Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

8 décembre 2009 2 08 /12 /décembre /2009 10:33

Repartir sur de bonnes bases

L'Aviron, au moral regonflé par sa victoire samedi à Amiens (1-0) accueille ce soir l'ogre troyen. Un succès pourrait tout relancer.

L'Aviron Bayonnais met son calendrier à jour ce soir. Dans le meilleur des cas, une victoire ce soir permettrait aux joueurs basques de quitter la zone rouge qu'ils ont intégrée depuis un mois maintenant, à la date justement de ce match reporté contre Troyes. Dans le pire des cas, une défaite, la situation de l'Aviron ne serait pas catastrophique puisqu'à la faveur de sa victoire en Picardie samedi soir, l'Aviron s'est remis sur les bons rails avant la fin de l'année 2009.

La force collective retrouvée

Ce qui faisait la force des joueurs bayonnais l'an dernier, c'était aussi leur capacité à faire déjouer leurs hôtes à Deschamps. Une performance face à un candidat déclaré à la Ligue 2 serait du meilleur effet pour des joueurs certainement en proie aux doutes il y a seulement quelques jours. Et justement, la dernière victoire des joueurs d'Alain Pochat sur leur pelouse remonte désormais au 8 septembre contre Plabennec (2-1).

La solidarité retrouvée au cours du dernier déplacement doit conforter les Bayonnais dans leur choix de jeu. Tout a idéalement bien fonctionné à Amiens, de la prise de risque des vingt-cinq mètres de Jérôme Lestage qui n'avait plus marqué de but avec l'équipe Première depuis bien longtemps, de la réussite sur la fin de rencontre autant due à la solidarité de l'ensemble des joueurs Basques qu'au talent de Ximun Duhour sur sa ligne comme du sauvetage in extremis de Jérôme Lalanne. Bref, une roue qui pourrait enfin avoir choisi de tourner dans le bon sens.

Groupe légèrement remanié

Côté Bayonnais, le groupe aligné ce soir ne devrait pas trop changer de celui vainqueur à Amiens samedi soir. Bien entendu, Sébastien Pennacchio, exclu après deux avertissements est suspendu. Rémi Lacroix devrait le remplacer ce soir. L'autre incertitude concernait la présence de Vincent Escude-Candau qui ressentait une douleur derrière la cuisse. Si ce dernier venait à déclarer forfait au dernier moment, le coach bayonnais possède quand même les solutions de rechange tant sur le plan offensif qu'au milieu de terrain. Côté Troyen, le gardien Américain Westberg est incertain comme la présence du régional de l'étape Jérôme Lafourcade dans un groupe comportant six ou sept nationalités différentes !

Un gros adversaire

Les joueurs de l'Aube ont un gros coup à jouer en cas de victoire ce soir sur la Côte Basque. Ils reprendraient ni plus ni moins que les commandes du classement avec 2 points d'avance sur le duo Evian-Créteil et 3 sur Reims. Même un partage des points leur assurerait cette première place mais avec moins de marge de manoeuvre, les quatre premiers de ce classement se retrouvant, dans cette optique, séparés par un seul petit point. Il y a dix ans, Troyes accédait en Ligue 1 et après quelques péripéties, y était encore il y a tout juste deux ans avant de se retrouver en National cette année. La remontée immédiate est bien entendu l'objectif avoué de l'ESTAC.

Jakes Debounco – Sud-Ouest (Mardi 8 Décembre)

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires