Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 13:54

Bayonne contre le Béarn !

  

L'Aviron B à Bourbaki, les Croisés reçoivent Mourenx.

Difficile d'y voir clair dans cette Coupe départementale ouverte à tout le monde (clubs de District et Ligue réunis) mais qui permet à des formations d'arriver en quarts de finale en n'ayant disputé qu'un seul match. Ce qui est le cas par exemple pour la réserve de Bayonne qui, de par son statut, n'a connu son entrée en piste que le mois dernier avec une qualification à Oloron (2-1). Les joueurs de Cédric Pardeilhan se déplacent une nouvelle fois chez une formation de DHR, la Bourbaki de Pau qui elle aussi, n'a passé qu'un seul tour (face à Biarritz 2-0) le mois dernier pour parvenir en quarts de finale.

De son côté, la réserve des Croisés de Bayonne a bénéficié du bon parcours de l'équipe 1 en Coupe d'Aquitaine pour ne disputer qu'un match également en 8es de finale (victoire au Boucau, 1-0) il y a dix-huit jours. Vincent Saüt mixera des équipiers de la A et de la B pour venir à bout de Mourenx qui a éliminé, ô surprise, Hendaye et le Pau FC B pour se qualifier en quarts ! Les deux rencontres sont ouvertes. Le Pays basque compte sur Bayonne pour résister aux clubs béarnais !

Jakes Debounco - Sud-Ouest (Vendredi 25 Février) 

Repost 0
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 15:20

De sacrées belles affiches

  

Il reste cinq équipes basques encore en lice pour les 1/16 de finale de la Coupe d'Aquitaine. Et le tirage au sort a réservé quelques belles affiches pour tout le monde. Les Genêts ont tout à perdre à Bayonne B, l'Arin Luzien tout à gagner face au Pau FC. Biarritz ne partira pas favori face à Arcachon, les Croisés oui à Podensac.

Bayonne B - Anglet (dimanche, 14 h 30, stade Didier Deschamps).

À commencer par le énième derby entre les Genêts d'Anglet et l'Aviron Bayonnais. À une différence près, c'est la réserve de l'Aviron qui est engagée dans la compétition quand ce sont les joueurs de CFA qui le sont pour les Genêts. La dernière confrontation entre les deux équipes remonte à juin 2006 lors de la finale de cette même compétition. Les Genêts s'étaient imposés après prolongation (3-2).

L'Aviron B évoluait en DSR, les Genêts en CFA. Depuis, l'écart s'est resserré entre les deux équipes, même si les joueurs de Cédric Pardeilhan sont descendus de CFA 2 il y a six mois. Et même si les derniers résultats ne plaident pas en faveur des joueurs de l'Aviron B, ils n'auront rien à perdre contre les protégés de Nicolas Reyterou. Au contraire, les coéquipiers de Cyril Dubroca, battus par le Pau FC la semaine dernière en championnat, et au regard du résultat de la réserve Angloye en DH il y a quelques semaines contre cet adversaire (victoire 4-1) auront énormément de pression même si cette coupe n'est pas l'objectif de la saison. Loin s'en faut.

Biarritz - Arcachon (samedi, 19 heures, parc Saint-Martin).

Les 16e de finale et le mois de décembre ont une fâcheuse tendance à marquer la fin du parcours de la JA Biarritz en coupe d'Aquitaine. Cinq éliminations au cours des six dernières années pour la bande à Xavier Legaz contre Saint-Paul-les-Dax, Pays de Montaigne, Cestas, Bergerac et Saint-Médard-en-Jalles. Samedi soir, les Biarrots ont les moyens de venir à bout de joueurs assez mal partis en DH, six mois après être descendus de CFA 2. Les Arcachonnais n'ont inscrit que 5 petits buts en 9 rencontres et les Biarrots possèdent la meilleure défense de leur poule. La rencontre pourrait fort bien déboucher sur une prolongation !

Les Croisés de Bayonne, de leur côté, héritent, eux, du meilleur tirage avec un déplacement à Podensac, club de PH. Les joueurs de Lionel Cabot évoluent, en championnat, deux étages plus haut que leurs adversaires mais ils restent toutefois sur un très mauvais résultat à Saint-Paul-lès-Dax (défaite 3-0). Le dernier match en coupe d'Aquitaine entre les deux équipes (datant d'octobre 2005) n'est pas forcément non plus un très bon souvenir pour les Bayonnais avec une élimination (3-2). Mais les Bayonnais, s'ils restent disciplinés, devraient logiquement s'imposer.

Arin Luzien - Pau F (samedi, 19 heures, Kechiloa).

Les joueurs de Leon Grolleau désiraient déjà un « gros » au tour précédent. Ils avaient hérité de Langon, club de CFA 2. Bien entrés dans la partie, les Luziens avaient renversé le pronostic et les 4 divisions séparant les deux formations (3-1). Samedi soir, les joueurs basques auront en face d'eux la meilleure des 32 formations encore présentes sur le papier.

Le Pau FC est en effet pensionnaire de CFA et vient d'asseoir sa supériorité régionale aux Genêts samedi dernier… Sous les yeux de l'entraîneur et quelques joueurs Luziens venus espionner leurs futurs adversaires ! Avec 5 divisons à inverser, les Luziens n'auront rien à perdre au cours de ce derby. Et si les Palois font preuve d'autant de mansuétude que les Langonnais lors du tour précédent, on pourrait alors assister à la surprise de ces 16e de finale !

En championnat

Plusieurs équipes basques mettront leur calendrier à jour. En DH, Anglet B (10e, 20 pts) se déplacera à Villenave (11e, 19) pour le premier de ses 2 matches de retard et tentera de regagner quelques places au classement. En PH, Tarnos (2e, 20) a largement les moyens de s'imposer à Saint-Bruno (10e, 10) pour reprendre sa première place dans la poule A. De son côté, Cambo (9e, 12) reçoit Saint-Symphorien (8e, 13) pour le premier de ses trois matches de retard. Dans la poule C, Biarritz B (6e, 15) rend visite à Blanquefort B (11e, 7).

En PL, les 4 équipes basques seront sur le pont. Les Croisés de Bayonne B (3e, 18) et Ustaritz (7e, 14) à domicile respectivement contre Roquefort (9e, 12) et Floirac (4e, 18), Boucau (6e, 17) à Saint-Sulpice (12e, 6). Dans la poule B, Saint-Pierre-d'Irube (11e, 9) accueille Carresse (10e, 11).

Jakes Debounco - Sud-Ouest (Vendredi 10 Décembre) 

Repost 0
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 08:01

Bayonne ne digère pas

 Alain Pochat hier à Agen : l'entraîneur mécontent de l'arbitrage. photo emilie drouinaud  

Malgré deux divisions d'écart, l'Aviron s'est fait sortir de la Coupe hier à Agen, après prolongation. Ils peuvent s'en prendre à eux. Et à l'arbitre.

Si vous croisez les Bayonnais ce matin, ne leur parlez surtout pas de leur dimanche en Lot-et-Garonne. Cauche-mar-desque. Se faire sortir par une formation de CFA 2, c'est déjà moche, mais ramener en plus deux expulsés et le souvenir d'une bagarre générale avec les supporters agenais (lire ci-contre), c'est carrément traumatisant.

La faute à qui ? D'abord aux Bayonnais eux-mêmes, incapables de mettre un but malgré les 8 ou 9 occasions franches pour calmer définitivement un adversaire évoluant deux divisions en-dessous. « Et ensuite à l'arbitre, fulmine Alain Pochat, le coach basque. Vous savez, ce monsieur (Thibaut Hervieux, ndlr) nous avait déjà arbitrés en amical contre la Real Sociedad cet été, pour un match de bienfaisance à l'initiative du club d'Hendaye. Il avait trouvé le moyen de nous expulser un de nos meilleurs joueurs qui avait pris deux matches. Il s'était certes pris le bec avec un adversaire, mais avec un peu de psychologie (ou un jaune), on aurait pu éviter le rouge. Ben là, pareil, ce n'est pas normal qu'il nous sorte deux garçons. Agen pense comme nous, c'est dire si ce n'est pas le hasard. »

L'exploit de Gaillac

Même à 10 contre 11 en début de prolongation, les coéquipiers de Bidegain avaient sans arrêt le cuir entre les jambes et forçaient Casadamont à une moyenne d'une parade par minute. Mais une fois Estrade expulsé pour un geste d'humeur sur El Hasnaoui _ qui a rajouté ce qu'il fallait pour séduire l'arbitre_ c'en était trop. Désormais soulagés du pressing de leurs visiteurs, les Agenais posaient le jeu et sur une ouverture d'El Hasnaoui, Gaillac, à l'entrée de la surface, envoyait une reprise du gauche fabuleuse en pleine lucarne. « Je la vois arriver, je ne me pose pas de questions. Si je n'avais pas été si fatigué, peut-être que j'aurais contrôlé et filé au but, mais là, non. Ce fut à l'instinct », racontait l'attaquant local, déjà auteur d'un triplé en championnat samedi dernier contre Revel.

Gbizie, en vain

La course au score des Bayonnais fut superbe de courage, et ensuite aidée par l'arbitre qui expulsa Charenton pour sa première faute du match. À 9 contre 10, les assauts basques connaissaient la même fin qu'à 11 contre 11 ou 10 contre 11 : un arrêt de Casadamont. Le capitaine du SUA a écœuré Lestage et surtout le très remuant Gbizie qui aura notamment perdu ce face-à-face de la 110e minute. Et quand le petit attaquant bayonnais parvenait enfin à tromper le gardien adverse, c'est le latéral droit Pascouau qui sauvait sur sa ligne (114e). Avant le contre fatal conclu par Barrabourg (2-0, 120e).

« C'est dommage d'avoir ce problème de finition. Maintenant, il faut penser au championnat, se recentre l'entraîneur basque. Mais avec notre charnière expulsée donc suspendue, on va traîner ce dimanche encore quelques semaines. Cet arbitre nous plombe la suite. »

D'où la conclusion d'un dirigeant de l'Aviron : « Celui-là, qu'il ne remette pas les pieds à Bayon-ne. » Ou sous escorte.

Thierry Dumas - Sud-Ouest (Lundi 18 Octobre)

Repost 0
10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 17:58

Dernier représentant basque de la compétition, l'Aviron Bayonnais entrera en lice au cours de ce 5ème tour marqué par l'entrée des clubs du National. Le tirage au sort de ce 5ème tour, encore régional, aura lieu ce lundi 11 octobre à partir de 18h00. Les rencontres se disputeront le week-end du 16-17 octobre.

Voici la liste des 24 clubs participants :

- National (1) : Aviron Bayonnais FC
- CFA (1) : Pau FC
- CFA 2 (7) : Trélissac, Mont-de-Marsan, Stade Bordelais, Agen, Lormont, SA Mérignac et Langon-Castets
- DH (7) : Marmande, Sarlat-Marcillac, Mérignac-Arlac, Arcachon, Blanquefort, Saint-Médard-en-Jalles et Villenave
- DSR (2) : Oloron-Sainte-Marie et Saint-Médard-d’Eyrans
- DHR (1) : Martignas-Illac
- PH (4) : Estuaire Haute-Gironde, Portes de l’entre-deux mers, Le Taillan et Pontonx-sur-l’Adour
- PL (1) : Roquefort

Repost 0
10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 17:14

Les dates de la nouvelle édition

Samedi 1er mai 2010, la 92ème édition de la Coupe de France s'est conclue par la victoire au Stade de France du Paris-SG face à Monaco (1-0 a.p.). Découvrez le planning de la compétition pour la saison 2010-2011 ; le dernier acte est programmé samedi 14 mai 2011.

 

Dimanche 19 septembre 2010

  • 3ème tour (entrée en lice des clubs de CFA2)

Dimanche 3 octobre 2010

  • 4ème tour (entrée en lice des clubs de CFA)

Dimanche 17 octobre 2010

  • 5ème tour (entrée en lice des clubs de National)

Dimanche 31 octobre 2010

  • 6ème tour 

 Samedi 20 et dimanche 21 novembre 2010

  • 7ème tour (entrée en lice des clubs de Ligue 2)

Samedi 11 et dimanche 12 décembre 2010

  • 8ème tour

Samedi 8 et dimanche 9 janvier 2011

  • 32èmes de finale (entrée en lice des clubs de Ligue 1)

Samedi 22 et dimanche 23 janvier 2011

  • 16èmes de finale

Mardi 1er et mercredi 2 février 2011

  • 8èmes de finale

Mardi 1er et mercredi 2 mars 2011

  • Quarts de finale

Mardi 19 et mercredi 20 avril 2011

  • Demi-finales

Samedi 14 mai 2011

  • Finale  (20h45)
Repost 0
18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 01:35

Les Montois n’ont pas perdu de temps

16èmes de finale

Les Montois se qualifient très logiquement (3-1).

Sur leur première occasion, les visiteurs montois vont ouvrir le score. Un dégagement en catastrophe de Beduer est repris victorieusement de demi-volée par Soubieille à 20 mètres des buts (6e, 0-1).  Malgré la réaction bayonnaise par Junqua qui reprend de la tête un coup franc de Béduer (14e) et par Hirigoyen qui voit sa reprise de l'entrée de la surface contrée au point de pénalty par le capitaine landais Pendanx (21e), ce sont bien les joueurs landais qui imposent leur marque sur la rencontre. Le Stade Montois va enfoncer le clou rapidement. Gormaz file sur le flanc gauche à la limite du hors-jeu et adresse un centre en retrait idéal pour la reprise parfaite d'Urolategui, hors de portée de Pécastaings (24e, 0-2). L'entame est catastrophique pour l'Aviron et les coéquipiers de Pendanx manquent de tuer définitivement ce 16e de finale avant la pause : Gormaz reprend de volée un centre de Vergez et le ballon qui heurte le poteau gauche bayonnais est ensuite repris par Périsset qui l'envoie dans les nuages (37e) alors que la cage est entièrement vide.

Le retour des vestiaires est du même acabit. Bréthous file sur 50 mètres mais est stoppé par la sortie énergique de Pécastaings (46e). Le dernier rempart basque sort 10 minutes plus tard une parade magique sur une nouvelle frappe à bout portant de Bréthous (55e) et on se demande bien comment les Bayonnais vont bien pouvoir revenir dans la partie. D'autant que quelques secondes après l'heure de jeu, ils encaissent un troisième but sur une action d'école.

Le Stade insiste

Ndetibaye lance parfaitement Bréthous côté droit, l'attaquant stadiste adresse un centre parfait à ras de terre pour la reprise imparable d'Urolateguy (64e, 0-3). Pourtant, l'Aviron Bayonnais réalise une meilleure seconde période, tout du moins dans les intentions. Le pressing est plus haut mais les occasions de faire briller le portier landais se font trop rares. Malgré tout, Hirigoyen parvient à réduire l'écart d'un but magnifique en angle fermé sur le côté gauche, le milieu de terrain bayonnais enroule idéalement sa frappe du droit, sous la barre transversale et hors de portée de Soubiron (72e, 1-3). Les efforts fournis dans le dernier quart d'heure ne porteront pas leurs fruits alors même qu'un petit but aurait suffi pour relancer totalement la partie. Les deux équipes se retrouvent dès demain samedi en CFA2. Mais il y a fort à parier que le groupe bayonnais sera remanié pour l'occasion.

Jakes Debounco - Sud-Ouest (Vendredi 18 Décembre)

Repost 0
9 décembre 2009 3 09 /12 /décembre /2009 23:46

Coupe de la Région Aquitaine

Place aux seizièmes de finale
  

La Coupe de la Région Aquitaine reprend ses droits cette semaine sur les terrains régionaux. Le premier seizième de finale aura lieu dès ce mercredi soir du côté de St Emilion avec au programme un derby du District Gironde-Est : St Emilion (DH) - St Sulpice de Cameyrac (PH). Les autres rencontres se dérouleront ce week-end. Nous vous invitons à découvrir le programme !

Ce tour marque l'entrée en lice des cinq clubs toujours engagés en Coupe de France ainsi que des équipes réserves des Girondins de Bordeaux et de l'Aviron Bayonnais. Une fois n'est pas coutume, le tirage au sort n'a pas programmé des rencontres entre deux équipes de même niveau. Les équipes de division supérieure arriveront-elles à faire respecter la logique qui les voient se qualifier pour les huitièmes de finale ou tomberont-elles dans le piège de la Coupe ? Réponse ce week-end. Le tirage au sort des huitièmes de finale de la Coupe de la Région aura lieu le jeudi 17 décembre 2009 à 18h30 dans les nouveaux locaux du journal Sud-Ouest à Bordeaux.

