Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 18:33

Ce vendredi débute la 11ème journée du National. Rouen, co-leader du championnat, ouvrira le bal à 19h00 avec un déplacement sur la pelouse de Quevilly (6ème). A 20h00, Niort (3ème) accueillera lui Martigues (7ème) à René-Gaillard, Orléans recevra le Red Star, Paris FC accueillera Besançon et Colmar recevra le promu Poiré sur Vie. Suite et fin de ce 11ème acte samedi, avec notamment le leader Epinal qui reçoit Cherbourg (9ème).

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 09:42

Nîmes / Bayonne. Voilà deux villes bien connues de l’hexagone pour leur tradition taurine. Mais la comparaison ne s’arrête pas là entre ces deux cités méridionales. Malgré des identités bien différentes sur le plan culturel et géographique, les deux villes ont plusieurs points en commun. Reconnues pour leurs fêtes ou férias, leur riche patrimoine historique avec leur vieille ville et leurs arènes bien entendu, elles sont également réputées sur le plan sportif pour leur équipe de football. Ce samedi, point de corridas ni de taureaux à l’horizon. Mais un match de football comptant pour la 11ème journée du championnat de National entre l'Aviron Bayonnais et Nîmes Olympique.

L'Aviron a signé sa première victoire de la saison en s'imposant 2-1 chez les Franciliens du Red Star 93 la semaine dernière. Les Bayonnais ont mis un terme au manque de réussite qui les poursuit depuis le début de la saison. Michel BIDEGAIN le milieu de terrain des ciel et blanc reste lucide sur la marge de progression de son équipe qui se trouve à cinq points du premier non-relégable : « On perd tous les matchs depuis le début de la saison sur des coups du sort. On doit encore s'améliorer sur la gestion des parties de matchs, en restant bien en place. Cette victoire (face au Red Star) va surtout nous apporter de la confiance. » Pour l'Aviron Bayonnais, le championnat a enfin commencé la semaine dernière.

Côté crocos, le groupe Nîmois va retrouver les absents suspendus du dernier match, Vincent CARLIER, Seydou KONÉ et Emmanuel CORRÉZE. Seul absent pour suspension Abdel Malik HSISSANE. Nîmes Olympique reste sur une belle série de 7 matches sans défaite et devra confirmer dans le Pays Basque ses ambitions.

Les statistiques des rencontres entre Bayonne et Nîmes sont à l'avantage des crocos, 5 matches, 3 victoires et 2 défaites. La dernière opposition remonte au 13 décembre 2008 pour le 8ème tour de la coupe de France. Les Basques étaient venus s'imposer aux Costières 1 à 0. Le déplacement de Nîmes Olympique se fera en bus, Thierry FROGER et son équipe quitteront Nîmes ce vendredi dans la journée. Le match est programmé samedi 8 octobre à 19h00 sur le stade Didier DESCHAMPS de Bayonne. Les arbitres de la rencontre sont Mr Alexandre PERREAU NIEL accompagné de Mr Stéphane PANONT et Christophe MOUYSSET.

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 23:06

La réussite sourit enfin aux Bayonnais

L'Aviron signe sa première victoire de la saison en s'imposant 2 - 1 chez les Franciliens.

L'Aviron Bayonnais tient sa première victoire. En s'imposant sur la pelouse synthétique du Red Star (1-2), les Bayonnais ont mis un terme au manque de réussite qui les poursuit depuis le début de la saison. Menant au score suite à un doublé opportuniste de Gauthier Diafutua (10e et 43e), les Ciel et blanc privés de Luc Matutu et Teddy Audinet suspendus, ont livré une prestation solide, s'appuyant sur une défense rarement mise en danger malgré la réduction du score du vétéran Steve Marlet. Si les attaquants basques ont manqué l'opportunité de mettre définitivement à l'abri leur équipe en seconde période, Alain Pochat, l'entraîneur de l'Aviron Bayonnais s'avouait pleinement satisfait à l'issue du match.

