Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 15:15

Mme Le Maire y croit !

L'AS Beauvais Oise continue d'avoir le soutien de la ville de Beauvais ! Si la semaine dernière, Mme Corinne Corillion, adjointe au Maire, Chargée des Sports, avait porté bonheur aux rouges et blancs par sa présence à Niort, ce samedi soir, Mme Caroline Cayeux, Maire de Beauvais, sera présente dans les tribunes du stade Pierre Brisson en tant que supportrice numéro 1 de l'ASBO ... Ce qui n'est certainement pas le cas de son homologue bayonnais, le député maire Jean Grenet, ou de son adjoint aux sports, qui ont brillé par leur absence tout au long de la saison au stade Didier Deschamps et qui sont les premiers fossoyeurs du club bayonnais. A Beauvais, du soutien, à Bayonne du mépris.

 

Tarif spécial et T-shirt !

Pour la der' à Brisson ce samedi, un tarif spécial (3 euros) sera appliqué en tribune pour l'ensemble des spectateurs souhaitant assister à la rencontre BEAUVAIS / BAYONNE. Des T-Shirt "supporters" ainsi que des "Tap Tap" seront distribués à l'entrée du stade afin de garantir une ambiance festive en tribune !

 

30 clubs, 600 personnes
Après l'appel au soutien lancé en début de semaine par les dirigeants de l'ASBO envers les clubs de l'Oise, ce sont plus de 30 clubs qui ont répondu présents soit près de 600 personnes qui garniront la tribune D7 du stade Pierre Brisson. Tous assureront une ambiance certaine ce soir à l'occasion de la rencontre Beauvais / Bayonne tout en espérant une issue heureuse ...

----------------------------------------------

Les 90 dernières minutes de la saison vont décider du sort de l'ASBO. Mais il faudrait un très improbable concours de circonstances pour éviter ce soir la descente des Beauvaisiens en CFA.

L’équation est simple mais elle sera pourtant très difficile à résoudre. Et le résultat final va très certainement coûter le maintien de Beauvais en National, tant sa probabilité est extrêmement faible. Car deux conditions sont à remplir pour que l’ASBO ne sombre pas en CFA.

1 BATTRE BAYONNE

Les Beauvaisiens ont tout à fait les moyens de « finir sur une bonne note », comme le dit l’attaquant Vincent Créhin. Surtout s’ils rejouent comme il y a huit jours à Niort où ils ont réalisé leur meilleur match de la saison (victoire 2-0). Et surtout devant une équipe bayonnaise condamnée à la descente depuis la journée précédente, qui n’a plus comme seul enjeu de ne pas finir à la dernière place.

En outre, une victoire serait l’assurance de finir à la 17e place, menacée par Martigues que Beauvais devance au goal-average particulier. Or, le premier relégable serait le premier à bénéficier d’un éventuel repêchage en cas de rétrogradation administrative prononcée par la DNCG. « La possibilité existe, on ne doit pas la laisser filer », dit le jeune gardien de but, Maxime Montay.

2 COMPTER SUR LE PARIS FC

L’avenir beauvaisien sur le terrain se jouera aussi à l’autre bout de la France, au pied des Pyrénées, à Luzenac. Car une victoire devant Bayonne devra se conjuguer à une défaite des Ariégois pour les devancer au goal-average particulier, et ainsi se sauver.

Autrement dit, Beauvais sera le supporter nº1 du Paris FC, l’adversaire de Luzenac. Mais les Parisiens sont-ils vraiment en mesure d’aller gagner là-bas ? A Luzenac, la semaine a en effet été placée sous le signe de la mobilisation générale. « On ne parle plus de tactique, il va falloir se comporter en hommes », a lancé l’entraîneur Christophe Pélissier. Ses joueurs pourront compter sur le soutien d’un public qui devrait remplir le petit stade Paul-Fédou. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires