Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

16 août 2010 1 16 /08 /août /2010 14:57

  

PHASE ALLER - JOANEKO PARTIDAK   

J1 - Samedi 21 août 2010 : Arcachon - Bayonne 2
J2 - Dimanche 29 août 2010 : Blanquefort - Bayonne 2
J3 - Samedi 04 septembre 2010 : Bayonne 2 - St Emilion
J4 - Samedi 11 septembre 2010 : Marmande - Bayonne 2
J5 - Samedi 25 septembre 2010 : Bayonne 2 - Sarlat
J6 - Dimanche 10 octobre 2010 : Montpon Ménesplet - Bayonne 2
J7 - Samedi 23 octobre 2010 : Bayonne 2 - St Médard en Jalles
J8 - Samedi 06 novembre 2010 : Anglet 2 - Bayonne 2
J9 - Samedi 13 novembre 2010 : Bayonne 2 - Biscarrosse
J10 - Samedi 27 novembre 2010 : Mont de Marsan 2 - Bayonne 2

J11 - Samedi 04 décembre 2010 : Bayonne 2 - Dax

J12 - Dimanche 19 décembre 2010 : Mérignac Arlac - Bayonne 2

J13 - Samedi 15 janvier 2011 : Bayonne 2 - Villenave

   

PHASE RETOUR - JINEKO PARTIDAK 

J14 - Samedi 29 janvier 2011 : Bayonne 2 - Blanquefort
J15 - Samedi 05 février 2011 : St Emilion - Bayonne 2
J16 - Samedi 19 février 2011 : Bayonne 2 - Marmande
J17 - Samedi 05 mars 2011 : Sarlat - Bayonne 2
J18 - Samedi 19 mars 2011 : Bayonne 2 - Montpon Ménesplet 
J19 - Samedi 26 mars 2011 : St Médard en Jalles - Bayonne 2
J20 - Samedi 09 avril 2011 : Bayonne 2 - Anglet 2
J21 - Samedi 16 avril 2011 : Biscarrosse - Bayonne 2 
J22 - Samedi 30 avril 2011 : Bayonne 2 - Mont de Marsan 2
J23 - Samedi 07 mai 2011 : Dax - Bayonne 2

J24 - Samedi 14 mai 2011 : Bayonne 2 - Mérignac Arlac

J25 - Samedi 21 mai 2011 : Villenave - Bayonne 2

J26 - Dimanche 05 juin 2011 : Bayonne 2 - Arcachon

 

Calendrier sous réserve de changements de jour et d'horaire en cours de saison 

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors DH
commenter cet article
1 août 2010 7 01 /08 /août /2010 16:46

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors DH
commenter cet article
5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 18:17

Relancer la série

La défaite face à Béziers (2-4) la semaine dernière a stoppé une série d'invincibilité de six matches.
Après trois matches joués en l'espace d'une petite semaine, voici que les joueurs de Cédric Pardeilhan n'ont pas joué depuis quinze jours. Des changements de rythme auxquels il est difficile de s'habituer mais qui sont le quotidien des réservistes bayonnais depuis le début de la saison. L'Aviron B traîne d'ailleurs encore un match en retard (à disputer contre Blagnac le 3 avril prochain à Deschamps) et ne compte plus désormais que deux petites longueurs d'avance sur les Blagnacais justement, première formation à devoir passer par les barrages pour se maintenir en CFA 2. Les joueurs basques qui restaient sur une belle série d'invincibilité (trois victoires et trois matches nuls) sont tombés le 20 février dernier contre le leader Béziers (4-2). Non sans avoir démérité mais coupables d'erreurs tant individuelles que collectives notamment dans le domaine défensif.

Des erreurs à gommer

Ce sont des erreurs qu'il conviendra de gommer lors de ce déplacement en Haute-Garonne demain à Cugnaux, une formation mal en point au classement et qui compte elle aussi un match en moins. Les deux équipes n'étant séparées que par cinq petits points, autant dire que le duel demain soir vaudra très cher.

Viser huit points d'avance

Les joueurs de Cédric Pardeilhan, en cas de victoire, possèderaient alors huit points d'avance sur les premiers relégables directs. La semaine dernière, Arcachon, le dernier, s'est rebiffé et s'est imposé à domicile contre Tournefeuille. Du coup, les joueurs du Bassin se remettent un peu dans le chantier (29 pts), juste derrière Cugnaux (31 pts). Tournefeuille et Blagnac sont actuellement barragistes (33 et 34 pts) et le Stade Montois, qui a changé sa paire d'entraîneurs, s'est sorti une belle épine du pied en s'imposant à Trélissac (38 pts).

Reste qu'au niveau du terrain, l'Aviron Bayonnais n'est certainement pas à sa place dans cette lutte pour le maintien. Coach Pardeilhan se refuse d'ailleurs à regarder derrière soi et martèle à ses hommes qu'ils peuvent revenir dans la partie haute du classement. Avec une infirmerie qui se vide de plus en plus, il n'aura que l'embarras du choix pour composer son groupe destiné à ramener au moins deux points de Cugnaux.

Jakes Debounco – Sud-Ouest (Vendredi 5 Mars)

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors DH
commenter cet article
19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 23:53

La réserve bayonnaise s’attaque au leader

Trois jours après le partage des points (0-0) face à un gros outsider, Agen, à Didier Deschamps, l'Aviron accueille cette fois-ci le leader du groupe F, qui compte vingt points d'avance sur les Basques.
Mercredi soir, l'Aviron Bayonnais a disputé le premier de ses deux matches en retard pour mettre à jour son calendrier (le deuxième contre Blagnac aura lieu le 3 avril prochain). C'était contre Agen et les joueurs de Cédric Pardeilhan ont dû partager les points avec un gros outsider du groupe (0-0) : « Il nous a juste manqué un peu de réussite devant les buts » regrettait le coach bayonnais, « car pour le reste, on a eu les occasions, on a mis du mouvement au jeu et malgré le terrain, on a essayé de produire du jeu. Je n'ai rien à reprocher à mes joueurs. »

Et effectivement, à la vue des 90 minutes de jeu, on pouvait même se demander laquelle des deux équipes joue une éventuelle accession au CFA : « Pour eux, ce résultat nul est plutôt positif si on regarde le scénario du match. Ils s'en tirent plutôt bien » ajoute encore Cédric Pardeilhan. « C'est un peu dommage pour nous, mais ce sont déjà 2 points de pris contre un gros bras de la poule. Mes joueurs ont été sérieux de bout en bout, ils n'ont pas lâché leurs partenaires, chacun dans ce qui lui avait été demandé. C'est juste rageant de ne pas avoir marqué. » Notamment au cours du premier acte où les Bayonnais ont certainement loupé le coche. Après le repos, les joueurs Lot-et-Garonnais, sermonnés (pour ne pas dire plus) par leur coach, ont essayé de mettre leur empreinte sur la rencontre mais en vain.

Six matches sans défaite

Cela dit, les coéquipiers de Vincent Escude-Candau n'étaient pas non plus à l'abri d'encaisser un but casquette en toute fin de match. Mais il n'en a rien été. L'état du terrain n'a pas non plus favorisé l'accélération du jeu, « des fois, les transmissions de balles sont moins rapides, d'autres fois, l'intention est bonne mais un mauvais rebond gâche tout » indique Cédric Pardeilhan, mais finalement, les Basques ont réussi à consolider leur invincibilité actuelle, portée désormais à 6 rencontres (NDLR : 3 victoires et 3 nuls).

Du coup, la réception du leader Béziers demain soir, toujours à Deschamps, prend une importance toute relative : « A l'aller, on avait eu la possession du ballon les trois-quarts du temps, on avait loupé huit duels face au gardien et eux nous avaient planté 2 buts en trois occasions » se rappelle le coach Basque. Un penalty loin d'être évident, un but quasiment donné à l'adversaire, les statistiques de début de saison ne plaidaient pas non plus à l'époque pour la bande à Pardeilhan. « Beaucoup de choses ont changé depuis le match aller. Ils ne sont certainement pas leaders pour rien mais nous avons aussi progressé. Maintenant, il y aura certainement un turnover obligatoire car ce sera le troisième match en huit jours. » Le groupe sera dévoilé au cours du dernier entraînement ce soir. Les Biterrois, légèrement diminués, viendront jouer en contre. Méfiance donc !

Jakes Debounco – Sud-Ouest (Vendredi 19 Février)

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors DH
commenter cet article
18 février 2010 4 18 /02 /février /2010 12:53

L’Aviron Bayonnais s’en contentera

Les Basques poursuivent leur série d'invincibilité même s'ils pouvaient espérer mieux hier.
Les joueurs de Cédric Pardeilhan mettaient une partie de leur calendrier à jour hier soir contre Agen. Les Lot-et-Garonnais eux, avec trois matches en moins, se devaient de l'emporter pour espérer revenir titiller les leaders du groupe pour une éventuelle accession en CFA à la fin de la saison. Mais au retour vers les vestiaires après trois quarts d'heure de jeu, les visiteurs sont loin du compte. A l'inverse, les co-équipiers d'Escude-Candau se sont procurés les meilleures opportunités mais vont manquer de réalisme devant les buts adverses.

De réalisme mais aussi d'un « tueur » capable de mettre le ballon au fond. Ainsi, le jeune Sauvestre perd un premier duel seul face au portier Agenais Casadamont (3e), Escude oblige le même Casadamont à un bel arrêt sur une frappe de vingt mètres (8e), Marghadi voit sa reprise de la tête repous- sée devant la ligne de but toujours par Casadamont (17e) et Boutadjine, en bonne position côté droit dans la surface, tarde trop avant de frapper pour se faire finalement contrer (20e).

Les Agenais chahutés

Les Bayonnais sont à l'origine de jolis mouvements mais malheureusement sans réussite dans la zone de vérité. Les Agenais vivent d'expédients et se font chahuter par leur coach Vimbouly dans les vestiaires pendant la pause. La seconde période est nettement moins intéressante, la faute certainement à un terrain ne permettant pas aux équipes de pouvoir donner un peu de vitesse à leur jeu. Cette fois-ci, c'est le gardien Bayonnais Nauleau qui se mettra en évidence sur trois tentatives de Mokili Yenga (49e), Lawani (58e) et Pothet (87e). Les deux équipes ne parviendront pas à inscrire ce fameux but. Mais la plus mauvaise opé- ration réalisée est certainement pour les visiteurs freinés dans leur remontée vers le haut du tableau.

Jakes Debounco - Sud-Ouest (Jeudi 18 Février)
---------------------------------
La gadoue

Les joueurs ont eu du mérite d'évoluer sur le terrain d'honneur de Didier Deschamps hier soir et de proposer pendant une mi-temps un jeu rythmé. Avant le coup d'envoi, une grosse averse avait rendu le terrain encore plus gras, et ce malgré le sable blanc déversé sur la pelouse par endroits. A la mi-temps, c'était déjà un champ de patates. Et dire qu'il reste 20 matches à jouer sur ce terrain, entres les différentes équipes, d'ici la fin de saison ...

 

Sud-Ouest (Jeudi 18 Février) 
--------------------------------
De pire en pire

 

Le Stade Didier Deschamps, incontestablement le pire terrain de football de tout le Pays Basque et sud des Landes réunis … Bienvenue à Bayonne, sous-préfecture des Pyrénées-Atlantiques. Difficile d’envisager sur ce « terrain » qui va continuer à se détériorer - la réception d’équipes comme Gueugnon, Amiens, Evian, Luzenac, Hyères, et Moulins !!! Et pourquoi pas finir la saison à Jean Dauger ? Une question dont on est légitimement en droit de se poser ?  

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors DH
commenter cet article
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 12:58

Un nouveau test pour l’Aviron B
 

L'Aviron Bayonnais met une partie de son avenir en jeu demain.
L'Aviron Bayonnais aurait pu s'imposer en Dordogne mais aurait pu tout aussi perdre. D'où un sentiment bizarre qui prédominait pour l'entraîneur Bayonnais après la rencontre (2-2) : « On est content mais aussi frustré après cette rencontre » explique Cédric Pardeilhan. « On les a quasiment mangés pendant toute la rencontre, on s'est procuré de grosses occasions de but mais on n'a jamais rien lâché et on égalise tout à la fin. ».

