Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 03:21

Place au terrain

Après plusieurs reports et un passage devant la commission de la Fédération française de football (FFF) puis devant le Comité national olympique et sportif français (CNOSF), l'Aviron Bayonnais va enfin jouer face à Strasbourg. Le match a débuté en coulisses depuis longtemps mais ce soir les deux équipes vont en découdre sur le terrain. A Bayonne, la motivation sera toute trouvée. Marre d'être «le dindon de la farce», le club basque voudra faire mordre la poussière aux Strasbourgeois et ainsi continuer leur redressement après notamment un point rapporté de Guingamp puis une victoire samedi dernier contre Niort.

Reporté dans un premier temps en fin d'année dernière à cause de «l'impossibilité» des Alsaciens de rallier Bayonne, cette rencontre a pris un tournant peu habituel. Bayonne a estimé que Strasbourg «n'avait pas épuisé toutes les solutions pour venir à Bayonne ce jour-là», chose que stipule le règlement. L'Aviron a donc saisi la commission de la FFF pour avoir match gagné sur tapis vert. La fédération a indiqué après écoute des arguments bayonnais et strasbougeois que le match devra être joué. Les Basques ont alors fait appel de cette décision devant le CNOSF jeudi dernier. «Ils nous ont donné raison sur le fond mais ont proposé de faire jouer ce match à Strasbourg sans les joueurs qu'ils ont recruté entre-temps», raconte l'entraîneur Bayonnais Alain Pochat qui fut chargé de défendre les intérêts de son club devant ces diverses commissions. Hormis la tenue de la rencontre aujourd'hui à 20h00 à Didier Deschamps, la FFF n'a donné aucune indication concernant les feuilles de match depuis le rendu du CNOSF. Strasbourg viendra-t-il à Bayonne avec ou sans ses recrues de l'hiver ? Cette décision n'appartient plus qu'aux dirigeants strasbourgeois eux-mêmes puisque la fédération ne semble pas vouloir se prononcer.

Laurent Fournier, l'entraîneur de Strasbourg a apporté quelques précisions dans le quotidien Les dernières nouvelles d'Alsace : «L'idée d'aller jouer ce match sans les recrues [Yannick Yenga et Nicolas Belvito, Stéphane Noro étant lui suspendu] est évoquée. L'équité sportive serait bafouée. D'autres clubs ont disputé des matchs en retard avec des recrues. Mais je me plierai à la décision de mes dirigeants», a-t-il indiqué. A Bayonne, on est sûr que les Alsaciens viendront au complet car ils ont la prétention de vouloir remonter en Ligue 2 même si aujourd'hui ils en sont très très loin. Après avoir été très convaincant en battant à domicile samedi une très bonne équipe de Niort, l'Aviron de ces derniers mois (12 buts lors des 7 derniers matchs) a les moyens de ramener Strasbourg à la dure réalité des terrains du National.

Marc Dufrêche - Le Journal du Pays Basque (Mercredi 26 Janvier)

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 23:54

Le Racing jouera avec ses recrues

La décision a été prise en fin de matinée : le Racing Strasbourg a décidé de se déplacer avec ses recrues Nicolas Belvito et Yannick Yenga et de les aligner demain (20h) à Bayonne en match en retard de la 21e journée de National. Le président Jafar Hilali a en effet donné le feu vert à son directeur sportif Jean-Luc Witzel et son entraîneur Laurent Fournier.

Depuis le report du match le 21 décembre à cause des intempéries, l’Aviron bayonnais tente d’en obtenir le gain sur tapis vert, prétextant que le Racing n’aurait pas fait le maximum pour se déplacer sur la Côte basque. Débouté par la commission d’appel de la Fédération française le 13 janvier, Bayonne a saisi le Comité National Olympique et Sportif Français qui a recommandé – un avis seulement consultatif – que Strasbourg se rende en Aquitaine sans ses recrues. La Fédération a refusé hier de trancher et demandé aux deux clubs de s’entendre. Ce matin, Billy Ketkeophomphone a écourté l’entraînement, victime d’une gastro-entérite, et déclaré forfait. Vendredi, il rejoindra ses coéquipiers en train à Niort, puisque les Strasbourgeois séjourneront dans l’Ouest avant leur rencontre chez les Chamois Niortais. Tristan Mbongo est monté dans le TGV avec ses partenaires il y a quelques minutes, mais souffre lui aussi d’un début de gastro et est incertain.

Laurent Fournier a emmené 18 joueurs, dont Stéphane Noro qui, suspendu à titre conservatoire depuis son expulsion à Rodez le 12 janvier, purge son 3e match et devrait connaître sa sanction définitive ce jeudi. « Bayonne va sans doute poser des réserves sur la présence de Belvito et Yenga. La Fédération devra ensuite trancher et il est probable que cette affaire se termine devant le tribunal arbitral du sport si Bayonne persiste », indique J.-L. Witzel. « Mais il n’est pas question de jouer sans nos recrues. Avec les blessures de Bill Tchato et Alexi Peuget, qui auraient dû jouer le 22 décembre, nous serions doublement lésés. Sans parler des maladies de Billy Ketkeophomphone et Marcio, eux aussi forfait. » Le 2e gardien Vauvenargue Kéhi, diminué par une gastro cette semaine, est quant à lui opérationnel.

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 23:59

L'Aviron Bayonnais se rapproche du maintien

 Luigi Glombard a inscrit à Bayonne son quatrième but cette saison sous le maillot niortais. 

En dominant Niort hier soir, l'Aviron Bayonnais remporte un troisième succès d'affilée à domicile. Une très bonne victoire pour le moral.

Orléans en novembre, Rodez en décembre, Niort en janvier. L'Aviron Bayonnais a remporté hier soir un troisième succès de rang à domicile. Un succès qui était primordial et quasi nécessaire avant la rencontre. Le maintien, la confiance des joueurs passait par là. Le froid glacial qui s'est abattu depuis quelques temps sur l'hexagone a quelque peu refroidi les ardeurs des vingt-deux acteurs hier soir. Ce sont les Bayonnais, par l'intermédiaire de Gbizie qui se mettent les premiers en action (2e) mais aussitôt contrés par des Chamois Niortais bien en jambes à l'image de Glombard (10e), Dembele (16e) et Diaw (18e). Mais fort heureusement, Duhour fait bonne garde dans les buts Basques. La possession du ballon est cependant à l'avantage des visiteurs au cours de cette première période qui manque toutefois d'un peu de rythme. L'Aviron par exemple, a du mal à trouver Gbizie seul devant, les trois autres offensifs, Pennacchio, Pinau et Simon se montrant un peu trop timides.

Tout à refaire à la mi-temps

Pourtant, Pinau, le milieu offensif Bayonnais prêté par le Genoa, obtient un coup franc dangereux juste à l'entrée de la surface Niortaise. Soubervie ne se pose pas de questions et enroule parfaitement sa frappe hors de portée d'Aubeneau (33e, 1-0). Il est alors fort dommage que Simon, trop hésitant, ne tue pas le match quelques secondes plus tard sur un contre rondement mené (34e). Car sur une talonnade Brésilienne, Diaw lance idéalement Glombard pour l'égalisation Niortaise (37e, 1-1). Tout est à refaire à la pause. Alain Pochat lance alors Audinet en lieu et place de Pinau. Pour sa première apparition, le jeune attaquant néo-Bayonnais obtient un penalty pour une faute du latéral gauche Niortais Bernard. Après trois échecs en trois tentatives (Simon et Gbizie deux fois) cette année, les Bayonnais envoient cette fois-ci Soubervie, spécialiste des coups de pied arrêtés. Son pied droit ne tremble pas même si le ballon heurte le poteau avant d'entrer (50e, 2-1) ! Il faut désormais tenir.

Le show « Duhour »

L'Aviron manque d'abord de tuer le match en cinq minutes sur des tentatives de Bidegain et Gbizie qui tergiversent trop au moment de frapper à l'heure de jeu (61e, 63e, 65e). Et puis, les coéquipiers de Bidegain vont se faire très peur après les entrées en jeu, côté Chamois, de Gonzalez et Guezoui. Les deux attaquants visiteurs pèsent énormément sur la défense Basque. Les Bayonnais s'en remettent alors à leur gardien, Ximun Duhour, auteur de trois parades importantes dans sa surface. Le gardien Bayonnais intervient tour à tour victorieusement sur une tête de Gonzalez (73e), dans les pieds de Guezoui (75e) et dans ceux d'Hebras (83e). Trois exploits qui permettent aux Bayonnais de conserver les trois points de la victoire. Et de continuer à croire en leur maintien.

Jakes Debounco - Sud-Ouest (Dimanche 23 Janvier)

----------------------

Stade Didier Deschamps, temps glacial.

 

Arbitre : Hakim Ben El Hadj.

 

BUTS : Glombard (42') pour les Chamois, Soubervie (33' et 49' sp) pour Bayonne.

AVERTISSEMENTS : Letzelter (42'), Dembélé (50') et Camara (88') côté Chamois, Lalanne (14'), Bidegain 26'), Pennachio (45') et Degoul (58') côté Bayonne.

COMPO DES CHAMOIS : Aubeneau, Letzelter (cap), Camara, Konaté, Bernard (Guignery 80'), Gastien, Ricaud, Diaw, Dembélé (Gonzalez 66'), Hébras, Glombard (Guézoui 66').
Remplaçants non entrés en jeu : Pigeau, Bâcle.

COMPO DE BAYONNE : Duhour, Soubervie, Degoul, Muthular, Chort, Pennachio (Hilaire 88'), Lalanne, Bidegain (cap), Pinau (Audinet 46') , Simon (Estrade 66'), Gbizie.
Remplaçants non entrés en jeu : Caradec, Giron.

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 22:11

Découvrez le planning des matches en retard reprogrammés par la Commission d'Organisation du Championnat National.

 

Matches en retard de la 21ème journée

Mercredi 26 janvier 2011

  • Aviron Bayonnais - RC Strasbourg (20h00)
  • Pacy Vallée d'Eure - FC Gueugnon (20h00)
  • EFC Fréjus-Saint-Raphaël - Stade Plabennecois (20h00)
  • US Créteil-Lusitanos - Paric FC (20h00)
  • Amiens SC - Chamois Niortais (20h00)
  • UJA Alfortville - Gap HAFC (20h00)
  • FC Rouen - AS Cannes (20h00) 

Matches en  retard de la 23ème journée

Mardi 8 février 2011

  • FC Gueugnon - EFC Fréjus-Saint-Raphaël (20h00)
  • Gap HAFC - Pacy Vallée d'Eure (20h00)
  • SR Colmar - US Créteil-Lusitanos (20h00)
  • SC Amiens - Paris FC (20h00)
  • RC Strasbourg - EA Guingamp (19h00)

Les matches en retard de la 20ème journée, initialement programmée le vendredi 17 et samedi 18 décembre 2010, Gap-Pacy-sur-Eure, Colmar-Créteil et Gueugnon-Fréjus-Saint-Raphaël, restent à fixer.

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 15:28

Une revanche à prendre

 L'Aviron est en quête de points à domicile. photo patrick bernière

L'Aviron accueille ce soir une formation niortaise bien dans son championnat et qui n'avais pas fait dans la dentelle au match aller.

Revenus avec un point lors de leurs deux derniers déplacements à Rouen et Guingamp, les joueurs bayonnais continuent la nouvelle année avec des formations de haut de tableau. Ce soir, ce sont les Chamois Niortais qui débarquent à Deschamps et en fin de semaine prochaine, l'Aviron Bayonnais effectuera un déplacement plus que délicat en Corse, à Bastia, leader du National.

Niort intraitable à l'extérieur

Mais avant de penser aux joueurs corses, ce soir, il faudra se dépêtrer avec ce qui se fait de mieux défensivement cette année en National à l'extérieur. Les Niortais possèdent en effet la défense la plus imperméable du championnat avec 6 petits buts encaissés en 9 rencontres. Soit le même total que les buts inscrits par les joueurs d'Alain Pochat sur leur pelouse cette année : « Niort a le profil type de l'équipe joueuse, avec de la qualité en contre et qui pose pas mal de problèmes à ses adversaires à l'extérieur » se méfie le coach bayonnais qui n'oublie pas non plus le match aller. « Si on peut se souvenir de ce qui s'est passé à l'aller, on abordera la rencontre différemment. On avait peut-être été trop confiant sur ce match-là parce qu'on les avait battus en amical avant le début de la saison. » Les Bayonnais avaient encaissé 2 contres, 1 penalty et 1 but contre leur camp, soit une soirée à très vite oublier. Il n'en reste pas moins vrai que l'Aviron doit repartir de l'avant.

Et le double déplacement dans le Nord-Ouest de la France a laissé des traces. Raphaël Romey (entorse genou) sera absent au moins quinze jours et Yohann Sauvestre (lésion aux ischios) est également out pour ce soir. Petit souci, ce sont les derniers titulaires au poste de latéral gauche. Un poste qui peut cependant être confié à Jordan Chort. Henry Gbizie est également incertain, légèrement touché aux ischios lui aussi mais après deux matches entiers disputés à Rouen et Guingamp. Le groupe était élargi à 19 unités hier soir pour le dernier entraînement, avec la première apparition de Teddy Audinet et les retours de Tony Ribeiro, Arnaud Duchemin et Anthony Dos Santos.

S'affirmer à domicile

Toujours est-il que la rencontre de ce soir est plus qu'importante pour les gars de l'Aviron. « On ne va pas encore parler de série à réaliser car derrière, nous avons un déplacement difficile à Bastia » explique Alain Pochat « mais on se doit de marquer plus de points à domicile au cours de cette phase retour que ceux que l'on a marqué lors des matches aller. On a laissé trop de points en route. Il ne faudra pas que ça continue si on veut s'en sortir cette année. » Dans le contenu, les Bayonnais ont accumulé de la confiance et même un peu de sérénité aux cours des deux derniers matches. Reste maintenant à confirmer à domicile. « Il faut acquérir plus de régularité dans les résultats » conclut le coach Basque. Début de réponse ce soir.

Jakes Debounco - Sud-Ouest (Samedi 22 Janvier)

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 15:05

IL VA FALLOIR ÊTRE COSTAUD

Mahamadou Diaw, l'un des hommes en forme du groupe niortais, devra apporter tout son dynamisme offensif pour faire sauter le verrou bayonnais. 

Les Chamois débutent à Bayonne une série de six rencontres très compliquées dont quatre à l'extérieur, qui vont conditionner à coup sûr la fin de leur saison.

 

 

 

 

 

Avec l'incursion de ce soir en Pays Basque, les Niortais entament cinq semaines cruciales. Les sceptiques rétorqueront que l'adversaire du jour, 18ème avec seulement 16 points récoltés en 20 rencontres, n'a rien d'un foudre de guerre.

« On sait pertinemment que ce ne sera pas facile rétorque pourtant Pascal Gastien, sans s'arrêter sur le cinglant 4-0 infligé à l'adversaire du jour au match aller. Bayonne s'est ressaisi ces derniers temps, prend plus de points qu'en début de saison, doit en grappiller le plus possible pour se sauver et nous avait bien bougés cet été en match amical. Pour moi, ce match sera aussi difficile que ceux qui nous attendent ensuite. »

TROIS MATCHS EN UNE SEMAINE : l'enchaînement sera plutôt indigeste, notamment dans sa première moitié. Dès mercredi, Niort se rendra à Amiens, actuel 5 e , pour jouer le match en retard de la 21 e journée, initialement prévu le 22 décembre et reporté à cause des conditions atmosphériques.
Les Chamois réceptionneront ensuite Strasbourg samedi prochain, soit deux rencontres très rapprochées contre des grosses cylindrées du championnat.

LES TROIS PREMIERS EN FÉVRIER : cette semaine d'enfer passée, Letzelter et ses coéquipiers se mesureront ensuite aux trois premiers du championnat au cours du mois de février, en se rendant à Cannes et Bastia, deux déplacements à hauts risques entrecoupés de la réception de Guingamp avant une journée d'exemption. Contrairement à la première semaine, les temps de récupération seront cette fois optimisés. Mais le niveau de l'opposition s'annonce élevé.

QUATRE SUR SIX À L'EXTÉRIEUR : la complexité de cette séquence réside aussi dans le fait que quatre des six prochaines rencontres se dérouleront sur terrains adverses. À l'aune de la première partie de championnat, les Niortais devront montrer qu'ils ont franchi un palier pour espérer s'en tirer sans mettre leurs ambitions en berne.
Contre les grosses écuries qu'ils vont retrouver sur leur route après leur passage au stade de Licorne (Strasbourg, Cannes, Guingamp, Bastia), ils n'ont en effet pris que 4 points (sur douze possibles) lors des matches aller. Autant dire qu'il va falloir que les Chamois soient sacrément costauds pour émerger de ce tunnel sans trop de casse.
Raison de plus pour entamer la première semaine sur de bonnes bases au terme du match de ce soir à la frontière espagnole.

 

Bayonne - Niort, ce soir à 19 h

Stade Didier Deschamps

 

Le parcours du combattant niortais à venir

> Ce samedi : Bayonne - Niort

> mercredi 26 janvier : Amiens - Niort

> samedi 29 janvier : Niort - Strasbourg

> vendredi 4 février : Cannes - Niort

> samedi 12 février : Niort - Guingamp

> samedi 19 février : exempt

> samedi 26 février : Bastia- Niort

 

En bref ...

 

Niort : un groupe peu retouché

Malgré les tracas physiques rencontrés par Glombard et Gonzalez cette semaine, ces deux joueurs devraient faire partie du groupe qui partira à Bayonne ce matin. Mais Luigi Glombard, en délicatesse avec un genou, n'est pas certain de débuter la rencontre. « On fera le point demain (aujourd'hui, NDLR) » commentait hier soir Pascal Gastien qui se passera toutefois des services de Landais, remplacé par Pigeau sur le banc, et de Bustreau, au profit de Bacle.
Côté Bayonnais, l'ex-Chamois Jordan Chort devrait retrouver sa place d'arrière gauche puisque Sauvestre s'est blessé contre Rouen tandis que Romey, touché au genou, doit renoncer après avoir évolué à ce poste à Guingamp.


Les équipes

> Bayonne : Duhour - Oumouche (ou Soubervie), Degoul, Estrade (ou Soubervie), Chort - Pennacchio, Lalanne, Bidegain, Pinau (ou Muthular) - Simon, Gbizie.
Caradec (g.), Hilaire, Dos Santos, Ribero, Duchemin.

> Niort : Aubeneau - Letzelter, Konaté, Camara, Bernard - Dembélé, J. Gastien, Ricaud, Diaw -Hébras, Guezoui.
Pigeau (g.), Guignery, Bacle, Glombard, Gonzalez.

 

> Arbitre : M. Ben el Hadj Hakim

 

Les Chamois attendent un renfort

Le recrutement d'un joueur capable de jouer milieu récupérateur ou en défense centrale, sous la forme d'un prêt d'un club professionnel, est toujours d'actualité aux Chamois niortais. « On espère aboutir avant la fin du week-end » confiait hier Karim Fradin.


La 23ème journée en National

Hier soir
Luzenac - Gueugnon : reporté à cause de la neige
Orléans - Gap : 4 - 0

Aujourd'hui

18 h : Créteil - Plabennec
Pacy V. - Fréjus SR

19 h : Bayonne - Niort

20 h : Rouen - Bastia
Alfortville - Beauvais
Rodez - Colmar

Exempt : Cannes

 

Les matches Strasbourg-Guingamp et Amiens-Paris FC ont été reportés, Strasbourg et Paris disputant ce week-end les 16èmes de finale de la Coupe de France.

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 15:18

PAS DE PANIQUE À BAYONNE

Rarement dans la lumière à Niort, Jordan Chort (à droite) dispute sa troisième saison en National. / Photo : (Photo archives NR)

L’ex-Chamois Jordan Chort a conscience que son équipe doit prendre des points pour espérer se maintenir et attend Niort sans trop de stress.

C e qui importe désormais, c’est de bonifier ce point pris par une victoire contre Niort dès samedi soir. » Le week-end dernier, dans l’antre du Roudourou où Bayonne venait de signer un excellent match nul face au dauphin guingampais (2-2), Alain Pochat, l’entraîneur basque, se projetait déjà dans un futur proche qui verra demain son équipe accueillir les Chamois. Englué dans la zone rouge, le club bayonnais n’a plus guère le choix. Pour espérer survivre en National, tout le groupe doit sortir les avirons et souquer ferme à chaque match. En revenant à deux reprises au score à Guingamp, Bidegain et ses coéquipiers ont montré que le défi ne leur faisait pas peur. Trois jours auparavant, leur courte défaite à Rouen (1-2) n’avait rien d’infamant dans le contenu.

Quel scénario au troisième acte ?

