Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 13:49

A l'assaut des Diables Rouges

Mardi soir face à Orléans, Bayonne a trébuché à domicile (0-2). 

L'Aviron Bayonnais rend visite à Rouen, prétendant à la Ligue 2. Les deux équipes sont en manque de résultat. Malheur au vaincu.

Il est certain qu'avec treize rencontres encore à disputer, le championnat est loin d'être joué, que ce soit pour les trois places accessibles vers la Ligue 2 tout comme pour les quatre concernant le maintien.

En haut, les six premiers se tiennent en 6 petits points avec un nombre différent de matchs joués. Pour Rouen, apathique en terme de points depuis le début de l'année 2012 (NDLR : 4 points pris en six matchs, sept même si l'on compte le dernier de l'année civile 2011), la réception de Bayonne ce soir est primordiale. Avec aucun succès sur leurs trois réceptions de 2012 (deux défaites et un nul arraché dans les arrêts de jeu mardi soir contre Cherbourg), les joueurs d'Éric Garcin savent pertinemment qu'ils ont grillé la quasi-totalité de leurs jokers dans l'optique de la Ligue 2.

Serré en bas de classement

En bas de classement, c'est également la bouteille à l'encre même si Besançon et l'Aviron semblent avoir hypothéqué un peu plus que les autres leurs chances de maintien. Ainsi les joueurs basques n'ont pas su ou pu profiter des quatre réceptions qui leur étaient proposées sur leurs cinq dernières rencontres. En ajoutant au milieu la rencontre à Vannes, l'Aviron est loin du compte qu'il s'était sans doute fixé pour espérer revenir dans la zone de maintien. Les quatre points pris (une victoire contre Le Poiré et un nul contre Fréjus) ne suffisent pas pour effectuer le déplacement à Rouen dans les meilleures conditions. Pour autant, le club basque n'a jamais eu vocation à baisser les bras. Pour preuve, les résultats obtenus lors des trois dernières saisons en National à peu près à cette période-là de l'année. L'an passé, les joueurs d'Alain Pochat avaient remporté cinq matchs sur six entre la 26e et la 30e journée, se relançant du même coup totalement dans la course au maintien.

Les chiffres parlent

Il y a deux ans, l'Aviron n'avait perdu qu'une seule rencontre sur un bloc de huit matchs entre la 22e et la 30e journée. En remontant un peu plus loin, les Bayonnais avaient réalisé une série de cinq succès (NDLR : sur le même score de 1-0) de rang entre la 27e et la 31e journée. C'est enfin aussi le même genre de série (sept victoires sur les huit derniers matchs entre la 27e et la 34e journée) qui avait permis à l'Aviron de coiffer tout son groupe de CFA pour accéder au National il y a quatre ans ! Voilà pour les optimistes et superstitieux. Les plus pessimistes regarderont également les chiffres, impitoyables pour l'Aviron, qui doit s'imposer d'ici la fin du championnat autant de fois qu'il ne l'a fait avec quasiment deux fois moins de matchs à jouer et la plus mauvaise attaque du championnat. Et l'histoire entre les deux équipes plaide en faveur des Diables Rouges, victorieux à cinq reprises sur les sept confrontations basco-normandes.

Michel Bidegain purgera son dernier match de suspension au sein d'un groupe qui doit désormais tout faire pour trouver la clé offensivement.

Jakes Debounco - Sud-Ouest (Samedi 10 Mars) 

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires