Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

18 janvier 2009 7 18 /01 /janvier /2009 21:11
Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
16 janvier 2009 5 16 /01 /janvier /2009 23:17


Insuffler un nouvel élan

L'Aviron attaque demain soir la phase retour. Un déplacement délicat pour les joueurs Basques qui veulent repartir de l'avant.
L'Aviron Bayonnais repart en campagne demain soir. Avec une fin de matches aller ponctuée par une série négative et deux matches reportés, les Bayonnais attaquent 2 009 sur le terrain de Charléty face au Paris FC, une formation que les joueurs d'Alain Pochat avaient dominée au cours de l'été à Didier Deschamps (2-0).

L'adversaire a changé

Mais l'entraîneur Bayonnais ne se fait pas d'illusions sur leur adversaire du week-end. « Ce n'est plus la même équipe qu'au match aller. Depuis cette défaite, ils ont su tirer leur épingle du jeu en se renforçant notamment sur le plan offensif, domaine dans lequel ils ont un gros potentiel », se méfie Alain Pochat. « Cet hiver, ils ont également recruté défensivement car c'est dans ce secteur qu'ils connaissaient quelques soucis. Le seul point positif pour nous sera peut-être l'absence de leur meilleur buteur, Yenga qui sera suspendu. » L'attaquant Parisien a déjà inscrit la moitié des buts de son équipe (10 buts) et caracole en tête de ce classement avec l'Arlésien Henaini. Mais si les Parisiens possèdent la cinquième attaque du championnat, ils devront faire face à un groupe Basque motivé et qui se défend pas mal dans le secteur défensif (troisième du championnat avec seulement douze buts encaissés depuis le début de la saison).

Un nouvel élan

Reste à savoir dans quelles conditions psychologiques se trouvent les Bayonnais en ce début d'année 2009 marquée par leur élimination en Coupe de France. «J'ai l'impression qu'il y a eu une bonne remise en question, note Alain Pochat, une remobilisation pour bien entamer cette phase retour et un nouvel élan semble animer les joueurs. » En tout cas, il faudra aux Bayonnais retrouver ce qui a fait leur force en début de saison mais également un bon physique car après cet aller-retour vers la capitale, il faudra enchaîner trois réceptions (Cherbourg, Istres et Sète) en une semaine entre le 24 et le 31 janvier prochain. « On va déjà essayer d'obtenir un bon résultat à Paris avant de penser aux autres rencontres, souligne le coach basque. Pour le moment à l'extérieur, on n'est pas trop bien récompensé mais je crois à la réaction du groupe, au potentiel de mes joueurs. Il faut s'appuyer sur ces valeurs pour continuer d'avancer. »

Enlever la pression

Les Bayonnais reviennent au championnat avec un nouvel état d'esprit donc et une volonté évidente de ne pas regarder trop loin. « Je crois qu'à force de dire qu'on visait le maintien, les joueurs se sont mis une pression supplémentaire en se focalisant uniquement sur cet objectif. C'était presque devenu l'unique discours alors qu'on en est même pas à la fin des matches aller et que le championnat est loin d'être joué. On va essayer d'avancer pas à pas en se basant sur les trucs intéressants qu'on a réussi à faire dans la première partie de saison, tout en améliorant le secteur offensif. »

Sud-Ouest (Vendredi 16 Janvier)

Jakes Debounco
-----------------------------------------------------------------

Le match
Stade Charléty, samedi à 17h00

Paris FC (7e, 25 points) - Bayonne (15e, 19 points)

Arbitre : Mr Toussaint

Le groupe : Bouet, Bernet, Lestage, Degoul, Estrade, Roland, Amieux, Pérali, El Hajjam, Elissalt, Diop, Seidou, Heckly. Camiade, Giron, Buyoyo, Sarraberre.

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 19:50

Après un week-end marqué par une avalanche de reports des matchs compte tenu des conditions climatiques difficiles (seule la rencontre Cherbourg – Cannes a pu avoir lieu et s’est terminée par une victoire à l’extérieur des joueurs de la Côte d’Azur 1 à 0), le championnat reprend normalement ses droits le week-end prochain. Les Bayonnais prendront la direction de la capitale et tenteront de repartir du bon pied après les multiples péripéties du début d’année 2009. Toujours 15ème au classement avec désormais 2 matchs en retard, les Ciel et Blanc doivent malgré tout, enrayer cette spirale de 6 matchs sans la moindre victoire. Face à cette même équipe du Paris FC, les Bayonnais avaient rendu une copie quasiment parfaite lors de la 2ème journée de championnat en s’imposant sur le score de 2 à 0. Le jeu de mouvement, les enchaînements, la force collective de l’Aviron en résumé, s’était exprimée pleinement. Même si beaucoup de choses ont changé de part et d’autre, les Ciel et Blanc connaissent la recette qui marche et seraient bien inspirés de se rappeler aux bons souvenirs du début de saison samedi prochain dans la magnifique enceinte du Stade Charlety.

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
10 janvier 2009 6 10 /01 /janvier /2009 12:44


J. Poueys et R. Choplin ne porteront plus le maillot ciel et blanc

L'Aviron Bayonnais Football va finir par maudire les dieux du ciel. La pluie l'avait déjà contraint à reporter son match du 6 décembre face à Cherbourg (il se disputera finalement le 24 janvier). Hier, l'arrêté municipal pris par la ville, qui interdit tout accès aux aires de jeu pendant ce week-end glacial, l'oblige à différer la réception du leader Istres (1). Une décision qui contraint les Bayonnais à évoluer en semaine, le calendrier étant rempli jusqu'à la fin de la saison. « Dans ces cas-là, mieux vaut recevoir » se consolait le technicien bayonnais hier soir. Le dégel actuel se révèle être le principal ennemi des pelouses. « Il fait trop froid pour que le terrain revienne rapidement, note Alain Pochat, en jouant dessus ce week-end (le match de CFA 2 face à Trélissac est également reporté), on aurait bousillé la pelouse ». Le stade Didier Deschamps, occupé par l'Aviron mais aussi par les Croisés, n'avait pas besoin de ça tandis que se repose la question d'une enceinte propre à une formation qui évolue au troisième échelon du football national.

Cette semaine de reprise a également été marquée par l'officialisation des départs de deux joueurs. Romain Choplin (21 ans), le milieu offensif arrivé du centre de formation du Mans en 2007 et Julien Poueys (29 ans), l'attaquant axial, ne porteront plus le maillot ciel et blanc. « On s'est mis d'accord pour se séparer en bons termes » explique l'entraîneur bayonnais. Choplin était pourtant un joueur majeur du onze de Pochat : titulaire à 11 reprises, remplaçant 4 fois, il a inscrit deux buts et est le 6ème joueur le plus utilisé par le staff bayonnais. Poueys, en réussite avec Anglet en 2007 (14 buts) semblait marquer le pas cette année (1 but, décisif face à Rodez). Les deux joueurs sont à la recherche de clubs pour la fin de la saison.

Sud-Ouest (Samedi 10 Janvier)

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
9 janvier 2009 5 09 /01 /janvier /2009 10:33

REPORTE
 Le match est reporté à une date ultérieure.

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
28 décembre 2008 7 28 /12 /décembre /2008 20:00
     img386/3421/ffflfahu9.pngFootball - National - Ligue 2 - Résultatsimg386/3421/ffflfahu9.png

Depuis l'entame du championnat au début du mois d'août, 364 buts ont été inscrits lors des 175 rencontres disputées soit une moyenne générale de 2.08 buts par match. Après 18 journées et avant la reprise programmée les vendredi 9 et samedi 10 janvier, retrouvez dans ce bilan chiffré toutes les statistiques sur vos équipes préférées.

Bilan général

Total de buts marqués
364
Plus grand nombre de buts marqués sur une journée
31 (7ème journée)
Moins grand nombre de buts marqués sur une journée
11 (16ème journée, Cannes-Croix-de-Savoie reporté)
Moyenne de buts par match
2.08
Meilleure attaque
Istres (29 buts, 1.71 par match)
Moins bonne attaque
Bayonne (9 buts, 0.53 par match)
Meilleure défense
Istres (9 buts encaissés, 0.53 par match)
Moins bonne défense
Libourne-Saint-Seurin (28 buts encaissés, 1.56 par match)
Meilleur différence de buts générale
+20 pour Istres
Moins bonne différence de buts générale
-16 pour l'Entente SSG
Meilleurs buteurs
10 buts : Eyemen Henaini (Arles, 0.59 ) et  Yannick Yenga (Paris FC, 0.67 par match)
Série de victoires
5 pour Arles
Série de matches nuls
8 pour Cherbourg
Série de défaites
7 pour l'Entente SSG
Série de matches sans défaites
17 pour Istres
Plus grand nombre de cartons jaunes reçu
48 pour Cassis-Carnoux (2.67 par match)
Moins grand nombre de cartons jaunes reçu
24 pour Gueugnon et Rodez (1.33 et 1.41 par match)
Plus grand nombre de cartons rouges reçu
8 pour Libourne-Saint-Seurin (0.47 par match)
Moins grand nombre de cartons rouges reçu
0 pour Cherbourg et Sète
Affuence totale (158 matches joués)
272173 spectateurs
Affluence moyenne par match
1555 spectateurs
Meilleure affluence sur un match
11825 spectateurs au stade de l'Epopée lors de Calais-Laval (9ème journée)
Meilleure affluence moyenne
4886 spectateurs au stade Francis Le Basser de Laval (8 matches joués)

------------------------------------------------------------------------------
Bilan à domicile

Equipe la plus performante
Istres (22 points, 6 victoires, 4 nuls)
Equipe la moins performante
Entente SSG (2 pts, 2 nuls et 7 défaites)
Meilleure attaque
Istres (19 buts marqués, 1.9 par match)
Moins bonne attaque
Entente SSG (3 buts marqués, 0.33 par match)
Meilleure défense
Bayonne (3 buts encaissés, 0.43 par match)
Moins bonne défense
Entente SSG (15 buts encaissés, 1.67 match)
 

Bilan à l'extérieur

Equipe la plus performante
Arles et Laval (18 points, 6 victoires,  2 défaites et 5 victoires, 3 nuls et 2 défaites)
Equipe la moins performante
Libourne-Saint-Seurin (1 pt, 1 nul et 7 défaites)
Meilleure attaque
Arles et Laval (14 buts marqués, 1.75 et 1.4 par match)
Moins bonne attaque
Bayonne et Niort (4 buts marqués, 0.4 et 0.5 but par match)
Meilleure défense
Istres (2 buts encaissés, 0.29 par match)
Moins bonne défense
Libourne-Saint-Seurin (17 buts encaissés, 2.13 match)
                          ------------------------------------------------------------------------------ 

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
28 décembre 2008 7 28 /12 /décembre /2008 06:37

Istres vire en tête

A l'heure de la trêve des "confiseurs" et des bilans, deux élèves se sont particulièrement illustrés lors des 18 premières journées : Istres (photo Claude Dielna) et Laval, qui viennent d'ailleurs de se neutraliser (1-1) le week-end dernier au stade Parsemain. Le leader provençal et son dauphin mayennais se livrent depuis le début du championnat un mano à mano qui laisse à penser qu'ils possèdent toutes les cartes en mains pour retrouver la L2 en août 2009.


Onzième la saison dernière, le FC Istres n'avait pu réussir l'objectif de remonter immédiatement en L2. Après avoir changé de staff technique à l'intersaison avec l'arrivée de l'ancien entraîneur de Marseille, Monaco et Sedan, Henri Stambouli, au poste de directeur sportif et la promotion de Nicolas Usaï, ancien joueur istréen et entraîneur de la réserve, sur le banc de l'équipe première, les dirigeants Provençaux se sont aussi montrés judicieux sur le marché des transferts en récupérant des joueurs aguerris aux joutes du National comme le buteur Cyril Arbaud ou le gardien Mickaël Ménétrier. 


Après une entame de saison sur les chapeaux de roue avec trois victoires en quatre matches, les Provençaux n'ont cessé de progresser et de prendre confiance en leurs possibilités. Leaders indiscutés depuis la onzième journée, les coéquipiers de Simon Feindouno, l'un des talents de cette formation istréenne, affichent un bilan tout bonnement exceptionnel avec 11 victoires et six nuls en 17 matches et la meilleure attaque et la meilleure défense. Mais les "Violets" savent que la route est encore longue, comme en témoignent leurs deux derniers résulat nuls, et qu'il faudra réaliser une deuxième partie de saison du même accabit pour retrouver l'échelon supérieur.


Un objectif que poursuit depuis maintenant trois saisons le Stade Lavallois qui pointe à trois longueurs de l'équipe des Bouches-du-Rhône avec un match en plus. Après deux derniers exercices où ils ont manqué l'accession sur le fil (4èmes et 5èmes), les joueurs de Philippe Hinschberger se sont placés dans les meilleures dispositions en ne chutant que deux fois depuis le début de saison. Bien conscients que seule la régularité prime dans ce championnat serré, l'expérience engrangée de leurs échecs passés et la qualité de leur effectif devraient leur permettre de connaître enfin une issue heureuse.


Derrière ces deux cadors, la lutte pour la montée reste serrée et surtout indécise. Auteur d'un bon début de saison, l'ambitieuse équipe arlésienne affiche un visage encore plus conquérant depuis l'arrivée de ses quatre dernières recrues : les attaquants Benjamin Psaume et Tagro Baléguhé, le gardien Jessy Moulin et le milieu de terrain Samy Houri. Troisièmes du classement, les Arlésiens possèdent de plus dans leur rang l'un des deux co-leaders du classement des buteurs Eyemen Henaini (10 buts). Un atout qui peut s'avérer décisif pour débloquer certaines rencontres disputées.


Le promu Cassis-Carnoux (4ème), l'équipe sétoise (5ème) totalement remaniée cet été et la jeune formation de Louhans-Cuiseaux (6ème) font aussi partie des bonnes surprises de cette première partie de saison. Si l'ambition première de ces trois équipes était avant tout le maintien, chaucune se fera un malin plaisir à jouer les troubles fêtes jusqu'au bout. Seule ombre au tableau, Cassis-Carnoux, Sète et Louhans-Cuiseaux, sanctionnés par la DNCG, risquent respectivement de se voir retirer six et quatre points au classement. Les clubs ont fait appel mais la donne serait évidemment quelque peu modifiée si le verdict se voyait confirmé. 


Après ce premier groupe, trois autres formations semblent en mesure de venir titiller les équipes de tête à la faveur d'une superbe seconde partie de saison. Le Paris FC, 7ème, possède un groupe de qualité et aussi un buteur en la personne de Yannick Yenga (10 buts). Avec deux matches en retard, la formation parisienne, éliminée de la Coupe de France, devra bien négocier le mois de janvier pour espérer voir plus haut.


Beauvais (8ème), très mal parti, a rétabli la situation grâce à une série de quatre victoires consécutives. Une autre série positive et un fléchissement des équipes de tête seront bien sûr indispensables à la réussite d'un retour spectaculaire mais les Picards ont des arguments. Ils peuvent aussi espérer assister au réveil de leur goléador Kassi Ouédraogo, bloqué à seulement deux unités alors qu'il avait frappé à 18 reprises la saison dernière.


Enfin Créteil, qui a atteint les 8èmes de finale de la Coupe de la Ligue en éliminant Nantes (L1) notamment et qui retrouvera Evry (DH) début janvier en 32ème de finale de la Coupe de France, est l'une des équipes les plus solides du championnat. Seul bémol avec douze matches nuls concédés en 17 matches, les Cristoliens ont fait du sur place. Pointant à 13 points du troisième avec un match en retard, les Franciliens sont encore loin d'atteindre leur objectif mais s'ils parvenaient à transformer ses résultats nuls en victoires leur situation pourrait évoluer favorablement.


Dans le bas de tableau la lutte pour le maintien sera tout autant disputée que celle pour les places d'honneur. Au rayon des déceptions, les trois clubs relégués de L2 : Gueugnon (16ème), Niort (18ème) et Libourne-Saint-Seurin (19ème) reçoivent la palme. Avec des effectifs largement remaniés, l'adaptation au National s'est avérée plus délicate que prévue. Quelques renforts de poids durant la têve hivernale et une prise de conscience collective de l'urgence de la situation sont donc attendus par les supporters qui espèrent voir leurs protégés afficher un autre visage en janvier.


La lanterne rouge l'Entente SSG avec ses sept défaites consécutives dès le début du championnat fait aussi partie des candidates malheureuses pour la descente. Les hommes de Kamel Djabour ont déjà montré des ressources morales au-dessus de la moyenne et indispensables mais ils vont devoir gagner en efficacité pour espérer repartir en National la saison prochaine. Une issue fatale dont Cannes (12ème), Calais (13ème), Bayonne (19ème), Rodez (17ème) sont encore loin d'être à l'abri. D'ici là tous les acteurs du National vont profiter de quelques jours de repos mérités avant de reprendre le chemin de l'entraînement en 2009.

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
22 décembre 2008 1 22 /12 /décembre /2008 20:00

L’Aviron cède du terrain

L'Aviron s'incline sur la Croisette contre un rival direct au maintien (1-0) mais compte encore deux points d'avance sur Rodez, le premier relégable.
La réaction. L'Aviron vient de terminer sa série de cinq matches consécutifs à l'extérieur, toutes compétitions confondues. La dernière réception remonte ainsi au 8 novembre dernier.Samedi soir, les Bayonnais ont surtout souffert en première période, comme le souligne Simon Elissalt : « On a surtout subi sur les impacts physiques. Même si on était bien en place, on s'est fait bouger et on a quasiment passé notre temps à défendre. On a quand même rectifié le tir en seconde période mais alors qu'on était mieux, on encaisse le but. » Un but inscrit contre son camp par Marc Estrade et qui empêche l'Aviron de revenir avec un point. « On est forcément très déçu, ajoute le milieu de terrain, car je pense qu'on méritait au moins le partage des points. Il va falloir qu'on se ressource pour le début 2009 qui s'annonce difficile. »

La tête du classement

Le choc au sommet entre les deux premiers s'est soldé sur un partage des points et une égalisation Lavalloise à Istres dans les ultimes instants (1-1). Les Provençaux (39 points, un match en moins) comptent toujours trois points d'avance sur leur dauphin. Derrière, Arles (34 pts), vainqueur de Pacy, prend quelques distances avec le duo Sète-Cassis (31 pts). Louhans, largement défait au Paris FC (3-0) lâche prise (26 pts).

La zone de relégation

Sannois a explosé à Créteil (4-1) et retrouve la dernière place du National (13 pts) puisque Libourne, qui n'avait plus gagné en championnat depuis le 4 octobre, a battu Cherbourg (2-0). Niort rechute à domicile contre Cassis (2-1) et reste bien englué dans la zone rouge (15 pts) comme Rodez (17 pts) qui ramène un bon nul de Sète (1-1). Juste au dessus, la position de Gueugnon (18 pts), est à peine moins enviable que celles de Bayonne et Cherbourg (19 pts) ou celles de Calais et Cannes (20 pts), Créteil (21 pts) mais également Croix-de-Savoie et Pacy (22 pts).

Le prochain match

L'Aviron Bayonnais s'attaque à du très lourd en début d'année 2009. Dès le 3 janvier, les joueurs d'Alain Pochat aborderont pour la première fois en trois reprises, les 32e de finale de la Coupe de France en position de légers favoris face au CFA de Vitré. Une semaine plus tard, c'est le leader invaincu en championnat, Istres, qui débarquera à Deschamps. Deux matches en une semaine qui donneront le ton de 2009.

Jakes Debounco

Sud-Ouest (Lundi 22 Décembre)

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
22 décembre 2008 1 22 /12 /décembre /2008 09:14


--------------------------------------------------------

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article
21 décembre 2008 7 21 /12 /décembre /2008 10:51

Cannes : le Père Noël était Basque

Les Cannois voulaient 3 points. Ils les ont eus ! Ou plutôt Bayonne leur en a fait cadeau. Pour une fois qu'ils ont un peu de chance ! Avec ce succès, le quatrième d'affilée à Coubertin (dont un en Coupe), les Azuréens passent du 16e au 12e rang, avec un match en retard, et peuvent souffler un peu pendant les fêtes. Pour la première fois de la saison, Patrice Carteron aligne le même onze de départ deux matches de  suite. Le 4-5-1 de Montpellier avec Boronad en soutien de l'attaquant l'a donc convaincu. Pour la première fois aussi, l'entraîneur, expulsé à Laval, doit suivre la rencontre des tribunes. Pour la première fois enfin, l'équipe n'a plus de marge de manoeuvre sur le premier relégable : Rodez, auteur du nul la veille à Sète, est revenu à hauteur des Cannois (17 points chacun mais un goal-average particulier favorable à Cannes).

Ca commence plutôt pas mal pour les Azuréens, qui cherchent à écarter le jeu. En 20 minutes, ils délivrent sept centres (Bauthéac, Baldé, Marie et Gimenez) mais à chaque fois, Tshibumbu est bien trop seul. Puis plus rien, ou si peu. Juste une accélération de Baldé plein axe, que Boronad prolonge pour Tshibumbu dont le tir du gauche est dévié en corner par Roland (37'). Pour la première fois, la défense Bayonnaise est déstabilisée. Sur la deuxième, Boronad dos au but au premier poteau ne parvient pas à se retourner alors que Bauthéac avait centré du droit cette fois (42'). L'ensemble est cependant bien insuffisant.

Bayonne contre son camp !

A la reprise, rien ne change. Alors Carteron décide de changer. La rentrée de Fouret (61') apporte du soutien à Tshibumbu. Juste après, heureusement que Hiaumet est vigilant sur le coup franc lointain avec rebond de Elissalt (62') ! Cannes, repositionné en 4-4-2, avec Haderbache plus haut, se montre un peu plus dangereux. Et puis, arrive le cadeau du Père Noël Estrade : sur un centre de la droite de Baldé, le gardien Bouet veut tranquillement s'emparer du ballon mais le défenseur le dévie dans son propre camp, alors qu'il n'est pas inquiété (1-0, 72'). Plus personne ne se pose alors la question de savoir comment les Cannois vont marquer : l'Aviron a donné la réponse ! Les Basques confirment qu'ils possèdent la plus mauvaise attaque de National (9 buts), pendant que Cannes s'accroche à son résultat et s'approche d’un 2ème but. En vain. Qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse …

A. Boyer

Nice-Matin (Dimanche 21 Décembre)

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article