu'au bout pour éviter la descente en DSR. Car si l'on se réfère au classement du groupe F de CFA2 et si le championnat s'arrêtait aujourd'hui, les quatre derniers descendraient en DH Aquitaine. Du coup, dans la division qui nous intéresse aujourd'hui, les cinq derniers descendraient si rien ne bougeait ! Les joueurs de Cédric Pardeilhan restent sur deux défaites d'affilée (2-0) et se doivent de rebondir très vite. C'est une équipe très jeune que le coach basque aligne avec cinq joueurs de moins de vingt ans et deux de moins de dix-neuf.

Sarlat accroché par les jeunes basques.
Finalement assez équilibré et joué sur un rythme assez plaisant, le match s'est conclu comme il a commencé : sans aucun but. Pourtant, les deux équipes ont eu les occasions pour inscrire ce fameux but qui aurait décanté le match. Mais les deux défenses, les deux gardiens Dargelos pour l'Aviron et Malardier pour Sarlat ont fait ce qu'il fallait pour ne pas que ça arrive. Dommage car le match aurait mérité un ou deux buts. Seulement, il y eût aussi un peu de gâchis en matière offensive et ce, également des deux côtés. Bref, même si on a eu le sentiment que la possession du ballon était légèrement à l'avantage de l'Aviron, notamment au cours du second acte, le partage des points n'est finalement pas si surprenant. Et il contente la formation de Sarlat venue à treize joueurs (le coach David Burrows sur la feuille de match n'allait pas rentrer en cours de rencontre). Étonnant d'ailleurs pour une équipe qui joue la montée. Pour l'Aviron, ce sont deux points de perdus dans l'optique de la lutte pour le maintien qui va faire rage d'ici la fin du championnat.

Foot64.fr

-------------------- 

BAYONNE B - SARLAT 0-0 (MT : 0-0)
Arbitres : MM. Mounissens, Larquey et Azevedo.
Avertissements : Elissalde (28e), B.Darrieussecq (86e) à Bayonne B. Koucha (45e), Sissoko (56e) à Sarlat.

 
BAYONNE B : Dargelos, Alazet, Gourgues, Bombi, D.Darrieussecq, Claverie, Herisson, Audinet (Bentley 84e), Brayon (Burgue 61e), El Meliani (B. Darrieussecq 77e), Elissalde (Brayon 86e). Entraîneur : Cédric Pardeilhan.
SARLAT: Malardier, Palomo, Koucha, Liblanc, Guittard, Nanakasse, Debat, Gonçalves (Charpentier 58e), Sissoko, Fekerini, Barry (Camara 80e). Entraîneur : David Burrows.

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors DH
commenter cet article
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 19:21

Suprématie en jeu

Les deux réserves, Bayonnaise et Angloye, se font face demain soir à St Jean à 19h00 avec l'objectif de quitter la zone rouge.

En Division Honneur, la dynamique actuelle est plutôt angloye. Les Genêts B de Cazes et Belleau (10è,18 pts) restent sur trois matchs sans défaite dans ce championnat qui font suite, il est vrai, à trois défaites de rang. Une réaction qui aura d'abord été offensive en passant 6 buts à Arlac puis dans un second temps, défensive avec deux nuls vierges obtenus contre Libourne et à Sarlat. De leur côté, les réservistes bayonnais restent sur deux prestations inégales : après une probante victoire à St Médard en Jalles 3 à 0, les joueurs de Pardeilhan se sont loudement inclinés à domicile contre Villenave (4-0). Toujours est-il que ce match est important pour les deux équipes, non pas parce que c'est un derby mais bien parce que le début de saison des deux locomotives basques en région est plutôt délicat.

L'Aviron Bayonnais B s'appuie sur une ossature extrêmement jeune qui peut expliquer ce début de saison chaotique oscillant entre bons contenus et résultats moyens, entre phases rayonnantes et plus discrètes. Bref, un résumé des qualités et des défauts de la jeunesse. Les Genêts B, eux, n'ont pas pu cette années'appuyer sur la même ossature garante des bons résultats de l'an dernier et jouent également aux montagnes russes. L'histoire récente entre ces deux équipes en championnt donne un avantagecourtaux Bayonnais. L'an passé, chaque équipe avait remporté sa manche chez lui en DH.

Il y a 6 ans, en DSR, l'Aviron s'était imposé au retour chez lui après un match nul décroché à Anglet lors du match aller. Mais le premier tiers du championnat passé, les deux formations ont besoin de points pour se sortir de cette zone dangereuse au classement.