Provoquer la réussite

« Cela fait un moment que l'on attendait cette première victoire. J'avais dit aux joueurs que c'était le bon moment. On sentait qu'il y avait beaucoup de mieux dans le jeu depuis quelques semaines même si la réussite nous fuyait. Les joueurs ont fait beaucoup d'efforts depuis le début de la saison. Je suis très content pour Gauthier, ses deux buts vont lui faire du bien. »

Même la sortie sur blessure de Michel Bidegain (touché au mollet gauche, NDLR) n'a pas désorganisé l'équipe bayonnaise. « La victoire est logique au vu du contenu du match et du jeu proposé, souligne le capitaine basque. On a su provoquer la réussite, notre bloc équipe n'a pas été mis en danger. Dans notre situation, beaucoup d'équipes se seraient contentées d'envoyer de longs ballons devant. Avoir des intentions de jeu, ça paye ». La place de lanterne rouge n'a pas changé la philosophie de jeu d'Alain Pochat : « On est venu au Red Star pour ne pas subir, avec de l'ambition. D'avoir osé nous a souri. Il y a eu un moment de fébrilité en fin de première mi-temps. Il a fallu redonner de la sérénité aux joueurs dans les vestiaires, leur rappeler nos principes de jeu. Tactiquement, en étant bien en place et techniquement en cherchant à toujours ressortir le ballon. »

Bidegain lucide

Malgré l'euphorie qui régnait dans le vestiaire à l'issue de la rencontre, Michel Bidegain restait lucide sur la marge de progression de son équipe qui se trouve à cinq points du premier non-reléguable : « On perd tous les matchs depuis le début de la saison sur des coups du sort. C'est la première fois de la saison que ce n'est pas le cas. On doit encore s'améliorer sur la gestion des parties de matchs, en restant bien en place. Cette victoire va surtout nous apporter de la confiance. » Pour l'Aviron Bayonnais, le championnat commence enfin.

Jean-François Soulet - Sud-Ouest (Lundi 3 Octobre)

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 09:51

L'Aviron Bayonnais s'est révolté

C’était une rencontre à ne surtout pas perdre et le Red Star l’a perdue. Face à une équipe basque dernière du classement, sans aucune victoire jusqu’à ce soir, les Audoniens ont montré un triste visage. Victimes du réalisme de Bayonne, les Audoniens ont une nouvelle fois été défaits chez eux et se retrouvent dans la zone rouge.
Scénario catastrophe
Les Vert et Blanc étaient attendus ce soir. Par leur public à qui ils devaient une revanche après deux défaites consécutives, mais aussi par des Basques qui avaient envie de décrocher leur premier succès Porte de Clignancourt. Leur plan était bien établi et surtout diaboliquement efficace : ils n’ont eu qu’à profiter des erreurs de placement des locaux. Après quelques minutes d’observation, les Basques mettent leur plan à exécution : Diafutua, étrangement seul dans la surface, reçoit un ballon en cloche et l’exploite de belle manière en plaçant un petit lob de demi-volée dans un angle fermé. Gorgelin ne peut que constater les dégats, lui qui n’avait pas encore touché le ballon du match (0-1, 8e). Entame terrible qui plonge tout Bauer dans le doute. Sur le terrain, les joueurs d’Athos Bandini tentent bien de réagir. La sortie de Fardin sur blessure force le coach audonien à réorganiser son onze. Abissonono entre en défense centrale tandis qu’Allegro monte d’un cran au milieu. Les joueurs de Saint-Ouen se jettent à l’assaut des buts de Bayonne mais la tête de Doumbia à la réception d’un centre de Cerielo est claquée par Duhour (18e), et celle de Ben Djemia repoussé sur sa ligne par le même Duhour, décidément dans un grand jour. Le Red Star manque de réussite et ne parvient pas à égaliser. Pire à quelques secondes de la pause, il encaisse le but du break sur un doublé de Diafutua qui coupe bien un centre de Soubervie (0-2, 43e).

De l’espoir à la tristesse
Au retour des vestiaires, un vent de révolte souffle sur Bauer. Touati et Marlet apporte un nouveau souffle, et le second nommé profite d’un très bon travail du duo Cerielo-Beziouen pour réduire la marque à bout portant (1-2, 53e). Premier ballon pour l’ancien international dans cette rencontre et deuxième but de la saison. L’espoir d’une remontée fantastique renaît dans les travées. Dans la foulée, Marlet encore lui reprend de la tête un centre de Touati mais ne trompe pas la vigilance de Duhour (56e). Hélas, cette bonne période ne dure pas. Seul Touati fait encore passer un frisson sur Bauer mais il était signalé hors-jeu (65e). Les trente dernières minutes voient le Red Star attaquer de manière stérile et subir de plein fouet les contres fulgurants des Basques. Il faut toute l’attention de Gorgelin pour éviter le but du break sur un face-à-face contre Teixeira (83e). C’est bien anecdotique puisque les Audoniens finissent le match sans égaliser dans un Bauer stupéfait et bien justement déçu par la prestation des siens.

François Xavier Valentin - www.redstarfc93.fr

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 12:53

« On a tout ce qu'il faut pour gagner »

 

Luc Matutu, un latéral gauche arrivé cette saison, reste confiant malgré une saison difficile.

Plus que la défaite, c'est le sentiment d'être passé tout près d'un bon résultat qui rend le staff amer. Face à Rouen, l'Aviron Bayonnais n'a pas démérité. Pourtant, en neuf matches, les joueurs basques n'ont marqué que 3 buts et ont encaissé le 15e samedi soir à Deschamps. Des statistiques inquiétantes pour le club, dernier du classement. Face aux Normands, l'équipe a été généreuse dans l'effort. Souvent présents dans la moitié de terrain adverse, les joueurs n'ont réussi à concrétiser aucune occasion, la plupart sur corners.

Pour Luc Matutu, une des nombreuses recrues du début de saison, c'est la faute à pas de chance. « J'avais l'impression qu'on se remettait en route petit à petit dans ce match. Et finalement, on a été victime de coups du sort. » À demi-mot, c'est l'arbitrage qui est pointé du doigt pour des fautes un peu trop sanctionnées selon les Ciel et Blanc. « Mais il ne faut pas se cacher derrière ça, ajoute le latéral gauche. On a fait des fautes d'inattention. »

« On se serre les coudes »

Après une 7e défaite cette saison, le maintien en national ressemble à un véritable challenge que Luc Matutu est certain de pouvoir relever. « Je suis persuadé à 100 % qu'on va s'en sortir. On arrivera à inverser la tendance à force de travail. Mais il faut qu'on s'accroche. »

Arrivé cet été à Bayonne, après une période d'essai au Mans, Matutu avait commencé la saison en trombe. « Il nous a convaincus dès le début, avoue Alain Pochat, son entraîneur. Et puis il a eu un coup de pompe avec le ramadan.»

Le latéral gauche, âgé de 21 ans et d'origine congolaise, a d'abord fait ses gammes à Clairefontaine de 13 à 16 ans avant de partir pour Villareal. Puis il signe pour deux ans à Wolfsburg et s'engage pour 6 mois avec l'équipe B du FC Nantes en 2010. Et enchaîne avec un contrat d'un an à Brighton, en Angleterre jusqu'en juillet dernier. À Bayonne, Luc a su trouver une équipe conviviale. Juste ce qu'il cherchait. « Ici, c'est un club très famille, et c'est ce que j'aime. On se serre les coudes. Je m'y sens chez moi. »