Les Bayonnais ont été piqués d'entrée avec un but inscrit par l'ancien joueur des Genêts Serkan Ipek : « C'est un but un peu malheureux. On se jette au départ de l'action et notre gardien trébuche sur un terrain difficile au moment de sa sortie » ajoute le coach bayonnais. L'Aviron va alors pousser pour égaliser, ce qu'il réussit dans un premier temps sur une belle action de jeu conclue par Vincent Escude-Candau.

Manque de réalisme

Mais les joueurs basques manquent ensuite de réalisme ou de réussite pour prendre le score avant la pause. « On encaisse ensuite un but sur coup de pied arrêté » concède Cédric Pardeilhan. Une erreur de marquage qui aurait pu coûter cher aux Bayonnais puisqu'ils vont ensuite dominer les débats jusqu'à la fin de la rencontre et le scénario décrit plus haut. « C'était attaque-défense jusqu'à la fin. On aurait pu prendre un troisième but en contre car ils excellent dans ce système de jeu, mais, de notre côté, on y a cru jusqu'au bout. On n'a jamais rien lâché. Du coup, on est satisfait de revenir avec deux bons points mais il y avait certainement la place pour faire mieux ». Avec ces deux points pris, les Bayonnais continuent sur leur bonne série ajoutant un cinquième match sans la moindre défaite (3 victoires et 2 nuls), le tout avant de recevoir un gros outsider demain soir à Deschamps : « Agen joue le haut du tableau. Il leur manque quelques matches en retard et s'ils les gagnent tous, ils seront dans le coup pour le CFA » indique Cédric Pardeilhan. « Pour l'instant, nous, nous sommes sur une belle série et j'espère que l'on va rester dans la continuité de ces dernières semaines. Nous avons deux réceptions en quatre jours. Avec deux résultats positifs, nous basculerons dans le premier tiers du classement ».

L'objectif du club ne serait plus très loin. Mais il faut déjà s'imposer demain soir contre des Lot-et-Garonnais qui, forts de leur joli parcours en coupe de France (ndlr : élimination malheureuse à Beauvais en 16e de finale, 3-0), n'ont désormais plus en tête que la remontée vers les premières places du classement.

Jakes Debounco – Sud-Ouest (Mardi 16 Février)

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors DH
commenter cet article
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 12:59

Bayonne, un nul obtenu au finish

Grâce à un but marqué à la 94e l'Aviron partage les points.
On jouait les arrêts de jeu, la 94e minute exactement. Non seulement les Bergeracois menaient au score, mais en plus ils semblaient maîtriser leur sujet. Mais il aura suffi d'une dernière action basque, en forme de jeu de billard, et d'une défense locale devenue tout à coup fébrile. Boutadjine s'en est alors allé, seul, défier Schmitt, et offrir la balle de l'égalisation à son compère Launay (94e).

Pourtant, tout avait débuté dans le meilleur des mondes, une heure et demi auparavant. Au bout d'une minute à peine de jeu, Ipek, de la tête, exploite parfaitement un superbe centre venu de la droite. L'ancien angloy exploite à merveille une drôle d'hésitation de Dargelos dans les cages bayonnaises (1ère).

Voilà donc les Bergeracois installés idéalement dans la rencontre. Mais si la défense basque ne donne pas vraiment des signes de rigueur, le reste de la formation bayonnaise conjugue joliment son football et fait frissonner les Bergeracois sur quelques contres (31e et 35e). Par contre, ce sont les joueurs de Paul Maso qui terminent ce premier acte pied au plancher. Fabien, par deux fois, voit le cadre se dérober devant lui. Un sauvetage sur la ligne visiteuse (41e) et une tête mal ajustée (44e) empêche le Bergerac Foot de tourner en tête à la pause.

Coaching parfait

La première action de la seconde mi-temps est de la même veine : Fabien se heurte à nouveau à un Dargelos pour une fois inspiré (46e). Les possibilités bergeracoises s'additionnent, sans pour autant changer le tableau d'affichage face à une équipe bayonnaise de plus en plus joueuse. Mais alors que l'impatience se fait sentir, la tête de Seignet, tout juste entré en jeu, trouve enfin les filets adverses (64e). Coaching parfait de Paul Maso, d'autant que les Basques ont bien du mal à s'en remettre. Offensivement, ils n'ont plus la même verve. Le Bergerac Foot semble donc se ménager une fin de rencontre sereine... jusqu'à cette fatale ultime minute des arrêts de jeu. Les Bayonnais ont su forcer leur destin alors qu'en face, les Bergeracois n'ont pas pu gérer le leur jusqu'au bout.

Sud-Ouest (Lundi 15 Février)

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors DH
commenter cet article
13 février 2010 6 13 /02 /février /2010 11:39

Un coup à jouer dans l’emploi du temps

Début de la phase retour pour la réserve de l'Aviron Bayonnais. Si le temps le permet !
Les joueurs de Cédric Pardeilhan vont normalement, si le temps le permet, disputer leur quinzième rencontre de championnat alors que l'on joue ce week-end la 17e journée. L'équipe d'Agen possède également un calendrier alambiqué avec ses trois matches de retard. Ce qui donne un classement faussé avec sept matches de retard pour ce groupe F. Peu importe pour l'Aviron qui reste sur une belle série de quatre matches sans défaite : « On a remporté trois rencontres et partagé les points avec le Téfécé, le leader actuel, alors qu'on aurait dû l'emporter », explique le coach bayonnais. « On a fait ce qu'il fallait pour provoquer ce petit brin de réussite qui nous manquait en début de saison. Le travail paye, on met les occasions au fond. C'est encourageant pour la suite ».

Et la suite, ce sont trois rencontres en une semaine pour la bande à Cédric Pardeilhan. Et si l'optimisme est de rigueur au vu du moral des troupes, le coach bayonnais ne s'enflamme pas pour autant : « Cette fin de mois va être déterminante pour la suite » annonce-t-il. « Nous avons trois super-matches à jouer contre des adversaires difficiles mais ça va conditionner notre fin de saison ».

Contre Agen mercredi

Après le déplacement à Bergerac, les joueurs basques devront renfiler la tenue de chauffe mercredi à Deschamps contre Agen (match en retard de la 9e journée) avant de recevoir de nouveau Béziers dans une semaine. Quand on sait que Biterrois et Agenais sont à la lutte pour l'accession en CFA, on devrait assister à deux jolies rencontres. Mais avant cela, il faudra confirmer le bon état d'esprit actuel à Bergerac : « La semaine s'est bien passée, tous les garçons se sont mis dans le chantier. On ne peut qu'être content de leur investissement. Et demain, avec le match reporté de la première, je n'ai que l'embarras du choix pour composer mon groupe », se félicite Cédric Pardeilhan. Presque des soucis de riche ! Seuls Jules Marsaud (en pleine convalescence et qui a repris la course), Mathieu Hirigoyen et Franck Paulet sont forfait pour ce déplacement en Dordogne où le transfuge de Lille, l'attaquant Yannick Texeira Barbosa, pourrait débuter. « Les objectifs de début de saison n'ont pas changé. Avec le potentiel qu'il y a au club et si on n'est pas embêté par les blessures, on peut raisonnablement espérer terminer dans le premier tiers du classement », avoue l'entraîneur basque.

Une victoire demain soir, et les Bayonnais reviendraient à deux longueurs de leur adversaire du soir (et un match en plus à jouer d'ici la fin de la saison). Mais surtout, les quatre points permettraient d'aborder dans les meilleures conditions Agen et Béziers.

Jakes Debounco – Sud-Ouest (Samedi 13 Février)

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors DH
commenter cet article
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 19:05

Une nouvelle fois, le stade Didier Deschamps est impraticable. Après que l’équipe de National a disputé sa rencontre face à Cassis dans des conditions de jeu extrêmes, tant la pelouse est indigne de ce niveau de compétition, cette fois, c’est la réserve de l’Aviron qui en a fait les frais ce week-end. La rencontre qui devait l’opposer à Blagnac a été annulée et reportée à une date ultérieure. Le terrain du stade Didier Deschamps étant fermé jusqu’à nouvel ordre. Plusieurs questions se posent légitimement :

Combien de temps encore cette mascarade va t-elle durer ? Combien de temps ce cirque va t-il continuer ? Combien de temps encore va-t-il falloir supporter l’insuffisance et la médiocrité des installations footballistiques de la ville de Bayonne ? A quand une politique cohérente en matière d’infrastructures sportives et un projet réfléchi pour le football bayonnais ?

Alors que le site de la Floride se destine prochainement vers un Pôle Rugby, à quand l’aménagement d’un vrai complexe sportif de qualité entièrement dédié au football sur le site de Didier Deschamps ?

Pourquoi ne pas envisager la réalisation d’un terrain de compétition engazonné à l’emplacement du terrain de rugby actuel à côté de la piscine de la ZUP, pour l’équipe réserve de l’Aviron et l’équipe première des Croisés, le terrain d’honneur serait réservé en priorité à l’équipe première de l’Aviron Bayonnais.

Pourquoi ne pas envisager la construction d’un terrain de football en synthétique sur le terrain actuel de Lauga, à proximité des établissements scolaires (Lycée Louis de Foix, Lycée René Cassin, Campus de la Nive) qui servirait aux entraînements et compétitions des équipes de jeunes ainsi qu’aux scolaires en journée.

Autant de questions et problèmes qui deviennent de plus en plus insupportables … En tout cas, la situation elle, reste préoccupante voire urgente à régler !!!

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors DH
commenter cet article
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 13:37

Une excellente opération pour l’Aviron 2

Les réservistes continuent sur leur lancée en s'imposant 2-1 samedi.
La rencontre débute sans temps mort. Les Haut-Garonnais veulent marquer leur territoire, et attaquent tous azimuts. Zanolin, heureusement trop lent, peut, dès la 4e minute ouvrir la marque. Il échoue sur Nouleau. Le ballon va d'un camp à l'autre. Après un corner tiré par F. Boulay, qui ne donne rien, la contre-attaque est magistrale. Dupuy lance Lavernhe, qui rentre dans la surface et place une bonne frappe à ras de terre, pour l'ouverture du score. Nouleau s'interpose encore devant Lago Villar.
Les Bayonnais ont laissé passer l'orage et commencent à mettre le nez à la fenêtre. C'est pour l'instant encore trop peu collectif pour être efficace. T. Boulay voit un tir frôler le poteau droit. Il y a mieux. Bedoer déborde à gauche. Sur son centre à ras de terre. Le gardien local et son défenseur central se gênent. Boutadjine en profite pour égaliser. Puis Noulau claque en corner un ballon qui prenait la direction de sa lucarne. Après la pause, les visiteurs prennent le contrôle du jeu. Il y a des jolis mouvements bien construits, mais pas générateurs de grosses occasions, jusqu'à la 66e minute. Launay s'envole sur la gauche. Il est marqué par Brian, et aperçoit Mauplin qui a déserté sa ligne. Le coup d'oeil est suivi d'un lob ajusté au millimètre, pour une superbe réalisation.
Actions limpides
Il ne manquera qu'un peu de lucidité aux attaquants basques pour marquer ce troisième but qui met vraiment à l'abri. Les actions sont limpides, nombreuses, mais manquent de finition. La défense fait alors montre de sérénité et de solidité, et ne laisse rien passer. Le temps s'écoule sans que l'équipe soit vraiment mise en danger. Bayonne met son adversaire du jour à distance, et pourra, quand elle jouera son match en retard, se classer à un rang plus conforme à ses possibilités. La réception de Blagnac, le 6 février, face à un adversaire mal classé, sera l'occasion de bonifier ce succès à l'extérieur.

Jakes Debounco – Sud-Ouest (Lundi 1er Février)

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors DH
commenter cet article