Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 10:38

Deuxième match en déplacement pour les Niortais chez un (très) mal classé, plus difficile qu’il n’y paraît, où il sera impératif de se comporter en leader.

Les Chamois n'ont plus le droit de faire des blagues. A cinq étapes d'un emballage final plutôt serré, ils sont entrés dans le money time de ce championnat. Autant dire que Durand et ses coéquipiers ont tout intérêt à ne pas craquer, à commencer par ce soir, sur la pelouse bayonnaise.

Oui mais voilà ! Si cette formation basque, relégable, affiche des statistiques faméliques, elle reste sur une bonne série de prestations, pas toutes récompensées à leur juste valeur. A Créteil, Bayonne a mené 3 à 0 après une demi-heure avant de perdre dans les arrêts de jeu. Au stade de la Colombière, Épinal a également égalisé dans le temps additionnel.

"On est prêts"

Voilà bien la preuve que quel que soit l'adversaire, l'Aviron peut encore souquer ferme pour essayer de sauver sa peau, voire obtenir le meilleur classement afin d'espérer un repêchage administratif, comme au début de la présente saison.
Il n'a toutefois pas échappé à Pascal Gastien et à son staff que la pénurie de défenseurs de métier dans l'effectif bayonnais sera aggravée ce soir par les suspensions simultanées de Bidegain, Matutu et Soubervie, ce dernier étant en prime un tireur émérite de coups de pied arrêtés. Ce qui oblige Alain Pochat à remanier en profondeur une arrière-garde défensive déjà assez perméable en temps normal.
« On s'attend à un match très difficile, chez une équipe toujours accrocheuse prévient l'entraîneur niortais. Mais en ce qui nous concerne, je sens les gars concentrés sur l'objectif de la montée. Nous sommes sur une bonne dynamique et nous n'avons pas l'air de faiblir physiquement. »
Les Chamois devront se passer de Konaté et J. Gastien, suspendus, et de Gonzalez, forfait lors de l'ultime entraînement, hier. Ils retrouveront toutefois Durak, tout heureux d'avoir purgé ses trois matchs, et sont partis à dix-sept vers le Pays basque.
Quant à savoir si les incidents survenus après le match de coupe à René-Gaillard, en décembre, auront des répercussions sur l'atmosphère de cette rencontre, ce n'est que sur place que ce paramètre pourra être mieux appréhendé. « On est prêts. Nous, on y va pour jouer au football, et rien d'autre. Le reste dépendra d'eux », conclut l'entraîneur niortais.

La Nouvelle République (Vendredi 27 Avril)

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 08:22

Reportage photos Chamois / Luzenac

Le niortais Simon Hébras se confie avant le déplacement à Bayonne

Simon, quel est ton sentiment suite au point ramené de Besançon ? Est-ce un bon point de pris?

Ce point de ramené de Besançon me laisse un sentiment mitigé car nous aurions dû en ramener deux supplémentaires. C’est un bon point car nous étions réduits à 10. Mais par rapport au dénouement du match et à ce but encaissé à cinq minutes de la fin, c’est rageant.

 

Sur un plan personnel, tu as porté ton compteur buts à 10 réalisations, dont 6 sur les 9 derniers matchs. Comment expliques-tu ta réussite actuelle ?

C’est un ensemble de choses mais il est vrai que je suis en plein confiance et que cette confiance est un facteur très important dans la réussite d’un attaquant. Aussi il ne faut pas oublier que si je marque, c’est parce que j’ai eu de bons ballons à exploiter de la part de mes partenaires. J’espère naturellement que cette réussite va durer.

 

Comment abordez-vous ce déplacement à Bayonne ?

On s’attend à un match difficile, d’autant plus que le match de Coupe de France a été tendu entre les deux équipes. Je pense que cette partie va être engagée car Bayonne va jouer sa peau et vouloir nous faire tomber dans l’optique de marquer des points pour le maintien. Quant à nous on va également chercher la victoire pour s’assurer au plus vite la montée. En tous cas nous allons tout faire pour ramener les trois points de ce déplacement car nous avons vraiment très envie d’accéder à la Ligue 2 au mois de mai.

 

Les deux rencontres (une en championnat et une en Coupe de France) déjà disputées cette saison contre cet adversaire ont donné lieu à deux victoires niortaises. Cela peut-il influer sur ce match ?

Non. Les compteurs seront remis à zéro et ce sera à nous de faire ce qu’il faut pour l’emporter. En fait nous serons un peu dans la même situation qu’avant le match de Coupe de France face à Orléans (défaite 1-2 en 16eme de finale un mois et demi après l’avoir emporté largement 5-1 à Orléans).

 

Le fait d’ avoir déjà marqué  à deux reprises contre cette équipe de Bayonne (1 but en championnat et 1 but en Coupe) t’apporte davantage de confiance ?

Non. Je suis bien en ce moment mais que ce soit Bayonne ou une autre équipe en face, j’aborde le match de la même manière en espérant pouvoir continuer sur ma lancée.

 

A cinq matchs du terme du championnat, avez-vous mis en place une préparation spécifique ?

Nous n’avons pas changé nos habitudes, celles qui font notre force depuis le début de la saison. Il ne faut pas tout chambouler sous prétexte qu’il y a une hypothétique montée en vue. Le mieux est donc de rester sur ce que nous savons le mieux faire pour continuer à avancer. 

 

Sur quoi va se jouer la montée en Ligue 2 ?

Il va falloir faire preuve de régularité et de réalisme dans les moments clés des matchs qu’il nous reste à jouer. Il ne va rien falloir lâcher et continuer à être solides comme c’est le cas depuis quelque temps.

 
Petite séance de pronostics pour terminer : ton score pour ce Bayonne-Chamois et le nom des trois équipes qui vont monter dans quelques semaines ?

Le principal contre Bayonne est la victoire, peu importe le résultat. Concernant la montée, je mise sur Nîmes, Ajaccio et nous.

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 10:02

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 13:46

Maudits arrêts de jeu

Les Bayonnais avaient fait le plus dur en ouvrant la marque.

Dans un autre contexte, ce nul de l'Aviron (1-1) aurait été un très bon résultat. Sauf que dans la course au maintien c'est insuffisant. Le CFA approche .

Quelle drôle de semaine vient de passer l'Aviron Bayonnais, loin de ses bases. D'abord à Créteil mardi dernier, lors d'un match en retard, où l'Aviron a mené 3 à 0 (!) au bout de 30 minutes avant de s'incliner 4 à 3, dont un dernier but dans les arrêts de jeu. Quatre jours plus tard à Épinal, chez un prétendant à la montée, l'Aviron a mené 1 à 0, avant de se faire rejoindre… dans les arrêts de jeu. Mille fois dommage. Et dire que Bayonne aurait pu enfoncer le clou sur un coup franc de Soubervie qui a heurté la transversale (82e).

Le coach Alain Pochat soulignait samedi soir à nos confrères de Vosges Matin : « On a eu régulièrement la maîtrise. Épinal a presque même joué en contre à domicile. Je pensais que l'on avait fait le plus dur en ouvrant le score. Mais on s'est fait hara-kiri sur ce coup franc le long de la ligne de touche qui était évitable. ».

Un point sur six

Las, donc, au lieu de rapporter six points de ses longs voyages, face à deux grosses cylindrées, Bayonne n'en rapporte qu'un. Un point qui lui permet quand même de quitter le statut de lanterne rouge et d'avancer à la 18e place du championnat, à égalité de points (31) avec Martigues et Besançon, les 19es et 20es. Mais ces deux dernières équipes comptent un match en moins, qui va les voir s'opposer ce mardi à 20 heures à Besançon. Samedi, les Bisontins ont été tenus en échec chez eux par Niort (1-1), et Martigues, battu à domicile par Beauvais (34 points), le quatrième larron de cette brochette de relégables.

Le problème pour l'Aviron Bayonnais, c'est que le 16e et premier non relégable, le Red Star de Steve Marlet, s'est imposé à domicile 1 à 0 face à Colmar, grâce à un penalty à la 75e. Les Parisiens comptent désormais 38 points, soit sept de plus que Bayonne. Un gouffre béant à combler à seulement cinq journées de la fin. Mais qui sait, l'Aviron a tellement souffert des coups du sort depuis le début de la saison, que la tendance va peut-être enfin s'inverser. « On va se battre jusqu'au bout » souligne Alain Pochat.

L'important sera de toute façon de terminer les plus haut possible, car dans cette division les relégations administratives existent, à l'image de la saison dernière. En tout cas, pour continuer à y croire, Bayonne devra s'imposer samedi prochain à domicile face à Niort, dans un match qui sent déjà la poudre, eu égard aux événements du dernier match (en Coupe, bagarre générale et expulsions) entre les deux équipes .

Eric Becquet - Sud Ouest (Lundi 23 Avril)

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 15:20

L'Aviron Bayonnais rejoint sur le fil

 

En déplacement chez un prétendant à la montée en Ligue 2, les Bayonnais ont chèrement vendu leur peau.

Ils sont peut-être derniers du national, mais les joueurs de l'Aviron Bayonnais ont posé de sérieux problèmes aux Spinaliens, hier, alors que ceux-ci ne visent rien moins que la montée en Ligue 2. Durant une heure et demi, les voscgiens se sont même demandé comment ils allaient se sortir de ce drôle de piège, en comment contourner ce bloc bayonnais.

« On n'a pas été récompensé », pestait d'ailleurs Alain Pochat, le coach basque suspendu pour un an. Un dernier coup franc, de Chouleur, revenait sur les bases arrières spinaliennes. En cloche, le ballon aterrissait dans les pieds de Diedhiou qui, du plat du pied, trouvait enfin une cible qui avait jusque-là tourné le dos aux Spinaliens (91e).

Le défenseur sénégalais enlevait une belle épine du pied à une formation du cru à la peine. Les premiers échanges mettaient ainsi en lumière un manque de liant et un déchet technique qui ne donnaient pas de signes d'encouragement pour un ensemble vosgien qui devait également faire face au pressing très haut d'un adversaire déterminé.

Une tentative croisée d'Asbabou démontrait cependant que les Spinaliens ne voulaient pas perdre de temps pour s'assurer le succès espéré (4e). Cela étant, l'Aviron bayonnais prenait de l'assurance et confisquait le ballon à ses hôtes grâce à un milieu de terrain dense et porté vers l'avant. Une première frappe d'Untereiner (11e) suivie d'un tir en pivot de Diafutua (17e) symbolisaient la prise de risque des visiteurs qui traversaient l'acte initial sans encombres.

Une occasion, un but

Pas à l'aise, Epinal tentait de chasser les mauvais esprits en reprenant tambour battant la deuxième période. Cela faillit porter ses fruits quand un centre de Focki était repris par Jahier, dont le tir était contré par une main bayonnaise qui laissait l'arbitre de marbre.

Les locaux gâchaient un grand nombre d'opportunités, et recevaient un coup de massue en contre. À la suite d'un cafouillage Giron, oublié au deuxième poteau, convertissait (76e). Le ciel tombait sur la tête des Vosgiens qui concédaient l'ouverture du score sur l'unique occasion bayonnaise. Des visiteurs qui pouvaient toutefois enfoncer le clou sur un coup franc de Soubervie qui heurtait la transversale (82e). Sur le renvoi, Focki trouvait le poteau, avant que Diedhiou ne se mue en sauveteur dans les arrêts de jeu.

Sud-Ouest (Dimanche 22 Avril)

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 13:26

Le choc des extrêmes

Samedi 21 Avril - 20h00

Stade de la Colombière

Niort conservera-t-il son fauteuil de leader ? Epinal retrouvera-t-il une place sur le podium? Ce seront deux enjeux importants de la 33ème journée de National qui nous attend ce week-end. Les Chamois seront attendus au tournant du côté de Besançon, tandis que le SAS devra éviter un piège nommé Bayonne.

Deux mal classés à ne pas négliger

Si le BRC est avant-dernier du championnat, il n'a perdu qu'un seul de ses cinq derniers matches, et ne s'est incliné qu'une seule fois à domicile en 2012. C'est dire si le leader niortais, malgré son statut de grand favori, devra se méfier. Quant à l'Aviron, lanterne rouge et hélas bien parti pour descendre en CFA en fin de saison, il n'a certes remporté que deux de ses onze dernières rencontres, mais jamais, il n'a été surclassé par son adversaire. Créteil, qui a dû remonter trois buts au club du Sud-Ouest pour s'imposer mardi dernier en match en retard (4-3), peut témoigner. La hiérarchie sera-t-elle respectée ? Pour le savoir, suivez chaque match de National en direct sur le live foot de Foot-National.

------------------------

--------------------

Programme 33ème journée

-------------------

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 10:29

Le calendrier des 6 dernières journées

5 équipes pour le maintien

1 seule équipe se sauvera

Qui sera celle-là ?

 

Le logo de RED STAR 93

Red Star (16è, 35 pts) :

reçoit Colmar

va à Luzenac

reçoit Créteil

va au Poiré sur Vie

reçoit Vannes

va à Fréjus

 

Le logo de BEAUVAIS

Beauvais (17è, 31 pts) :

va à Martigues

reçoit Cherbourg

va à Paris FC

reçoit Epinal

va à Niort

reçoit Bayonne

 

Le logo de MARTIGUES

Martigues (18è, 31 pts) :

reçoit Beauvais

va à Besançon

va à Ajaccio

reçoit Colmar

va à Luzenac

reçoit Créteil

va au Poiré sur Vie

 

Le logo de BESANCON

Besançon (19è, 30 pts) :

reçoit Niort

reçoit Martigues

va à Vannes

reçoit Bayonne

va à Fréjus

reçoit Rouen

 

Le logo de BAYONNE

Bayonne (20è,30 pts) :

va à Epinal

reçoit Niort

va à Besançon

va à Orléans

reçoit Quevilly

va à Beauvais

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 10:07

L'Aviron peut-il le faire ?

Jordan Chort a rejoint le groupe à Epinal. 

Jordan Chort, appelé à la rescousse, a rejoint ses coéquipiers dans les Vosges.

Après le coup de massue reçu à Créteil mardi, les Bayonnais vont-ils trouver les ressources pour s'imposer à Épinal qui lutte pour la L2 ?

La dernière ligne droite est entamée. Il ne reste plus que six journées à l'Aviron Bayonnais pour sauver sa place en National. Six journées avec quatre déplacements à la clé (Épinal, Besançon, Orléans et Beauvais) pour deux réceptions (Niort et Quevilly). Six journées pour dépasser les trois équipes qui précèdent le club basque, six journées pour remonter cinq points au Red Star, la plus proche des équipes non relégables au classement.

Le SAS solide à domicile

Le staff bayonnais avait pointé la fin du mois pour faire le point sur la situation et évoquer la fin de la saison. Avec le match en retard cette semaine, les Bayonnais avaient une belle occasion de revenir sur le Red Star. Après une demi-heure de jeu, beaucoup ont sans doute pensé que c'était fait. Il n'en a rien été. Reste désormais le déplacement ce soir à Épinal. Le club Spinalien se verrait bien remonter en Ligue 2 à la fin de la saison, histoire de revenir au plus haut niveau que le club ait connu (NDLR : la dernière saison en L 2 remonte à la saison 1996-1997). Son rendement actuel, quatre matchs sans défaite (deux victoires et deux nuls) et son calendrier doivent lui permettre d'y parvenir. Mais avec les trois autres rivaux si on enlève le leader Niort (Nîmes, Ajaccio et Vannes), tout ce petit monde se tient en quatre petites unités. Autant dire que les Vosgiens n'ont pas non plus une trop grande marge de manœuvre. Cela dit, ses résultats à domicile plaident en sa faveur. Le SAS possède la troisième attaque du championnat mais surtout la meilleure sur son terrain (34 buts en seize matchs) avec deux buteurs émargeant à plus de dix buts marqués (Asbabou quatorze et Jahier onze).

Chort remplace Bidegain

L'Aviron Bayonnais, plus mauvaise équipe hors de ses bases avec une seule victoire (au Red Star en octobre 2011) devrait donc avoir toutes les peines du monde à s'imposer à la Colombière. Sauf que les joueurs d'Alain Pochat sont capables de tout cette année. Capables de vaincre à domicile trois équipes du Top 5 (Nîmes, Ajaccio et Épinal), de renverser des situations très compromises (contre Martigues, le Paris FC) comme de laisser filer des points importants sur des entames ou des fins de matchs loupées (Fréjus, Luzenac et Colmar à domicile, à Créteil mardi). Ce soir, avec une défense qui sera sans doute remaniée (Bidegain, exclu mardi à Créteil, sera suspendu, Jordan Chort a fait le voyage pour le remplacer), l'Aviron ne doit pas revenir bredouille. Ses rivaux directs au maintien ne seront pas mieux lotis mais trois recevront et sont susceptibles de prendre des points.