Mais ce soir, le jeune homme, né en banlieue parisienne, ne sera pas du voyage face au Red Star 93. La faute à un carton rouge donné à la 86e minute, face à Rouen. Sur un crochet d'un Normand, Matutu tente de dégager le ballon. L'adversaire s'écroule. « L'arbitre me sort direct le rouge. Je ne comprends pas trop, avoue le joueur bayonnais. En plus c'est une grosse déception de ne pas jouer ce match. »

Mais Matutu est confiant pour ses coéquipiers. « Tout le monde se bat. Il nous manque le déclic, ce but qui va déverrouiller la machine et débloquer les joueurs. Nous n'avons rien à envier aux grosses équipes. Nous avons tout ce qu'il faut pour gagner. » Une belle promesse pour la suite du championnat.

Mélissa Gautier - Sud Ouest (Samedi 1er Octobre 2011)

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 12:48

Cette dixième journée de championnat est déjà déterminante pour le Red Star. Face à Bayonne, dernier du championnat et qui n'a pas encore connu le goût de la victoire en compétition cette année, les Audoniens voudront retrouver des couleurs dans leur antre. Septembre s'est refermé sur deux défaites, Octobre doit s'ouvrir sur un succès.
Les enjeux du match

Le Red Star n'a pas le choix : ce samedi, chez lui, il doit s'imposer. Pour effacer les deux derniers matches de championnat (deux défaites, sept buts encaissés, zéro marqué), pour s'offrir une bouffée d'air frais au classement, pour montrer que Bauer demeure un lieu dont il est le maître. L'expérience de Marlet, probablement de retour dans le groupe, sera un atout considérable. Kébé et Dieye suspendus, Athos Bandini devra remodeler son équipe. Ben Djemia, remis de son élongation, postule à une place dans le onze ; Touati quant à lui pourrait également être sur pieds. Alors que la plupart des équipes du bas du classement se rencontrent (Besançon-Luzenac, Le Poiré-sur-Vie - GFCO Ajaccio), le Red Star entend bien ne pas laisser passer sa chance de s'éloigner de la zone rouge.  
La dernière confrontation
Dans l'histoire quasi centenaire des deux clubs (le Red Star a largement dépassé le cap du siècle tandis que l'Aviron FC, fondé en 1930 s'en rapproche), les deux équipes ne se sont jamais rencontrées en championnat ! Ce sera donc une première samedi à Bauer. La dernière fois qu'une équipe basque était venue à Saint-Ouen, c'était Anglet, en 2009 en CFA, et dans des circonstances proches de celle de Bayonne : aucune victoire au compteur et une place de lanterne rouge. La rencontre avait tourné à l'avantage des visiteurs qui étaient repartis dans les Pyrénnées-Atlantique avec trois points... Un scénario à laisser au rayon des mauvais souvenirs !
L'adversaire
Bayonne a vécu une intersaison mouvementée. Dix-septièmes du dernier championnat, les Basques ont été repêchés de justesse à la mi-juillet alors que se profilait une descente en CFA. Conséquence : l'effectif a été chamboulé avec plus de vingt départs pour autant d'arrivées !  Les hommes d'Alain Pochat ne s'attendaient surement pas à vivre une nouvelle année en National. Résultat : un début de saison chaotique avec sept défaites et seulement deux points au compteur. Au classement, les Bleus et Blancs sont derniers. Ce soir à Bauer, ils devront composer sans Luc Matutu et Teddy Audinet (suspendus) pour faire un résultat et véritablement lancer leur saison !
Le chiffre de la rencontre : 3
Le Red Star qui compte trois victoires en championnat, voudra prendre trois points ce soir et effacer des mémoires son dernier match à Bauer où il avait pris trois buts. Face au club audonien, Bayonne qui n'a marqué que trois fois cette saison voudra en faire autant. Pour toutes ces raisons, le match sera placé sous le signe du 3.

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 01:10

------------

------------

 

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 18:28

Découvrez le calendrier de la compétition pour la saison 2011-2012. La finale est programmée le samedi 28 avril 2012. Qui succèdera au LOSC, vainqueur de la 93ème édition ?

 

Dimanche 18 septembre 2011 : 3ème tour (entrée en lice des clubs de CFA2)

Dimanche 2 octobre 2011 : 4ème tour (entrée en lice des clubs de CFA)

Dimanche 16 octobre 2011 : 5ème tour (entrée en lice des clubs de National)

Dimanche 30 octobre 2011 : 6ème tour 

Samedi 19 et dimanche 20 novembre 2011 : 7ème tour (entrée en lice des clubs de Ligue 2)

Samedi 10 et dimanche 11 décembre 2011 : 8ème tour

Samedi 7 et dimanche 8 janvier 2012 : 32èmes de finale (entrée en lice des clubs de Ligue 1)

Samedi 21 et dimanche 22 janvier 2012 : 16èmes de finale

Mardi 7 et mercredi 8 février 2012 : 8èmes de finale

Mardi 20 et mercredi  21 mars 2012 : Quarts de finale

Mardi 10 et mercredi 11 avril 2012 : Demi-finales

Samedi 28 avril 2012 : Finale

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 16:04

"On ne va pas baisser les bras maintenant"

Alain Pochat, l'entraîneur de l'Aviron

Nouvelle défaite 0-1 samedi pour l’Aviron Bayonnais face au FC Rouen prétendant à la montée. Les bleu et blanc sont à la dernière position du classement, à sept points du premier non relégable, le Red Star. Alain Pochat, l’entraîneur des Bayonnais, estime qu’il faut “occulter” ce classement et continuer comme face à Rouen pour forcer la roue à tourner en faveur de l’Aviron Bayonnais.

Comment jugez-vous cette nouvelle rencontre perdue samedi soir face au FC Rouen ?

On n’est pas verni en terme de réussite. C’est le lot des équipes qui sont dans le bas du classement. En général quand ça ne veut pas rigoler. C’est dur à avaler, mais je n’ai rien à reprocher à mes joueurs. Au niveau du groupe, l’état d’esprit est sain. Ça bosse. Quand je vois ce qu’ils sont capables de faire sur le terrain alors que beaucoup de nouveaux joueurs sont arrivés dernièrement… Malgré tout, dans le collectif, on voit des enchaînements, de la solidarité, des efforts. Je n’ai pas vu Rouen exceptionnel, mais s’ils ne l’ont pas été, je pense que c’est dû à Bayonne et non pas à une contre-performance de leur part. Ils étaient venus ici pour gagner le match et ils ont réussi à faire le coup parfait. C’est surtout une grosse déception pour les joueurs de l’Aviron. Je pense surtout aux joueurs car ils font beaucoup d’efforts et ils ne sont pas récompensés. C’est le lot du sport, mais on ne va pas baisser les bras maintenant. C’est ce qu’on a dit dans les vestiaires : avec des matchs comme ça, ce n’est pas possible que ça continue ainsi. On va essayer de faire tourner la roue. On en a l’habitude, de toute façon à l’Aviron, de ce genre de situations.

Avec deux points au classement et une place de dernier, l’Aviron se retrouve déjà loin de la zone de maintien au bout de neuf journées de championnat.

Si l’on commence à ne regarder que les points, on ne s’en sort plus. On s’arrache la tête et on ne va même plus jouer le match suivant. Il faut l’occulter. On sait qu’à l’heure actuelle, au niveau comptable, on n’est vraiment pas bien. De toute façon, on est presque déjà voué à ce classement-là, mais au moins, quand on arrive sur un terrain, que ce soit pour faire des matchs comme ce soir face à Rouen. Je suis fier de mes garçons même si le résultat n’est pas positif. Si on joue tous les matchs comme ça et qu’on les perd tous, ça voudra dire qu’il nous aura manqué un petit truc en plus pour faire la différence et notamment un attaquant un cran au-dessus capable de faire des différences dans la zone de vérité.

