Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

12 mai 2008 1 12 /05 /mai /2008 14:04

L'Aviron est à l'heure
img152/3125/4988907zt5.jpg 

Larges vainqueurs hier après-midi (3-0), les Bayonnais ne sont plus qu'à un succès de l'accession en National. Une remontée qui pourrait se fêter dans quinze jours, contre Bordeaux B.

Plus qu'une. En l'emportant largement hier après-midi au stade Didier Deschamps face à une pâle équipe d'Yzeure, l'Aviron Bayonnais sait désormais ce qu'il lui reste à faire pour gagner le droit d'évoluer en National la saison prochaine : avec 4 points d'avance sur Fontenay à 2 journées du terme, les hommes d'Alain Pochat « n'ont plus » qu'une seule victoire à aller chercher, soit au Mans B le week-end prochain, soit contre Bordeaux B dans 15 jours. Une mission largement dans les cordes des ciel et blanc.

Le feu follet Choplin. Entre les 2 équipes en forme de cette fin de saison, nul besoin hier de round d'observation. Hormis une grosse frayeur dès la 2e minute lorsque Soubervie rate sa passe en direction de Lalanne, obligeant Bouet à sortir en catastrophe au pied devant Marchal, le premier quart-d'heure est largement à l'avantage des Bayonnais. Choplin notamment sur son côté gauche offre par 2 fois un ballon de but à ses coéquipiers. Sur le premier, Heckly n'a pas suivi (3e) alors que Lacroix est tout près de tromper Cuissinat de la tête sur le second (10e). Trois minutes plus tard, le premier corner bayonnais botté par Soubervie traverse toute la surface de réparation auvergnate sans qu'un seul joueur ciel et blanc ne coupe la trajectoire. Yzeure subit et s'en remet à la vivacité de Marchal et aux inspirations techniques de Denquin. À la 25e, suite à un superbe travail de Lacroix, Heckly talonne pour Soubervie, excentré côté droit, qui centre instantanément dans la surface. Labarbe, Choplin puis Flegeau mitraillent chacun leur tour Cuissinat, sauvé successivement par une jambe, une poitrine et une tête de ses défenseurs. L'Aviron domine et trouve la faille à la 38e minute : Choplin, encore intenable hier, délivre un ballon en profondeur précis dans les pieds de Labarbe, oublié à l'entrée de la surface. Le buteur bayonnais exécute un plat du pied que Cuissinat ne peut qu'effleurer (1-0, 38e). Une ouverture du score logique suivie 3 minutes plus tard d'un penalty indiscutable sifflé en faveur des Basques, pour une faute de Chavrondier sur Choplin. Mais Cuissinat empêche Soubervie de faire le break (41e).

Exclu pendant le repos. Au retour des vestiaires, les Yzeuriens ne reviennent sur la pelouse qu'à 10 joueurs suite à l'expulsion pendant la pause de Bouchoucha. Un coup dur pour les joueurs de Dupuis qui tentent néanmoins de sortir la tête de l'eau au cours des 15 premières minutes de la deuxième période. Sans parvenir à revenir au score. Au contraire, ce sont les Bayonnais qui plient l'affaire à la 65e minute grâce à Soubervie, bien lancé côté droit, et qui réussit une frappe croisée dans le petit filet opposé de Cuissinat (2-0, 65e). Agacés par certaines décisions arbitrales, les Yzeuriens sortent du match. Bien servi par Poueys, Jérôme Lalanne trouve dans la foulée le poteau de Cuissinat (70e). Pour un tacle sévère sur Bidegain, Dief rentre lui-aussi prématurément aux vestiaires (81e). À 4 minutes du coup de sifflet final, Heckly, décalé côté gauche, sert Poueys sur un plateau aux 6 mètres qui n'a plus qu'à fusiller Cuissinat à bout portant (3-0, 86e). L'Aviron a un pied en National.

Sud-Ouest (Lundi 12 Mai)

 

Partager cet article

Repost0

commentaires