Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 13:31

Mise à jour du calendrier

Quatre matches en retard du National auront lieu ce soir à 20h00. L'US Orléans (11ème) accueille Colmar (6ème) au stade de la Source (22ème journée). Créteil (9ème) reçoit Bayonne (20ème) au stade Duvauchelle (23ème journée). L'US Luzenac défie sur ses terres Beauvais (18ème, 25ème journée). Enfin, Niort tentera de reprendre la première place du classement à l'occasion de la réception de Rouen (8ème) au stade René-Gaillard (26ème journée).

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 13:06

Pour l'Aviron, la route est longue

Soubervie et les joueurs Bayonnais sont en mission.

Les joueurs d'Alain Pochat jouent ce soir à Créteil, et samedi prochain à Epinal. Entre les deux, les Bayonnais feront étape à Troyes, sur les installations de l'ESTAC, pour s'entraîner.

Ce championnat National, à deux vitesses, est terriblement long et fastidieux, voire épuisant. Et cette semaine qui se dresse devant les Bayonnais en est encore l'illustration : départ ce matin vers Créteil, pour disputer ce soir la 23e journée de National, un match en retard initialement prévu début février. Puis, le périple bayonnais se poursuivra par une pause de trois jours à Troyes, afin de préparer au mieux le second match de la semaine, prévu samedi soir à Épinal (33e journée).

Dans l'Aube, les joueurs d'Alain Pochat retrouveront une vieille connaissance aquitaine, puisque c'est Jean-Marc Furlan, l'ancien coachde feu l'entente Libourne-Saint-Seurin et actuel entraîneur de Troyes qui les accueillera.

Dans cette division où des différences colossales existent au niveau des budgets, Bayonne, pour son voyage de l'autre côté de l'hexagone devra se priver de deux titulaires qui travaillent. Jordan Chort et Jérôme Lalanne sont ainsi restés à Bayonne. Alain Pochat a donc emmené un groupe de 16 joueurs, avec un seul gardien, le néo Lillois Oukidja, pour se laisser une marge de manœuvre dans le choix des joueurs de champ.

Face à deux équipes robustes, surtout à domicile, l'Aviron aura fort à faire. « Créteil c'est une équipe avec de grosses individualités, qui, même si elle n'a pas eu les résultats escomptés, est une formation solide. Quand à Épinal, c'est tout simplement un prétendant à la montée » souligne Alain Pochat. Face à des Cristoliens qui avec 44 points ont assuré leur maintien le week-end dernier, les Bayonnais ont un vrai coup à jouer ce soir, surtout que le club francilien sera privé de quatre joueurs suspendus. Il suffit juste d'y croire assez et d'espérer une petite démobilisation adverse.

Une victoire serait du plus bel effet, puisqu'elle permettrait aux Basques de tout simplement passer de la 20e à la 17e place.

Pas de complexe

« On va tout faire pour gagner. Depuis un petit moment les contenus ont été réussis, notre seul souci réside dans le manque d'efficacité. Mais on a des occasions à tous les matchs ». Pour preuve, Bayonne marque assez souvent ces derniers temps (5-3, 1-1, 2-2). Et offensivement, l'arrivée de Tommy Untereiner, qui jouera son cinquième match ce soir, le quatrième comme titulaire, a fait du bien. Un premier but sous les couleurs bayonnaises ce soir ? On mettrait bien une petite pièce.

En tout cas, sur cette deuxième partie de saison, les Bayonnais n'ont pas de complexe à avoir au niveau résultats. Et sans ce début de saison catastrophique, avec 7 défaites lors des 9 premiers, les Bayonnais seraient bien au chaud aujourd'hui.

Alors oui, avec des si, « on mettrait Paris en bouteille » dit l'adage. Eh Bien justement, c'est le moment, puisque c'est à Paris que ça se passe.

Eric Becquet - Sud Ouest (Mardi 17 Avril)

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 10:17

On lâche rien !

           

National 23ème journée

(match en retard)

Mardi 17 Avril - 20h00

Stade Dominique Duvauchelle

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 08:52

Encore des regrets

Tommy Untereiner et les Bayonnais y croient encore.

L'Aviron Bayonnais a laissé filer deux nouveaux points vendredi (2-2). Deux déplacements à venir cette semaine

Contre Martigues il y a quinze jours, les Bayonnais étaient menés de trois buts mais étaient revenus au score pour s'imposer au terme d'un scénario de folie (5-3). A Cherbourg une semaine plus tard, l'Aviron est également revenu au score pour ramener un point de son déplacement (1-1). Vendredi soir contre le Paris FC, les coéquipiers de Michel Bidegain ont une nouvelle fois dû remonter un handicap conséquent de deux buts pour arracher un point supplémentaire (2-2).