Vous avez joué trois matchs en huit jours : est-ce que ça a été dur sur le plan physique ?

On ne l’a pas trop vu. C’est sûr que l’on a des petits bobos qu’il faut soigner comme le capitaine Michel Bidegain qui a dû sortir face à Rouen parce qu’il ressentait sa petite blessure contractée à Fréjus quelques jours plus tôt. Il manque encore 20 à 25 minutes à certains garçons, mais samedi, ils ont tous été au bout de leurs efforts et je suis fier d’eux.

Marc Dufrêche - Le Journal du Pays Basque (Mardi 27 Septembre)

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 09:13

Pochat : « Je n'ai rien à reprocher à mes joueurs »

Malgré la défaite samedi soir (1-0), les Bayonnais n'ont pas réalisé un mauvais match au niveau du contenu. C'est peut-être ça qui fait le plus mal.

L'Aviron Bayonnais avait certainement une bonne occasion de remporter son premier match de la saison car son adversaire n'était pas dans les meilleures conditions samedi soir. « Mais même amoindri, Rouen reste une grosse armada », indiquait Alain Pochat après la rencontre. « Nous, on a fait un match plein et je n'ai pas vu une grosse différence entre eux et nous ce soir. Je n'ai rien à reprocher à mes joueurs. »

Comme l'an dernier, le club basque vit un début de saison très difficile avec peu de buts marqués et des constats identiques à peu de chose près sur les déroulés de match. Et la meilleure volonté du monde ne suffit pas actuellement pour renverser le sort des matches disputés par les coéquipiers de Michel Bidegain.

« C'est un peu le lot des équipes de bas de tableau », renchérit l'entraîneur basque, « on ne peut pas s'offrir le luxe d'une erreur. Ce soir, en première période, ils viennent une fois chez nous et ils marquent sur une erreur d'inattention de notre part. C'est comme ça, quand ça ne veut pas rigoler… ». Un sentiment renforcé par les déclarations d'Éric Garcin, le coach rouennais après le match qui se disait heureux d'avoir pris trois points, notamment au vu de la première période de ses joueurs et qui félicitait son adversaire sans trop comprendre comment il pouvait se retrouver à cette position.

« Déçu pour mes joueurs »

La saison risque quand même d'être un peu longue si les mauvais résultats continuent de s'empiler. Les joueurs ne sont pas récompensés des efforts de la semaine ni de ceux effectués en match : « C'est surtout pour eux que je suis déçu », peste Alain Pochat, « mais on va continuer à bosser. On ne va pas baisser les bras, on va essayer de faire tourner cette roue dans le bon sens. »

L'an passé, hormis une victoire à Colmar, les Bayonnais n'étaient pas mieux partis et pourtant, ça avait fini par sourire à la mi-octobre avant une fin de saison loupée et une descente pour un point. « Il faut qu'on occulte complètement le classement à l'heure actuelle sinon on n'a qu'à aller jouer directement en CFA », ajoute le coach bayonnais. « On sait qu'on n'est pas bien au niveau des points, on nous annonce déjà en CFA mais on se doit de rentrer sur le terrain en étant conscient des efforts que l'on doit fournir. Et c'est le cas actuellement. »

Malgré tous ces efforts, ça ne suffit pas pour juste décoller et ne pas perdre le contact avec les équipes non relégables (ndlr : le Red Star, futur adversaire de l'Aviron, Colmar et Ajaccio pointent déjà à sept longueurs). « On sait qu'il nous manque sans doute un homme fort dans la zone de vérité offensive mais je reste fier de ce que produisent mes joueurs et je les défendrai coûte que coûte », conclut avec détermination Alain Pochat.

Jakes Debounco -Sud Ouest (Lundi 26 Septembre 2011)

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article