Jakes Debounco - Sud-Ouest (Vendredi 2 Décembre) 

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors DH
commenter cet article
27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 23:52

La réserve assommée par Villenave

Mauvaise journée pour Bayonne

Les jeunes joueurs de Cédric Pardeilhan ne méritaient sans doute pas un tel affront. Mais réduits à dix en début de seconde période, ils ont complètement lâché dans les dix dernières minutes de jeu (4-0).

LE CONTEXTE

Les visiteurs de le Jeunesse Villenave restent sur une très belle série de trois victoires d'affilées avant de pénétrer sur la pelouse de Deschamps samedi soir. Une série qui vient après trois défaites de rang également et qui permet surtout aux joueurs de Philippe Ollier de titiller la troisième place du podium, occupée actuellement par les réservistes du Stade Montois.
Les réservistes de l'Aviron Bayonnais se dressent sur la route des Villenavais forts d'une belle réaction d'orgueil à Saint-Médard en Jalles il y a deux semaines. La formation de Cédric Pardeilhan est de plus en plus jeune. Ce soir, ce sont quatre joueurs de vingt ans et trois de dix-neuf 19 ans (50% de la feuille de match) qui sont dans le groupe. Un groupe au sein duquel Benoit Potin fait office de vétéran avec ses vingt-sept printemps, également encadré par des joueurs plus expérimentés tels que Hirogoyen, Lamothe ou Pinau. Avec à peine vingt-et-un ans de moyenne d'âge, la formation Bayonnaise est pleine de qualités mais va manque d'expérience...

LE MATCH

Très fermé au cours du premier acte, le match est cependant plaisant à suivre malgré le froid qui s'est installé dans les travées Bayonnaises. Les deux équipes vont se neutraliser au milieu de terrain, en grande partie à cause des nombreuses maladresses techniques dûes au rythme qu'essaie d'imprimer l'ensemble des joueurs. Le jeu à une touche de balle demande risque et dans la première demi-heure, les risques ne sont pas payants. C'est bien simple, Lesca, le goal Bayonnais n'a aucun arrêt à effectuer en première mi-temps et Cournau, son homologue d'en face, doit s'employer à deux reprises, une fois sur sa ligne et une autre hors de sa surface.
La seconde période semble partir sur le même rythme. Mais l'inexpérience et la fougue Bayonnaise font basculer la partie avec l'exclusion de Clément Elissalde. Réduits à dix, les Basques doninent cependant et profitent de l'apathie générale chez leurs adversaires. Aussi, ils sont plus disponibles pour le porteur du ballon et en refusent de subir. Néanmoins, ils payent leurs efforts en fin de rencontre, juste après avoir encaissé le premier but. L'ensemble s'écroule ensuite et plie sous les coups de boutoir de Villenave, bien emmené par les virevoltants Dubois, Poiblanc et Biaye.
LE TOURNANT
L'exclusion de l'avant-centre Bayonnais Elissalde en tout début de seconde période va conditionner le reste de la partie. En deux temps puisque les Villenavais, en supériorité numérique, ne vont plus savoir comment aborder la rencontre. Les Bayonnais s'en rendent compte et commencent à croire en leur bonne étoile. Survient alors le but de Biaye sur un ballon bêtement perdu par les Basques dans leurs trente mètres. Les Bayonnais vont prendre un coup sur la tête et ne s'en relèveront pas. C'est le tournant de la partie. Derrière, l'Aviron encaisse un but toutes les cinq minutes, rendant le score très sévère eu égard à la physionomie de la partie.

www.foot64.fr

-------------------------------------

Championnat Division Honneur - 9ème journée
A Bayonne (stade Didier Deschamps)
Temps froid, terrain en bon état.
Aviron Bayonnais B - Jeunesse Villenave 0-4 (MT : 0-0)
Arbitres : MM. Leitao, Pace et Fey.

 

Buts : Biaye (76e), Charvet (81e), Gandolfi (86e), Lae (91e) pour Jeunesse Villenave.
Avertissements : Lamothe (23e), Graciet (44e), Haramboure (78e) à Bayonne B. Besse (84e) à Jeunesse Villenave.
Aviron Bayonnais B : Lesca, Lamothe, Hirigoyen, Haramboure, Darrieussecq, Graciet (Claverie 63e), Cazenave (El Meliani 66e), Ladevèze (Potin 68e), Pinau, Hérisson, Elissalde. Entraîneur : Cédric Pardeilhan.
Jeunesse Villenave : Cournau, Gandolfi, Galdas, Charvet, Y.Ahounou, Mutombo (Lae 72e), Lartigue, Dubois (Freydag 70e), Besse (Dubois 75e), Miart (Biaye 58e), Poiblanc (Besse 80e). Entraîneur : Philippe Ollier.

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors DH
commenter cet article