Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

3 décembre 2006 7 03 /12 /décembre /2006 12:34

L’Aviron emprunté mais toujours leader

Que retenir de ce match si ce n’est que l’Aviron reste invaincu depuis 6 matchs d’affilée toutes compétitions confondues (la dernière défaite remonte au 30 septembre à Rodez) et que l’Aviron a repris les commandes du groupe C profitant des défaites de Rodez à St Georges (1-0) et du Stade Bordelais à domicile contre Albi (0-1). Telles sont les deux bonnes nouvelles qui sont tombées au coup de sifflet final du match hier soir.

Dans la nuit bayonnaise …

Saluons la performance du portier bayonnais JC Bouet qui fut encore une fois décisif hier soir sur les rares occasions Montluçonnaises mais néanmoins dangereuses et qui  augmente par la même occasion son capital invincibilité qui passe à 570 minutes !!!! Soit 6 matchs consécutifs sans avoir encaissé le moindre but. A l’image de l’équipe, Bouet accomplit un début de saison irréprochable et s’impose en véritable patron sur sa ligne.

Pour le reste, il est évident que ce match-là ne restera pas dans les annales ; d’ailleurs, il s’agit vraisemblablement de la plus faible production bayonnaise à domicile depuis la reprise en août. Le public n’a pas eu de quoi s’enthousiasmer mais des fois, il faut savoir se contenter de peu. A aucun moment, les Ciel et Blanc n’ont été en mesure de prendre le pas sur cette équipe montluçonnaise qui n’avait aucune autre ambition que de repartir avec les 2 points du match nul.

La technique du rester groupir … sur corner

Pochat avait opté une nouvelle fois pour le turn-over faisant souffler certains cadres à l’instar de Jérôme Lalanne et Jérôme Lestage remplaçants. Les Bayonnais dominés au milieu de terrain n’ont jamais réussi à construire leur jeu et les attaquants bayonnais ont été peu en vue ; les occasions bayonnaises se comptent sur les doigts d’une main. Balde a tenté sa chance des 18 mètres mais sa reprise déviée frôle le poteau. En deuxième période, l’occasion la plus nette viendra d’un corner où Marc Estrade étrangement seul à 3 mètres du but manque l’immanquable d’une tête trop piquée.

Quant aux visiteurs, ils ont obligé JC Bouet à effectuer des arrêts de grande classe sur des tirs puissants mais à aucun moment, ils n’ont cherché à l’emporter se satisfaisant du match nul ... pour le plus grand bonheur de l’Aviron qui ne semblait pas dans un grand soir et qui manquait visiblement de fraîcheur physique après tous les efforts fournis ces dernières semaines.

Les échéances qui approchent s’annoncent capitales pour le club et on aura besoin de tout le monde pour arriver jusqu’à la trêve en bonne position. La semaine prochaine, les Bayonnais se déplaceront à Luzenac et devront montrer un autre visage afin de se rassurer avant le 64ème de finale de la Coupe de France le samedi 16 décembre à 19h30 au stade Didier Deschamps

Partager cet article

Repost0

commentaires