Mais si Bayonne s’est rassuré au niveau du jeu, le gain d’un seul point au cours des deux dernières rencontres ne fait guère son affaire sur strict plan comptable. D’où la nécessité d’en prendre trois demain face à Niort avant de recevoir Strasbourg et d’aller à Bastia. « On reste sur une bonne série qui nous a permis de recoller au classement, on s’est rassurés au niveau du jeu et même si on est conscients qu’il nous faut prendre des points et qu’on a un mois difficile, on cherche à jouer à chaque rencontre pour gagner, sans être dans l’urgence » commente Jordan Chort, crédité d’une bonne rentrée à Guingamp dans l’axe de la défense.
L’ex-Chamois passé par Libourne est resté cinq saisons en formation à Niort, sous la houlette de Pascal Gastien. Il n’a disputé que deux matches en Ligue 2, avant l’arrivée de Lebrun en novembre 2007. « C’est évidemment une déception de ne pas avoir signé pro à Niort, mais je suis vite passé à autre chose » note-t-il laconiquement. Jordan Chort n’était pas titulaire au début de cette saison mais n’a pas baissé les bras. « Avec les suspensions et les blessures, j’ai intégré l’équipe en novembre » poursuit l’ex-capitaine de la CFA2 niortaise, qui mène en parallèle le sport et les études (DUT métiers de la banque en alternance).
Contrairement au match aller où il était resté sur le banc, il devrait faire partie du onze de départ bayonnais demain soir. « À René-Gaillard, on avait fait beaucoup d’erreurs défensives mais le score était assez lourd se souvient-il. Ils avaient tiré les leçons de notre victoire en match de préparation durant l’été et mis plus d’impact dans les duels. Si on leur avait donné plusieurs buts, Niort avait eu le mérite de nous provoquer en nous poussant à la faute. » Il reste à écrire le troisième scénario de la saison, qui pourrait encore receler quelques surprises.

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 16:39

ImageShack, share photos, pictures, free image hosting, free video hosting, image hosting, video hosting, photo image hosting site, video hosting site          ImageShack, share photos, pictures, free image hosting, free video hosting, image hosting, video hosting, photo image hosting site, video hosting site

---------------------

                   

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 17:47

L'Aviron Bayonnais a bien réagi en Bretagne

 Jordan Chort. PHOTO PQR  

L'Aviron est allé arracher un bon point à Guingamp samedi soir (2-2).

L'Aviron avait pris la route mardi dans la journée. Il est rentré de son périple dans le Nord Ouest de la France hier en début de soirée avec un point pris en poche sur les deux déplacements à Rouen et Guingamp. Globalement, dans le contenu, les joueurs basques n'ont pas à rougir de leurs deux prestations. Pris dans le défi athlétique mercredi soir en Normandie, les coéquipiers de Michel Bidegain ont cependant bien réagi en Bretagne samedi soir. « L'apport de Jordan Chort et Raphaël Romey dans ce secteur-là nous a permis de bien résister à Guingamp qui était, en terme de qualité de jeu, supérieur à Rouen » expliquait hier soir Alain Pochat. « On était même très bien en première période et ce qui est intéressant, c'est de revenir à deux reprises à hauteur des Guingampais. » Du coup, c'est quand même un sentiment de satisfaction de terminer cette « petite » semaine par un bon point au Roudourou. « On a vécu ensemble pendant six jours, c'était tout une organisation.

C'est important pour la vie du groupe de voir que l'on pouvait réagir après l'échec à Rouen » a ajouté le coach Bayonnais.

La lutte est entamée

La mauvaise nouvelle dans tout cela, c'est le début de rébellion des équipes de bas de tableau. Hormis la lanterne rouge Gueugnon qui semble d'ores et déjà condamné au CFA et Rodez (auteur d'un bon nul chez le leader Bastia), les autres formations de cette zone dangereuse ont pris plus de points que l'Aviron cette semaine. Trois points pour Pacy, Gap et Alfortville, quatre pour Orléans et Colmar. « On sait bien que toutes les équipes en bas de classement ne vont pas tout perdre jusqu'à la fin. On verra bien ce qu'elles feront lorsqu'elles joueront à Rouen et Guingamp. » Le coach Basque n'entend pas minimiser la performance de ces joueurs en Bretagne : « Ce qui importe désormais, c'est de bonifier ce point pris par une victoire contre Niort dès samedi soir. Et d'ici la fin de la saison, le maintien se jouera lors des confrontations directes. » La lutte en bas de tableau est engagée. Si on part du principe que Gueugnon et Alfortville vont partir de trop loin, ils sont six ou sept à se battre dans la même catégorie. La moitié descendra en CFA.

