Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

17 novembre 2007 6 17 /11 /novembre /2007 13:40

Pas s'enliser face aux Sables

L'Aviron Bayonnais accueille la lanterne rouge demain soir à Didier Deschamps. L'occasion de lancer véritablement sa saison ?

Trois matches. Cela fait trois rencontres de championnat que les Bayonnais ne sont pas parvenus à faire trembler les filets adverses. Il y a eu, certes, deux déplacements effectués à Fontenay (0-3) et Aurillac (0-0) mais aussi une réception, celle de Nantes B (0-0). Et sans efficacité offensive, forcément, on n'avance pas beaucoup. Mais bizarrement et peut-être même heureusement, l'écart avec la tête du groupe D est loin d'être rédhibitoire (sept points). « C'est certain, on ne marque pas beaucoup » s'inquiète Alain Pochat, le coach bayonnais. « Mais on se crée des occasions. À Aurillac, on nous refuse même un but valable. Il y a aussi la baraka des gardiens adverses comme celui de Nantes qui nous a tout sortis. Alors, c'est clair, pour le moment, il n'y a pas ce fameux déclic qui nous permettrait de se retrouver un peu plus haut au classement. » Car si on rajoutait juste deux victoires sur les six matches nuls concédés depuis le début de la saison par les Bayonnais, l'Aviron se retrouverait au pied du podium, à seulement trois longueurs du leader chez qui il s'est incliné.

Mais au lieu de cela, cette carence offensive oblige quasiment l'Aviron à prendre quatre points dès demain soir. Surtout que l'adversaire, les Sables d'Olonne, débarque en Pays Basque avec un « compteur victoire » vierge et seulement trois matches nuls récoltés en onze rencontres. Autant dire que seuls les quatre points sont envisageables demain soir : « Attention au match piège par excellence » se méfie Alain. « L'équipe actuelle des Sables-d'Olonne n'a rien à voir avec celle du mois d'août. Son recrutement a été tardif puisque le club a connu son accession au dernier moment mais par exemple, ils ont réussi à prendre des points contre Aurillac, Fontenay et Moulins qui sont loin d'être des faire-valoir ! Mais c'est clair pour nous, on se doit de gagner à la maison. » Une victoire indispensable pour revenir dans le coup ou tout du moins continuer à s'accrocher au bon wagon : « Dans le contenu de nos matches, on fait de bonnes choses. On est compact défensivement, on se crée des occasions offensivement. Il ne faut rien lâcher ! À l'heure actuelle, personne ne peut dire qui montera en National. »

Le staff bayonnais cherche alors les bonnes solutions à ces maux. « On travaille dans ce sens. On essaye de trouver les bonnes solutions. On a des garçons capables de marquer à tout moment. Un garçon comme Nicolas Jacob propose de belles alternatives. Et c'est sûr qu'il va falloir marquer contre les Sables d'Olonne. Mais un match n'est jamais écrit à l'avance. » L'Aviron, en tout cas, devra se passer des services de Youness El Hajjam (blessé à une cheville) et de Julien Poueys ce week-end : « Julien ne s'est pas entraîné de la semaine (ndlr : il passe ses diplômes d'entraîneur). Il fallait donc faire des choix notamment au niveau des joueurs mutés » précise Alain. C'est David Coste qui le remplacera poste pour poste. Jean-Rémi Barrière, lui, prendra la place de Romain Choplin qui n'était pas entré en jeu à Aurillac et qui aura donc du temps de jeu avec la réserve ce week-end. Le but de l'Aviron demain soir : les quatre points. « On doit continuer à faire les efforts nécessaires pour transformer ces matches nuls en victoires. Çà ne viendra pas tout seul » conclut Alain.
Le groupe. Bouet, Soubervie, P. Lalanne, Degoul, Laporte, Flégeau, J. Lalanne, Lacroix, Bidegain, Barsacq, Lestage, Labarbe, Jacob, Sautier, Barrière, Coste.

Samedi soir à 18 heures

Stade Didier Deschamps

Bayonne (9e, 26 points) - Sables-d'Olonne (18e, 14 points)

Arbitre : M. Teulet

Sud-Ouest (Vendredi 16 novembre)

Partager cet article

Repost0

commentaires