Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 12:54

Malheur aux vaincus

Le nul contre Niort a maintenu les Bayonnais dans la course au maintien.

L'Aviron Bayonnais et Besançon n'auront qu'un objectif : les trois points de la victoire pour espérer encore le maintien.

La mort dans l'âme, Kevin Tunani a dû déclarer forfait pour le déplacement crucial à Besançon. Une blessure à un genou lors d'une opposition sur un entraînement cette semaine a eu raison, pour une fois, du joueur bayonnais qui compte avec Luc Matutu, le plus de titularisations cette année en National avec le club basque : « ça arrive au plus mauvais moment », peste le milieu de terrain bayonnais, natif de Montreuil dans la région parisienne. « En plus, la semaine prochaine, je suis suspendu contre Orléans. C'est rageant lorsque tu te dois de tout donner pour sauver l'équipe. Moi, je veux toujours jouer. Même si j'ai eu quelques pépins physiques au cours de la saison, j'ai eu le sentiment de toujours être présent pour l'équipe. »

Formé aux Girondins

Alors qu'il ne reste que quatre matchs de championnat pour se sauver, l'Aviron devra se passer des services de l'un de ses plus gros ratisseurs au milieu de terrain au cours de ses deux prochains déplacements. Kévin a débuté le foot à Montreuil et après un bref passage à Meaux, il a intégré le centre de formation des Girondins à l'âge de 14 ans. « C'est là-bas que j'ai croisé la route de Jordan Chort, on se connaît depuis un moment tous les deux », plaisante Kévin, passé sous les ordres de Penalva, Gresser, Lucas et Battiston, les lieutenants de la formation girondine. « J'ai signé mon premier contrat pro sous l'ère Ricardo qui devait me faire jouer quelques matchs en Coupe de la Ligue pendant la saison mais Laurent Blanc est arrivé et j'ai compris que je n'entrais pas dans ses papiers. » L'actuel sélectionneur de l'Equipe de France est arrivé avec des garçons de la trempe de Diarra et Diawara. Pas besoin de lui faire un dessin. « Je marche beaucoup à l'affect, j'ai besoin de sentir que l'on compte sur moi. A 20 ans, je suis donc parti à Beauvais. » Ce longiligne joueur du milieu évoluera en Picardie en National l'année où l'Aviron effectue sa deuxième saison en CFA avant de remonter dans l'antichambre du football professionnel. « J'ai fait une bonne saison, je me rappelle y avoir disputé un 32e de finale de Coupe de France contre l'OM. » A l'aube de l'été 2008, Kevin s'apprête à signer un contrat à Charlton en Angleterre.

Saison blanche

Un essai concluant de trois semaines mais qui se termine en eau-de-boudin avec une blessure lors du dernier match amical : « J'ai vécu une saison blanche (pubalgie) et je suis resté sur Londres pour me soigner mais c'était dur de ne pas jouer. Lorsque je reviens en France, je signe à Saint-Malo (CFA 2) avec Laurent Lesgent à qui je dois beaucoup. Si je suis encore là aujourd'hui, à ce niveau, c'est en partie grâce à lui. J'ai beaucoup appris à son contact », explique Kevin qui repassera par la case Beauvais avant de rejoindre l'Aviron l'été dernier. « C'est dommage de ne pas avoir eu l'effectif que nous avons actuellement, en début de saison. On aurait un tout autre classement » affirme-t-il. « Mais c'est comme ça. On sait qu'on peut s'en sortir. On en est capable et on est tous concerné. Mais il faudra forcer la décision à l'extérieur », conclut Kevin qui sera donc absent ce soir à Besançon. Les Bayonnais retrouveront en outre Bidegain, Soubervie et Matutu, de retour de suspension mais seront orphelins de Chort et Lalanne, restés sur Bayonne.

Jakes Debounco - Sud Ouest (Vendredi 4 Mai) 

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires