Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

19 mai 2008 1 19 /05 /mai /2008 13:56

Un final sans-faute
img241/2571/5079552qy3.jpg

Les Bayonnais avaient plutôt mal commencé la saison, mais se sont souvenus de la fin du précédent exercice pour terminer en boulet de canon, avec sept victoires acquises en sept matches.

La saison avait démarré sur un couac à Bayonne puisque au départ du championnat, la pelouse du Stade Didier Deschamps n'était pas prête pour accueillir ce championnat de CFA. Du retard à l'allumage donc en coulisses et des Bayonnais empruntés en tout début de championnat.

1) Des débuts poussifs. Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'Aviron Bayonnais a plutôt mal entamé son championnat. De la première réception du Stade Bordelais au stade Kechiloa à Saint-Jean-de-Luz (1-1) en passant par la défaite contre le voisin Anglet (la première en championnat depuis quelques années), l'Aviron connaît des débuts poussifs et compte alors neuf points de retard sur le leader Anglet. Pas une seule victoire donc sur les cinq premières rencontres, des attaquants et buteurs en berne (seulement deux buts inscrits), il faut attendre le 15 septembre pour enfin voir le premier succès des joueurs d'Alain Pochat contre Poissy. Les Bayonnais enchaînent en suivant sur trois succès de rang (Poissy, à Sainte-Geneviève-des-Bois et Moulins) et signent leur entrée en Coupe de France par un large succès à Caudrot (5-0).

2) L'Aviron refait du surplace. L'embellie est de courte durée et l'Aviron s'écroule à Fontenay (3-0) malgré son meilleur match depuis le début de la saison. S'ensuit l'élimination contre le voisin Anglet lors du 5e tour de Coupe de France et deux nouveaux matches nuls contre des équipes qui joueront le bas de tableau toute la saison (Nantes B et Aurillac). L'efficacité offensive fait toujours défaut (sept buts inscrits en onze matches), les Bayonnais balbutient leur football et pointent toujours à sept longueurs du leader Fontenay au soir de la 11e journée à la mi-novembre.

3) Bayonne retrouve des couleurs. La fin des matches aller, tout du moins les six dernières rencontres, laisse présager une seconde partie de saison plus intéressante. Tout n'est pas parfait mais l'Aviron ne concède qu'une seule défaite (à Yzeure dans les arrêts de jeu). Les attaquants ne trouvent toujours pas le chemin des filets et les Basques se maintiennent à flots grâce aux réalisations importantes de Marc Estrade, Philippe Lalanne, Anthony Soubervie et Rémi Lacroix. Le 19 janvier dernier, l'Aviron conclut sa phase aller par un succès prometteur face à la réserve du Mans (3-1, Julien Poueys y inscrit son second doublé de la saison). C'est la première fois que Bayonne marque trois buts au cours de la même rencontre. Le club de Manu Mérin est revenu à trois petits points des Genêts d'Anglet qui mènent la troupe des clubs amateurs à la fin de la phase aller.

4) Début de la phase retour. L'Aviron se remet à patiner comme en tout début de saison. L'Aviron perd des points bêtement en fin de rencontre (contre Paris SG, Stade Bordelais, Moulins et Fontenay) et même si la roue ne semble pas tourner dans le bon sens, les motifs de satisfaction ne manquent pas. Sylvain Heckly, blessé une bonne partie de la phase aller, commence à marquer des buts, Alain Pochat loue les productions et contenus de matches de son équipe et aucune formation amateur ne semble vouloir se détacher dans ce groupe D, contrairement à Rodez l'an dernier. Le déclic va survenir début avril après trois matches infructueux contre Moulins (1-2), Fontenay (1-1) et Nantes B (0-1). L'Aviron compte à ce moment-là cinq points de retard.

5) Une fin en boulet de canon. En avril, ne te découvres pas d'un fil. L'Aviron prend le dicton à contresens et fait feu de tout bois. Physiquement prêts, avec un équilibre retrouvé et un schéma de jeu complètement assimilé, les Bayonnais vont enchaîner sept victoires d'affilée jusqu'à celle obtenue samedi soir dans la Sarthe. Aurillac, les Sables d'Olonne, Châtellerault, Moissy, la réserve du PSG, Yzeure et Le Mans : tout le monde va tomber sous les coups de butoir de Sylvain Heckly et ses co-équipiers. Le buteur Bayonnais est inarrêtable (douze buts sur les treize dernières rencontres), Anthony Soubervie enquille les coups de pieds arrêtés et l'Aviron se découvre un meneur de jeu en la personne de Simon Elissalt. La victoire acquise au Camp des Loges est importante, elle permet aux Bayonnais de prendre seuls les commandes du groupe. Comme par hasard, la semaine suivante, le scénario du match contre Yzeure est favorable. Tout tourne enfin dans le bon sens. L'Aviron vient de marquer vingt buts sur cette série (quasiment une moyenne de trois buts par match) contre vingt-six sur les vingt-six premiers matches !

La remontée en National dans la poche, l'Aviron va pouvoir finir la saison en apothéose avec la réception du leader incontesté, la réserve des Girondins de Bordeaux. Mais la préparation du National est déjà lancée dans tous les esprits.

Sud-Ouest (Lundi 19 Mai)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Baiona 20/05/2008 12:54

Merci à vous d'avoir couvert l'événement et d'accorder à l'Aviron Bayonnais Football la place qu'il mérite dans la presse sportive.

JournalSudOuest 20/05/2008 11:39

Félicitation à l'aviron bayonnais pour sa superbe saison. Bayonne mérite de remonter en National.Pour suivre l'actualité de l'Euro 2008, venez sur le blog de sud ouest http://eurofoot2008.blogsudouest.com

coutinho 19/05/2008 19:08

Sincères félicitations de la part de tous les dirigeants du Mas d'Agenais A.C. (47)C'est un club pour lequel nous sommes très attaché car nous sommes à l'origine de cette montée en puissance.En effet nous avons lutter il y a de nombreuses saisons en PL avec l'équipe première de ABFélicitations encore !!!!