Quand vous voulez vous maintenir, il faut gagner des matchs et quand vous jouez avec un handicap de buts à remonter, c'est encore plus difficile. Les joueurs basques peuvent une nouvelle fois nourrir de gros regrets car ils auraient pu avoir quatre points de plus sur ces deux dernières rencontres. Un pécule qui leur aurait bien servi pour se rapprocher du Red Star, actuellement premier non relégable.

De la poisse et de l'envie

Au contraire, vendredi soir, c'est bien la poisse qui semble les poursuivre comme cette petite mimine de Jordan Chort au bout de cinq minutes de jeu occasionnant le penalty à l'origine du premier but parisien. Avec un nouveau quatuor offensif (Giron, Audinet, Pinau et Untereiner), l'Aviron a bien essayé de se remettre dans la partie rapidement. En terme de possession du ballon, les Bayonnais ont été supérieurs. En terme d'occasions de but également mais la maladresse des joueurs basques ou les arrêts décisifs de Germain dans les buts du Paris FC n'ont pas permis aux Txuri Urdin d'égaliser. A quinze minutes de la fin, l'Aviron, qui vient d'encaisser un second but, semble assez loin du compte mais n'abdique pas. On peut au moins reconnaître cela aux joueurs, ils n'abandonnent pas. Reste à savoir si ce sera suffisant pour se maintenir. Avec l'homme en forme de cette fin de saison, Pinau, les Bayonnais peuvent encore avoir quelque ambition. L'attaquant bayonnais a inscrit son septième but de la saison (tous inscrits lors de la phase retour) et délivré une passe décisive pour Lalanne qui égalisait d'une très jolie tête plongeante décroisée. Le retour à la compétition d'Untereiner ne sera pas de trop non plus pour apporter du danger dans la surface adverse. De toute façon, tous les buts seront bons à prendre.

Une semaine capitale

L'Aviron reste sur une bonne série avec une seule défaite sur les six derniers matchs mais avec deux victoires et trois nuls, n'a inscrit que neuf points sur les dix-huit possibles. Pas cher payé ! A l'heure actuelle, les Bayonnais sont toujours lanternes rouges du classement mais sont revenus à hauteur de Beauvais et Besançon, battus lors de cette 32e journée, respectivement contre Nîmes et au Poiré. Martigues, privé des trois points dans le temps additionnel à Quevilly (1-1), reste juste devant à un point, le Red Star qui revient de Corse avec le nul (1-1) pointe toujours à cinq unités. Du coup, le match en retard de demain à Créteil revêt une importance capitale. Les joueurs et le staff partent en opération commando toute la semaine puisqu'ils ne reviendront pas sur la côte avant le match à Epinal samedi soir. Les « joueurs locaux » Degoul, Lalanne et Chort ne devraient pas être du voyage.

Jakes Debounco - Sud Ouest (Lundi 16 Avril)

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 09:10

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 10:38

Auteurs encore une fois d'une entame de match et d'une première mi-temps pour le moins médiocre, les Bayonnais se sont vite retrouvés menés au score (à deux reprises) avant d'égaliser à 10 minutes de la fin par l'intermédiaire de Jérôme Lalanne. Une prestation beaucoup trop insuffisante à tous points de vue alors que la survie du club en National est en jeu. Les Ciel et Blanc quittent désormais les bords de Nive jusqu'à la fin de la semaine prochaine pour un périple qui les mènera mardi à Créteil (match en retard) puis samedi 21 avril à Epinal dans les Vosges. D'ici là, de l'eau aura coulé sous les ponts de la Nive et on en saura plus, voire définitivement fixé, sur les chances de maintien de l'Aviron. Incapables de s'imposer à domicile et avec toujours 5 points de retard sur le Red Star, 1er non relégable mais un match en plus, les joueurs d'Alain Pochat sont donc condamnés à vaincre à l'extérieur et de jouer chaque match avec l'épée de Damoclès au-dessus de la tête pour compenser les contre-performances à Didier Deschamps. Et cela passera par un tout autre contenu et une rage de vaincre qui a fait défaut contre le Paris FC.

------------------------------------

Foot National actualité football

Les résultats de la 32ème journée

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 10:02

Match à quitte ou double pour Bayonne

Famery et les Bayonnais, ici face à Martigues, doivent l'emporter ce soir. Pour espèrer.

Si l'Aviron Bayonnais, lanterne rouge, veut continuer à espérer au maintien, les trois points sont obligatoires contre des Parisiens qui sont loin d'être sauvés.

S'il fallait une preuve de la meilleure santé des joueurs basques au cours de cette phase retour, ce serait au niveau des points marqués qu'on la trouverait. Avec huit matchs en moins, l'Aviron Bayonnais a déjà inscrit 3 points de plus que sur toute la phase aller. Une victoire de plus, 2 buts marqués en plus, une dynamique nettement plus intéressante que le parcours erratique des quatre premiers mois de compétition.

L'effectif a évolué, la roue de la réussite a également tourné dans le bon sens en quelques occasions même si, il est vrai, le quota de points pris lors de cette phase retour aurait bien supporté quelques unités de plus sans qu'il n'y ait à crier au scandale pour autant. Le souci, c'est que les autres équipes aussi ont marqué des points importants et se sont rapprochées de la barre symbolique des 43 points, synonyme de maintien en National.

La lutte continue

Mais bon, force est de constater que la lutte va continuer en bas de classement (comme en haut d'ailleurs pour l'accession en Ligue 2) et qu'on n'est pas au bout de nos surprises. On le voit depuis quelques semaines, n'importe quelle équipe de haut de tableau peut chuter même si elle est engagée pour la course à l'accession. Les formations de bas de classement se battent avec l'énergie qui leur est propre pour se maintenir.

Rester solide à domicile

L'Aviron Bayonnais, actuelle lanterne rouge, fait partie de cette catégorie, engagée actuellement dans un mini- championnat à cinq (Besançon, Martigues et Beauvais sont à 1 point et le Red Star à 5 mais avec un match en plus) mais l'adversaire de ce soir, le Paris FC ne doit pas en mener large avec ses 9 points d'avance sur Michel Bidegain et ses coéquipiers. En effet, si ces derniers s'imposent ce soir, et pour la troisième fois de rang à domicile (après le Red Star et Martigues), ils reviendraient à six longueurs des joueurs de la capitale et le match en retard (à Créteil mardi soir) pour revenir dans le meilleur des cas à 3 petits points. Autant dire que la rencontre de ce soir revêt une importance capitale, comme le seront les deux autres que l'Aviron disputera la semaine prochaine.

Les joueurs au scapulaire restent sur une très mauvaise série de quatre défaites d'affilée qu'il faut peut-être nuancer puisque les « gros bras » Niort et Épinal font partie de la liste mais avec seulement 4 buts inscrits sur leurs sept dernières rencontres et seulement 4 points pris au cours de cette période, les hommes d'Alain M'Boma n'abordent sans doute pas cette rencontre dans les meilleures conditions. Au contraire, l'Aviron Bayonnais vient de remporter ses deux dernières réceptions et malgré le nul, frustrant, concédé à Niort, semble avoir refait le plein de confiance, notamment en matière offensive où le danger peut venir d'un petit peu partout. De toute manière, le maintien de l'Aviron ne passera que par des victoires à domicile. Pour commencer. Le Paris FC se présente en premier à Deschamps. Viendront ensuite le leader Niort et le surprenant Quevilly. Mais chaque chose en son temps.

Jakes Debounco - Sud Ouest (Vendredi 13 Avril)

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 15:55

National 32ème journée

Aviron Bayonnais FC

Paris FC

Vendredi 13 Avril - 20h00

Stade Didier Deschamps

 

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 23:52

Avril sera décisif

Pour Steven Giron et ses coéquipiers, la lutte sera rude jusqu'au bout.

Les Basques ont perdu deux points à Cherbourg (1-1). Presque un coup pour rien car les rivaux directs n'ont pas fait mieux.

C'est le statu quo en bas de tableau. Ce week-end, les cinq équipes les plus mal placées actuellement au classement ont toutes marqué un point. Le Red Star et Beauvais se sont quittés dos-à-dos (0-0), Martigues n'a pu prendre la mesure d'Orléans (0-0) et Besançon s'est accroché face à l'un des candidats à la Ligue 2, Épinal (1-1).

Beaucoup de regrets.

De son côté, l'Aviron Bayonnais a ramené un point de son déplacement dans la Manche (1-1). Un point et des regrets : « Beaucoup de regrets même » a expliqué Manu Bafcop sur France Bleu. « Ce match a été la copie conforme du match aller, on a dominé de la tête et des épaules et on ne prend qu'un point alors qu'il y a largement la place d'en ramener trois. »

Des occasions gâchées, deux montants touchés, un but refusé à Francis Massampu dans le temps additionnel, il y a vraiment de quoi être frustré : « On reste sur notre faim » indique Steven Giron, auteur du but égalisateur à une minute de la fin du temps réglementaire.

« Avec les trois points, on passait devant trois équipes et on revenait à deux points du Red Star. C'est dommage, car on a eu la mainmise sur la rencontre, on a de grosses occasions mais on ne concrétise pas » ajoute-t-il. « Et on se demande encore pourquoi le but est refusé dans le temps additionnel. Mêmes les joueurs de Cherbourg n'ont aucune réaction sur le but » explique-t-il.

Le petit milieu offensif Bayonnais a quand même sauvé l'essentiel en fin de rencontre après son entrée en jeu décisive. Son égalisation a au moins le mérite de ne pas voir les Bayonnais revenir bredouilles de ce lointain déplacement. « Sur l'action, j'ai bien suivi le ballon qui avait été dévié dans un premier temps. Mais j'ai également une belle action auparavant où j'écrase trop ma frappe après une belle percée et j'ai aussi un tir qui frappe le poteau » ajoute le jeune joueur auteur de son troisième but en championnat cette année.

L'espoir demeure

Malgré tout, l'espoir demeure au vu des résultats des rivaux directs au maintien. Et l'Aviron Bayonnais n'aura pas le temps de trop gamberger car le planning du mois d'avril s'annonce très chargé. Pour l'adjoint d'Alain Pochat, il sera même décisif puisqu'à « la fin du mois, on sera fixé sur notre sort. »

L'Aviron s'attaque tout d'abord à un duo Parisien (le Paris FC à domicile vendredi et un déplacement à Créteil quatre jours plus tard en match en retard de la 23e journée) avant d'aller défier Épinal sur ses terres et de recevoir Niort pour conclure Avril. « Il faut déjà gagner contre Paris en fin de semaine pour continuer à y croire » conclut Steven.

Jakes Debounco - Sud-Ouest (Lundi 9 Avril)

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 15:09

Les Basques très mal récompensés

Les Bayonnais se devaient impérativement de faire un résultat à Cherbourg pour sauver une situation actuellement très délicate.

C'est une rencontre qui démarre timidement. Bien en place défensivement, les Basques annihilent sans trop de problèmes les premières velléités offensives locales. Les minutes s'égrènent et les occasions se font bien rares voire inexistantes. Petit à petit les Bayonnais vont jouer un peu plus haut. Sur un coup franc de Soubervie, Bidegain voit sa reprise terminer sa course sur le haut de la transversale (22e).

Les Basques s'enhardissent à l'image d'une frappe cadrée de Tunani (26e) puis sur un centre fuyant de Famery, Fofana dégage en catastrophe (31e). Après un départ prudent, les Bayonnais flairent le bon coup à jouer face à des Cherbourgeois guère convaincants. Pourtant ces derniers vont se procurer la meilleure occasion par Belvito. Bien sûr ses appuis, Duhour s'interpose (40e). Mais juste avant la pause c'est Bidegain qui porte encore une fois le danger sur le but de Lugier. En vain. Tant et si bien qu'à la pause les Basques avaient fait plus que bonne figure malgré tout. Si Binet place la première banderille de la seconde période (51e), les Basques se montrent les plus entreprenants. Les Manchois tentent d'accélérer à l'image d'un débordement d'Aubriot (53e) mais se heurtent toujours au bloc défensif bayonnais.

Manque de précisions

Malgré tout, il y a pas mal d'imprécisions et de déchets techniques. Et les Bayonnais essaient de profiter d'un temps fort de leur part notamment sous l'impulsion de Famery. Bayonne insiste et sur un centre de Lalanne, Pinau échoue du minimum (65e). Face à de bien pâles Cherbourgeois, la formation basque peut y croire. Encore faut-il se montrer efficace devant le but. Mais les Bayonnais vont se faire surprendre. Sur une ouverture de Miranda, Belvito trompe de près Duhour (74e). C'est dur pour les Basques. Ces derniers ne connaissent décidément pas la réussite en voyant le tir de Giron atterrir sur le poteau extérieur (84e).

Mais les Basques sont récompensés de leurs efforts. À la réception d'un coup franc, Giron égalise (89e). On ne peut plus mérité en somme. Dans les arrêts de jeu, Massampu pense avoir marqué mais le but est entaché d'une faute de main. Dommage !

Sud-Ouest (Dimanche 8 Avril) 

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article