Le programme

·  St Emilion J.S. (DH) / St Sulpice Cameyrac (PH)

·  Girondins De Bx 2 (CFA) / Bergerac Foot (CFA2)

·  Langon Castet (DH) / Merignac S.A. (CFA2)

·  Villenave J. (DH) / Arcachon B.A.S. (CFA2)

·  Pardies O. (PH) / Dax J.A. (DH)

·  Martignas Illac (DHR) / Ambaresienne E S (PH)

·  Coulounieix Chamiers (DHR) / St Medard Ej (DH)

·  Labrede U.S. (DSR) / Trelissac Fc (CFA2)

·  Arsac Le Pian (DHR) / Lormont U.S. (DH)

·  Cauderan Agja (PL) / Villeneuve Sur Lot (DHR)

·  Merignac Arlac E. (DSR) / Libourne St S (CFA)

·  Bayonne Aviron 2 (CFA2) / Mt De Marsan (DH)

·  St Paul Sport (DHR) / Biarritz J.A. (DSR)

·  Luy De Bearn F.C. (DSR) / Anglet Genets (CFA)

·  FC Oloron (DHR)- Pau FC (CFA)

·  Agen SU (CFA2) - ES Blanquefort (DH)

Repost 0
25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 12:32

« C’est un gros gâchis »

Michel Dufourq, le président, revient sur l'élimination de son équipe battue dimanche par Lattes. Trois niveaux séparaient les deux clubs.

« Sud Ouest » Quel sentiment prédomine au lendemain de cette élimination (1-0) ?

Michel Dufourcq.

On a laissé passer notre chance, c'est du gâchis, un gros gâchis. Peut-être que nous n'avons pas été au bout de nos possibilités pour tenter de revenir au score. Avec, comme souvent cette saison, deux carences qui ressortent : un manque d'inattention certain sur le corner. Et cette absence d'efficacité et d'intelligence dans le jeu. Par rapport à tout ce que représenter la Coupe de France pour un club comme le nôtre, c'est franchement agaçant.

C'est que vous comptiez sur cette compétition ?

(Il coupe) Pas au niveau budgétaire. Mais par rapport à tout ce que véhicule cette compétition pour une équipe amateur, on espérait aller le plus loin possible. C'était aussi le moyen de créer une nouvelle dynamique pour un groupe qui souffre en championnat. Si par chance on passait ce tour, on pouvait espérer pourquoi espérer recevoir une équipe de Ligue 2 à Bayonne avec les retombées, médiatiques notamment, que cela peut générer. Échouer si près, avec un tel écart de divisions en notre faveur, c'est rageant.

Sur le terrain, cet écart s'est-il reflété ?

Je n'étais pas au match, d'après ce qu'on m'a rapporté, on n'a jamais senti qu'on jouait en National.

Vous êtes 17e et premier relégable, désormais éliminé sans gloire de la Coupe de France, la situation devient-elle préoccupante ?

On est soucieux, rapidement il va falloir un déclic, l'écart s'est creusé avec les premiers mais on n'est pas si loin du ventre mou, on peut encore se mettre à l'abri. Ce déclic va rapidement se produire, je suis confiant.

Comptez-vous forcer ce déclic ?

Obligatoirement. Mais on n'a pas 36 solutions. ça passe par un discours incisif et davantage de responsabilisation de la part des joueurs. C'est dans leurs têtes. Notre contribution ne passe que par le message qu'on leur passe. On a brûlé beaucoup de jokers, on doit s'inspirer d'équipes qui ont à peu près les mêmes moyens que nous et qui sont mieux placées. L'an dernier on compensait nos carences offensives par une grosse solidité défensive. Cette année on pêche dans les deux secteurs (1). J'aimerai seulement que les joueurs retrouvent l'envie et la détermination qui les animaient jusqu'à il n'y a pas si longtemps.

(1) Au bout de 15 journées de championnat l'an passé, Bayonne avait marqué 9 buts et en avait encaissé 11. Cette saison il a inscrit 11 buts mais en a encaissé 24.

Nicolas Bridoux – Sud-Ouest (Mardi 25 novembre)

Repost 0
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 12:25

Bayonne dans le piège

Les Bayonnais n'ont jamais su imposer leur supposée supériorité sur un terrain synthétique qu'ils n'ont pas su dompter.

La saison de Bayonne tourne au calvaire. A ses difficultés en championnat, l'équipe d'Alain Pochat a ajouté une élimination peu glorieuse contre une équipe évoluant en Division d'Honneur, soit trois divisions plus bas. Cette différence supposée de niveau ne s'est jamais matérialisée hier. Si les Bayonnais ont globalement maîtrisé le ballon, ils ne sont guère montrés dangereux pour autant. A ces difficultés à bousculer un adversaire bien en place, ils se sont ajoutés un handicap d'entrée de match. Sur le coup franc frappé de façon anodine, Fayos profitait d'un surprenant rebond pour catapulter de la tête le ballon au fond des filets. On jouait alors depuis moins de trois minutes et c'est un match bien compliqué qui s'annonçait pour des Basques visiblement empruntés sur ce petit terrain synthétique qu'ils furent bien incapables de dompter. Un terrain censé, pourtant, favoriser la vitesse et la technique.

Par la petite porte

L'Aviron avait encore un match entier pour équilibrer les comptes et remettre à la raison un adversaire gonflé à bloc par ce début de match. L'objectif s'averra insurmontable. Si ce n'est un arrêt de Benezech sur une tête à bout portant, les occasions se firent de plus en plus rares au fil du match, notamment lors d'une seconde période indigente où Lattes se procura plusieurs opportunités de contre. Seule le pressing des dernières minutes fit croire à un petit miracle. Mais des erreurs techniques, des tirs sans conviction ou non cadrés finirent pas consommer son élimination par la plus petite des portes.

Sud-Ouest - Lundi 23 novembre

Repost 0
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 04:45

Coupe de France (7ème tour)
Lattes se qualifie pour le prochain tour

 

LATTES (DH) - BAYONNE (Nat.) : 1 - 0

Mi-temps : 1 à 0.

Arbitres : M. Theulet assisté de MM. Hebrard et Viala.


But : Fayos (4e).

 

Avertissements :

à Lattes : Pinton (72e), Artaud (90e+1), El Mahrouk (90e+2)

à Bayonne : Pennacchio (71e).


AS LATTES : Benezech – Abdelhamid, Fayos, Gil (cap.), Llorente – Artaud, Camroux (Pinton 68e), Moreno, Huc – Fernandez (El Mahrouk 80e). Ent. : Febrer.


BAYONNE : Duhour – Beduer, Degoul (cap.), Roland, Soubervie (Lesage 66e) – Salep, Hilaire (Lalanne 46e) – Pennacchio, Escudé Candan (Boutadjine 40e), Nzinga – Laurent.
Ent. : Pochat.

 

Il a suffi d'une bonne intuition sur corner et de beaucoup de détermination pour éliminer un représentant de National. Conquérants dans la défense de leur camp, les Lattois n'ont été que très peu inquiétés. La qualification face à un représentant de l'antichambre du monde professionnel a tout de logique. Sur leur terrain synthétique en milieu d'après-midi, les conditions locales étaient réunies pour assister à un vrai match éliminatoire. Les joueurs de Yohann Fébrer se ruent les premiers sur le but adverse avec Fernandez et Osseby à la conclusion. Un corner consécutif à ces raids initiaux récompense l'entreprise lattoise dans les cinq premières minutes. A la réception, Fayos est le plus malin en poussant au fond le ballon, seul dans les six mètres (1-0, 4e). On imaginait alors mal que ce serait le seul but de la rencontre ! Le gardien local Benezech patiente jusqu'à la 10e minute pour intervenir en repoussant le danger puis capter le cuir sur un coup de pied arrêté. L'Aviron Bayonnais prend enfin le jeu à son compte dans le camp lattois avec des changements de côté et des jeux courts. Un centre de Soubervie au second poteau pour la tête de Laurent oblige Benezech à claquer la balle sous sa barre (23e). Sur le corner suivant, la tentative aérienne de Roland passe cette fois au-dessus. Malgré des relances locales précipitées, l'AS Lattes bénéficie d'espaces dans le dos du bloc bayonnais. Bien regroupés, les Héraultais sont attirés plus haut dans la partie adverse mais il faut avouer que les visiteurs ne portent pas trop le danger. Une main involontaire lattoise dans la surface juste après la reprise échappe à la vigilance du corps arbitral. En dehors cette mini-frayeur, l'ASL contrôle aisément les ardeurs de l'Aviron. Au final, seule une ultime occasion du club de National à la dernière minute sur une tête de Laurent filera près du cadre, mais au-dessus. Libératoire pour le plus grand bonheur lattois !

Denis Mondon – Midi-Libre (Lund 23 Novembre)

Repost 0