Jakes Debounco - Sud-Ouest (Lundi 17 Janvier)

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 21:59

En Avant coupé dans son élan

A la 79e minute, Lionel Mathis (Nº4) permet à Guingamp de mener 2-1 mais Bayonne égalisera deux minutes plus tard. Photo Bruno Torrubia

Pas franchement dans leur assiette, les Guingampais ont concédé un nul logique face à des Bayonnais bien organisés. Un deuxième coup d'arrêt en quatre jours qui rappelle à chacun que la deuxième partie de saison sera longue et harassante.

S'il y avait une leçon à tirer de cette rencontre, elle serait assez claire. Les Guingampais, sur le chemin qui mène à la Ligue 2, ne devront pas céder à la crispation et au manque de concentration. Hier soir, malgré leur supériorité avérée, ils ont cumulé trop d'erreurs, notamment en première mi-temps, pour espérer mieux que ce match nul qui vient s'ajouter à celui de mardi à Orléans (1-1). «On a mis de l'envie mais pas de justesse», constate le premier Jocelyn Gourvennec.
«On manque d'attention»
Le coach guingampais, s'il regrettait le penalty non sifflé à Mathis en toute fin de match (83'), s'agaçait surtout de l'égalisation concédée tout de suite après avoir repris l'avantage. «On doit faire preuve de plus de présence.» En ouvrant le score sur un penalty de Giresse (26'), les Guingampais s'étaient pourtant placés dans des conditions idéales pour reprendre ce match par le bon bout. Mais la première impression de fébrilité se confirma encore lorsque Bassila catapulta le ballon dans ses propres filets (1-1, 44'). Gênés aux entournures par de courageux Bayonnais, les Costarmoricains furent pourtant bien plus saignants au retour des vestiaires, dans la foulée d'Ogunbiyi (54') et Diallo (55') dont les reprises furent sauvées sur la ligne. La suite, on la connaît. Récompensés lorsque Mathis trouva enfin l'ouverture à la réception d'un centre de Giresse (79'), les «Rouge et Noir» cédèrent, deux minutes plus tard, sur un coup-franc de Dennoun transformé en but par Bidegain (81'). «Cette égalisation me reste en travers de la gorge, avoue encore Gourvennec. On manque d'attention sur les phases arrêtées, il va falloir trouver les ressorts pour améliorer ça.» Plus que jamais, c'est dans la tête que va se jouer cette opération remontée. Les Guingampais n'ont pourtant pas de question à se poser. Depuis cinq mois qu'ils le fréquentent, ils connaissent désormais bien ce National et le plan concocté par la plupart de leurs adversaires. Alain Pochat, le coach bayonnais, avait ainsi prévu de gêner la première relance bretonne afin de pousser les Guingampais à jouer long. «On savait qu'ils aimaient poser le jeu, repartir de derrière. Notre ambition était d'aller les chercher haut. On ne joue pas dans la même catégorie mais on leur a posé de vrais problèmes.» Dans leur malheur, les partenaires de Lionel Mathis n'auront pas à se plaindre des résultats de cette 23ejournée. Reste à retrouver le même élan qu'en 2010.

Fiche technique

Arbitre: M.Perreau-Niel
Spectateurs: 5151
 
BUTS. Guingamp: Giresse (26', s.p.), Mathis (79') ; Bayonne: Bassila (44', csc), Bidegain (81').
 
AVERTISSEMENTS. Guingamp: Ringayen (40'), Mathis (90'); Bayonne: Chort (18'), Degoul (66'), Lalanne (73').
 
GUINGAMP: Samassa - Ringayen, Koné, Bassila, Lévêque - Mathis (cap.), Diallo, Ogunbiyi (Knockaert, 68'), Giresse - Bazile (El Jadeyaoui, 63'), Scarpelli. Non entrés en jeu: El Kharroubi (g.), Christophe, Bellugou.
 
BAYONNE: Duhour - Chort, Soubervie, Degoul, Romey - Lalanne, Bidegain (cap.), Pinau (Pennacchio, 62'), Muthular (Hilaire, 88'), Simon (Dennoun, 72') - Gbizié. Non entrés en jeu: Caradec (g.), Elouaari
Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article