Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 23:52

"Nîmes, un match très motivant"

A seulement 21 ans, Luc Matutu dispose déjà d'un CV bien garni et tente aujourd'hui de rebondir à Bayonne, en National. Pour Foot-National, il évoque son parcours, ses ambitions et la fin de saison de l'Aviron. Entretien.

Foot-National.com : De l'INF Clairefontaine à Bayonne, tu as fréquenté plusieurs clubs prestigieux comme le Paris Saint-Germain, le FC Nantes ou encore Villarreal en Espagne. Pourquoi avoir fait le choix de rejoindre l'Aviron l'été dernier?

Luc Matutu : Après une période d'essai au Mans au mois de juillet, nous n'avons pas trouvé d'accord. C'est a ce moment-là que le projet de l'Aviron bayonnais s'est présenté à moi. J'ai senti de suite une réelle volonté de m'engager. Je n'ai donc pas hésité car nous étions deja début août. Et nous considérions le championnat National comme une étape bénéfique pour ma progression.

Aujourd'hui, tu es un élément très important du dispositif d'Alain Pochat avec vingt titularisations à la clé. T'attendais-tu à autant de temps de jeu aussi rapidement et ce malgré ton jeune âge (21 ans)?

Après différentes expériences enrichissantes, je souhaitais reprendre ma progression étape par étape et si possible en France. En arrivant à l'Aviron Bayonnais, le coach Alain Pochat et son adjoint Manu Bafcop m'ont tout de suite accordé leur confiance et je fais en sorte de leur rendre à chaque fois que je joue.

Tu as grandement participé à la dernière victoire en date de ton équipe, le week-end dernier, face au Red Star, en ouvrant le score. Ce succès vous permet de continuer à croire au maintien en National...

Je suis très heureux d'avoir apporté une pierre à l'édifice pour notre projet de maintien en National. Cette victoire nous donne beaucoup de confiance pour la suite. Nous y croyons plus que jamais et le club a toujours eu l'habitude de finir en boulet de canon ses fins de saisons.

Samedi, un déplacement très compliqué vous attend du côté de Nîmes. Penses-tu que l'Aviron a les moyens de ramener quelque chose des Costières?

Actuellement nous sommes dans une bonne dynamique et ce genre de match est très motivant. Nous nous rendons à Nîmes avec l'objectif de ramener quelque chose.

Enfin, au regard de la très belle saison que tu es en train d'effectuer, n'as-tu pas des envies de Ligue 2 pour la saison prochaine ?

Evidemment, l'envie de tout footballeur est d'évoluer au meilleur niveau possible. Mais notre objectif avec mon agent est de pogresser étape par étape en évitant de me brûler les ailes.

Alexandre Chochois - Foot-National

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 19:21

Après le match nul à Niort le week-end dernier, Nîmes Olympique aura l'occasion samedi devant son public des Costières, de conforter sa place sur le podium du championnat de National. Avec 46 points, les nîmois sont 3ème à 4 longueurs du leader Niort, et à 2 points du GFCO Ajaccio (vainqueur de Montpellier en 1/4 de finale de la coupe de France). Thierry FROGER et ses joueurs auront profité de cette semaine pour récupérer après l'intensité des 15 derniers jours.

Côté Bayonne (19ème et relégable) c'est toujours l'espoir de continuer à croire au maintien en national depuis la victoire à domicile lors du dernier match face au Red Star (2-1). Avec 25 points,  toutes les rencontres des "Ciel et blanc" seront des matches de la dernière chance. Le défenseur de l'aviron, Luc MATUTU, estime que son équipe est sur une bonne dynamique et que ce genre de match est très motivant. Son équipe se rendra à Nîmes avec l'objectif de ramener quelque chose. Méfiance donc pour les crocos !!

Invaincu depuis 6 rencontres, Nîmes Olympique ne gagne pas pour autant. Afin de relancer la "machine" pour le sprint final, les crocos devront impérativement s'imposer aux Costières samedi, afin de retrouver les trois points si précieux de la victoire et ainsi conforter sa place sur le podium signe d'accession en ligue 2. Au match aller, Nîmes s'était incliné sur le stade Didier DESCHAMPS (2-1), buts de Chort et Famery pour Bayonne (67' et 73'), Seydou KONÉ (2') pour les crocos. Thierry FROGER dévoilera le groupe des 16 joueurs retenus pour la rencontre demain en milieu de journée. L'examen passé hier après-midi par Maxime POUNDJÉ a révélé que l'arrière croco souffrait d'une lésion musculaire derrière la cuisse droite qui lui impose quinze jours de soins. Benoît POULAIN, lui aussi, souffre de la cuisse et reste très incertain. En prévision, le coach croco a appelé en renfort le jeune défenseur Jérémy THIERRY.nimesbayonne

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 19:03

----------------------------------

Programme 29ème journée

Vendredi 23 Mars 2012
20:00 Martigues Niort  
20:00 Cherbourg Epinal  
Samedi 24 Mars 2012
14:30 Rouen Quevilly  
18:00 Red Star 93 Orléans  
18:00 Le Poiré sur Vie Colmar  
18:00 Creteil Luzenac  
19:00 Fréjus St Raphaël Beauvais  
20:00 Nimes Bayonne  
20:00 Vannes Ajaccio GFCO  
20:00 Besançon Paris FC

----------------------------

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 19:18

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 13:36

L'Aviron encore en vie

Luc Matutu félicité par Pinau et Chrot après l'ouverture du score.

Un mois après son dernier succès contre Le Poiré, l'Aviron Bayonnais a renoué avec la victoire samedi contre le Red Star (2-1).

Ce n'était certainement pas le match de la dernière chance pour l'Aviron Bayonnais samedi soir mais une défaite contre le Red Star, lui aussi concerné par la lutte au maintien, aurait compliqué un peu plus la tâche des joueurs Basques, si ce n'est la rendre quasiment impossible.

La pression du résultat n'a pas inhibé les coéquipiers de Manu Degoul en début de rencontre. Très rapidement, l'Aviron va se porter devant au score sur un coup franc magistral de Luc Matutu de près de quarante mètres : le ballon s'envole dans les airs, porté par le vent, rebondit dans la surface au beau milieu des joueurs et termine sa course dans le petit filet de Jean-Christophe Bouet (6e, 1-0).

Oukidja tranquille

L'ex-gardien Bayonnais espérait sans doute une meilleure entame pour son retour à Deschamps. Une fois n'est pas coutume, les Bayonnais vont faire la course en tête et cela va plutôt bien leur réussir. Ils maîtrisent les débats au cours du premier acte mais sans parvenir toutefois à se mettre à l'abri d'un retour audonnien. Jonathan Famery, sur son aile droite, se montre le plus dangereux offensivement côté basque : un premier centre tendu est dégagé in extremis par Dembele devant Steve Pinau et Gauthier Diafutua (13e), un second est capté à ras de terre par Bouet (42e). Et Steve Pinau, sur une belle frappe de 25 mètres, est à deux doigts de doubler la mise, Bouet étant battu sur le coup (27e). Dans ses buts, Alexandre Oukidja n'a aucun arrêt à effectuer et passe une première période relativement tranquille.

Mais six minutes après le retour des vestiaires, l'Aviron va prendre un contre fulgurant signé Beziouen à la passe décisive et Gagnier à la conclusion (51e, 1-1). Tout est à refaire ! Une véritable douche froide qui paralyse pendant quelques longues minutes le onze bayonnais. Kevin Tunani est presque le seul à surnager pendant cette période, Alain Pochat changeant également ses batteries avec les entrées en jeu de Steven Giron et Teddy Audinet.

Et Oukidja fait le métier dans les buts basques. Le prêt lillois sort deux parades qui permettent à ses coéquipiers de conserver la tête hors de l'eau : une première sur sa gauche sur une tentative de Ribareida (75e), la seconde sur un pointu de Cerielo (82e).

Réussir à l'extérieur.

Si l'Aviron doit s'en sortir, il le devra à son collectif et aux vertus qui en découlent. La faute commise sur Audinet dans la surface, après un excellent service de Famery, permet à Pinau de transformer le penalty victorieux à dix minutes du terme (80e, 2-1). Un penalty synonyme de trois points, d'un retour à sept points de son adversaire du soir (avec un match en moins) et d'un goal-average particulier positif.

Avec les quatre descentes, Cherbourg, pourtant douzième et auteur d'un excellent résultat au Paris FC, est loin d'être tiré d'affaire. L'Aviron se déplace à Nîmes en fin de semaine, revigoré par ses trois points. Cette victoire permet aux Bayonnais de sortir de la zone rouge dans les matchs à domicile. Il faut maintenant confirmer à l'extérieur.

Jakes Debounco - Sud Ouest (Lundi 19 mars 2012)

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 13:57

Il n'y aura pas grand chose à retenir de ce déplacement en terre basque. Cueillis à froid dès les premières minutes, les Audoniens sont passés à côté de leur première mi-temps. Leur réaction après la pause n'aura pas suffi et c'est finalement sur un pénalty généreux qu'ils s'inclinent. La lutte pour le maintien sera rude jusqu'au bout.
Une mi-temps manquée

Les Vert et Blanc avaient l'occasion d'éliminer presque définitivement Bayonne de la course au maintien. Il fallait pour cela rompre avec la fâcheuse habitude de relancer des adversaires en difficulté. Toujours sans Malfleury (suspendu), les Audoniens se présentaient en 4-4-2 avec Beziouen et Doumbia excentrés sur les côtés au milieu de terrain. Sur un terrain difficile et malgré le soutien d'une grosse vingtaine de supporters ayant effectué le déplacement, le début de match était compliqué. Sur un coup-franc lointain (trente-cinq mètres) et a priori anodin, Matutu enroulait son ballon du gauche. La balle filait devant tout le monde sans que personne ne la détourne et trompait Bouet, surpris sur le coup (1-0, 5e). Bayonne jouait sur ses forces, avec un Famery très remuant et dangereux sur ces centres (13e, 41e) et des joueurs très perforants dans l'axe et prenant leur chance de loin à l'image de Pinau (28e) ou Diafutua (32e). La réaction audonienne était plus que timide et se résumait quasiment exclusivement à cette tête trop enlevée de Dembélé sur un bon centre de Cerielo (33e).
Une issue cruelle
Au retour des vestiaires, le visage du Red Star changeait. Sur la première action offensive construite des Audoniens, Cerielo servait Beziouen à une touche de balle. Le numéro 10 accélérait et délivrait un centre au deuxième poteau, le timing et la tête piquée de Gagnier faisait le reste et offrait l'égalisation à l'Etoile Rouge (1-1, 52e). Le match s'équilibrait alors Tunani (64e) offrait un aperçu de sa puissance de frappe avant que Beziouen montre toute l'étendue de son talent sur un enchaînement crochet-frappe qui manquait de faire mouche (70e) et que Ribadeira n'oblige Oukidja à un bel arrêt sur coup franc (74e). Ces opportunités manquées allaient se payer cher puisque dans la foulée Audinet s'effondrait au contact de Dembélé. L'arbitre signalait généreusement le point de pénalty et Pinau transformait sereinement (2-1, 80e). Le baroud d'honneur du Red, symbolisé par cette belle combinaison entre Beziouen et Cerielo (82e), n'y changeait rien. L'Etoile Rouge a grillé un joker. Il lui reste désormais dix matches pour écrire son avenir en National.

François Xavier Valentin - Site Officiel Red Star


Bayonne : Oukidja - Matutu, Touré, Degoul (c), Chort - Elissalde, Tunani, Famery (Lalanne, 89e), Pinau  - Sanz (Giron, 56e), Diafutua (Audinet, 66e)
Red Star : Bouet - Cerielo, Dembélé, Allegro, Kébé – Dieye (Ouarguini, 81e), Lopez-Peralta (Ribadeira, 63e), Doumbia, Beziouen - Gagnier, Sabin (Touati, 67e)
Buts : Matutu (5e) et Pinau (80e, sp) pour Bayonne, Gagnier (52e) pour le Red Star
Avertissements : Touré (83e) pour Bayonne, Lopez-Peralta (51e), Gagnier (72e) pour le Red Star

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 14:50

L'Aviron veut lancer le sprint

Gauthier Diafutua, atout offensif de l'Aviron Bayonnais.

Double buteur lors de la victoire au match aller, l'attaquant bayonnais Gauthier Diafutua veut récidiver ce soir.

Rouen va-t-il marquer un tournant dans la saison si particulière de l'Aviron Bayonnais ? Après les trois dernières désillusions subies à domicile (défaites contre Luzenac et Orléans et le match nul concédé dans le temps additionnel à Fréjus), les joueurs bayonnais ont bien réagi à Rouen en ramenant un bon point (0-0). Un seul point, serait-on tenté de dire. « On nous refuse un penalty flagrant », explique Gauthier Diafutua, gestes à l'appui en désignant un défenseur stoppant une de ses frappes avec les mains, « on nous refuse un but que je marque pour une soi-disant faute au préalable de Steve sur le gardien et deux de mes frappes frôlent les montants rouennais. Non, vraiment, ce match nous reste un peu en travers de la gorge ! » Le meilleur buteur du club, avec quatre réalisations, ne veut pas croire à la descente de l'Aviron : « C'est sûr qu'on n'a pas pris les points qu'on devait prendre ces derniers temps mais on a aussi la chance que juste devant nous, ça n'avance pas très vite non plus », ajoute l'attaquant basque qui a posé ses valises sur la Côte basque en juillet dernier après un parcours plutôt atypique.

Avec Ben Arfa et Martin

« J'ai débuté au Plessis-Robinson avant d'intégrer Montrouge, puis le centre de formation de Brétigny-sur-Orge », indique Gauthier. Des débuts en région parisienne qui lui font croiser la route, entre autres, d'Hatem Ben Arfa et Marvin Martin. Et à 17 ans, c'est Watford, en D2 anglaise qui vient le chercher et lui fait signer son premier contrat pro de trois ans : « J'ai commencé avec les moins de 18 ans, mais comme il y a eu quelques blessés en seniors, j'ai intégré le groupe de la première. Il y avait deux joueurs français déjà dans le club à l'époque, Pierre Issa et Frédéric Brando », se rappelle Gauthier. Malheureusement, l'aventure en Angleterre ne dure que deux ans et demi, Watford accédant en Primer League avec un recrutement renforcé. Une saison prêté à Cherbourg avec un premier match contre l'Aviron Bayonnais lors de la saison 2005-2006 en National, quatre ans passés en Belgique, international congolais avec trois sélections sous les ordres de Claude Leroy et un an de chômage, mais des entraînements réguliers avec le club d'Hoffenheim en Allemagne « avec mon pote Demba Ba qui cartonne aujourd'hui », l'attaquant basque concède être en deçà de ses objectifs fixés en début de saison : « Je ne peux pas être content de mon rendement, notamment au niveau des buts marqués », regrette-t-il, « mais j'espère toujours atteindre cette barre des deux chiffres. » S'il y parvient, l'Aviron ne sera plus très loin du maintien. « Le maintien va se jouer au mental », ajoute Gauthier, « on sait qu'on doit encore rencontrer des concurrents directs. » A commencer ce soir par le Red Star qui reste un bon souvenir pour le buteur qui avait claqué à deux reprises au match aller et offert leur première victoire aux Bayonnais en championnat.

Jakes Debounco - Sud Ouest (Samedi 17 mars 2012)

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 10:39

L’indécision règne en maître dans ce championnat. Les matches en retard des uns bouleversent le classement des autres, tandis que les équipes de tête n’assument pas toujours leur rôle et relancent des clubs qu’on pensait décrochés. Des circonstances qui permettent au dix-neuvième, Bayonne, de toujours croire au maintien, mais qui obligent le Red Star, treizième, à surveiller ses rétroviseurs. La confrontation entre les deux clubs est donc déjà décisive. Présentation.
Les enjeux du match

Alors que l’infirmerie se vide, les Audoniens devront toujours composer sans leur meilleur buteur Geoffrey Malfleury qui purgera son second match de suspension. Une absence de poids qui pourrait être compensé par les éventuels retours de Touati et Doumbia (remis de blessure) et la bonne forme de Sabin (buteur la semaine dernière) et Gagnier (un pénalty provoqué contre Niort). Après leur revers à domicile contre Niort, les Audoniens doivent rebondir et récupérer les points perdus à domicile. Cette exigence est d’autant plus forte contre un adversaire direct pour le maintien.
L’adversaire
Bayonne va un peu mieux en 2012. Les Basques présentent un bilan parfaitement équilibré à domicile (2V, 1N, 2D) et ont été capables d’accrocher certaines grosses écuries (nul à Rouen, victoire contre Ajaccio). Des résultats encourageants même s’ils n’ont pris que deux points lors des cinq dernières journées et qu’ils n’ont plus gagné depuis trois matches au stade Didier-Deschamps. Avec huit points de moins que le premier relégable, un match en retard et la plupart de ses concurrents restant à affronter, les Bayonnais peuvent toujours croire au maintien. Ils devront faire sans Alain Pochat puisque l’entraîneur basque est suspendu pour encore quelques mois après son exclusion contre Niort.
La confrontation marquante
Dans l'histoire quasi-centenaire des deux clubs (le Red Star a largement dépassé le cap du siècle tandis que l'Aviron Bayonnais FC, fondé en 1930 s'en rapproche), les deux équipes ne se sont jamais rencontrées en championnat mis à part au match aller ! Un mauvais souvenir pour les Audoniens qui avaient permis aux Basques d’empocher leur première victoire en championnat et ce qui reste toujours leur seul succès à l’extérieur cette saison ! Steve Marlet avait inscrit le seul but de l’Etoile Rouge.
Le chiffre de la rencontre : 6
Bayonne tentera ce soir de décrocher sa sixième victoire de la saison, le Red Star de son côté voudra aller chercher un sixième succès en déplacement. Six places séparent les deux équipes au classement, un écart que Bayonne voudra réduire pour s’éviter un sixième match sans victoire.

Le retour de Jean Christophe Bouet à Bayonne

Les spectateurs du stade Didier Deschamps reconnaîtront vraisemblablement un visage familier dans les buts du Red Star ce soir. Celui de JC Bouet, souvenez-vous ... l'emblématique gardien bayonnais qui a connu les belles heures du club. Il avait quitté les bords de Nive à l'issue de la saison 2008/2009, pour rejoindre la région parisienne pour raison professionnelle. Après avoir évolué sous les couleurs de Villemomble en CFA pendant 2 saisons, il garde cette année les buts du promu mais néanmoins légendaire club du Red Star. Absent au match aller à cause d'une blessure au dos récurrente (opération d'une double hernie discale) qui l'avait éloigné des terrains pendant plusieurs mois, JC Bouet retrouvera "son" stade fétiche Didier Deschamps. Séquence nostalgie pour le local de l'étape.

Le groupe du Red Star

Vincent Doukantie a convoqué seize joueurs pour le déplacement à Bayonne samedi.
Gardien : Bouet
Défenseurs : Abadie, Allegro, Cerielo, Clément, Dembélé, Kébé
Milieux : Dieye, Touati, Ribadeira, Lopez-Peralta, Beziouen
Attaquants : Sabin, Gagnier, Ouarguini, Doumbia
Absents : Abissonono, Marlet, Sall (reprise), Fardin (élongation), Allain (fracture nez), Gorgelin, Cé Ougna, Guyon, Berthomier, Ben Braham (choix du coach).

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 10:29

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 18:19

---------------------------

Le programme

 

Vendredi 16 mars
19h00

Quevilly - Fréjus-Saint Raphaël
20h00
Paris FC - Cherbourg
Niort - Nîmes
Colmar - Créteil
Niort - Nîmes
Beauvais - Vannes

Samedi 17 mars
16h00
GFCO Ajaccio - Le Poiré sur Vie
18h00
Luzenac - Besançon
18h30
Epinal - Martigues
19h00
Bayonne - Red Star

Dimanche 18 mars
15h00
Orléans - Rouen

--------------------------

 

 

 

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article