Jakes Debounco - Sud-Ouest (Samedi 21 Avril) 

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 13:26

Un coup pour rien

Audinet et les Bayonnais, ici au match aller face à Créteil, peuvent avoir des regrets.

Les joueurs basques ont commis trop d'erreurs.

L'Aviron Bayonnais a loupé une très grosse occasion de revenir à deux petites longueurs du maintien mardi soir à Créteil. D'un scénario très improbable mais hautement favorable aux « Txuri Urdin » à la demi-heure de jeu, le match a basculé petit à petit dans l'autre sens pour finir en eau-de-boudin avec une défaite et une exclusion à la clé !

Pourtant, tout avait idéalement débuté pour les joueurs d'Alain Pochat. Steve Pinau marque rapidement de la tête son huitième but de la saison (5e, 0-1) avant qu'Anthony Soubervie ne transforme un coup franc direct à ras de terre (26e, 0-2) et que Gauthier Diafutua ne profite d'une grossière erreur parisienne pour aller inscrire son sixième but de la saison (28e, 0-3).

A ce moment-là, on sait que l'Aviron est revenu à deux points du Red Star, premier relégable et qu'il reste six journées derrière pour passer devant.

La peur de gagner

L'Aviron, plus mauvaise attaque à l'extérieur et qui ne s'était imposé qu'une seule fois cette saison hors de ses bases (ndlr : déjà en région parisienne, au Red Star), a partiellement rempli le contrat de son match en retard. Partiellement. Car derrière, tout va s'enchaîner dans le mauvais sens. De la première réduction de l'écart juste avant la pause par Dabo (42e), à la deuxième par Essombe à vingt minutes de la fin (70e, 2-3) jusqu'au final catastrophe : deux nouveaux buts encaissés (81e et 92e) et une exclusion (Michel Bidegain) !

« Je regrette beaucoup la façon dont on encaisse les buts ce soir » a indiqué Alain Pochat après la rencontre à notre confrère du « Parisien », « on a fait des erreurs de minimes et même si Créteil a eu plus d'occasions que nous, dans notre situation, c'est rageant de perdre trois points comme ça. On n'avait jamais mené de trois buts. On a été pris de panique. Peut-être la peur de gagner. » Les Bayonnais n'ont plus le choix. Avec quatre déplacements sur les six derniers matchs, leur maintien se jouera à l'extérieur. Et avec cinq points de retard sur le Red Star !

Jakes Debounco - Sud Ouest (Jeudi 19 Avril)

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 14:19

"Je m'en irai à la fin de la saison"

Ce mardi, Bayonne va jouer une partie de son avenir en National sur la pelouse de Créteil. En cas de victoire à l'extérieur, l'actuelle lanterne rouge du championnat pourrait encore croire en ses chances de maintien. Une chose est sûre, l'Aviron aura un nouvel entraîneur la saison prochaine.

"Je m'en irai à la fin de la saison. Actuellement, je ne peux plus entraîner, puisque je suis suspendu jusqu'au 30 janvier 2013. Je suis un passionné, je resterai sûrement au club pour m'occuper des jeunes, et histoire de recharger les accus, aussi. Ou alors je partirai, en fonctions des opportunités qui se présenteront à moi", nous a confié Alain Pochat, l'entraîneur bayonnais.

Tout en revenant sur les raisons de la lourde suspension dont il a fait l'objet : "On a dit que j'avais insulté l'arbitre et tapé un joueur adverse, lors de ce fameux match à Niort. C'est complètement faux. J'ai d'abord été suspendu six mois. Mais lors de l'appel, j'ai été bloqué à Biarritz car mon avion n'a pu décoller. Du coup, cela s'est transformé en réquisitoire à charge et j'ai pris un an. Je pense que la saison prochaine sera une année de transition pour moi". C'est dit.

Alexandre Chochois - Foot-National

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article